A l’Abordage de Kadyan

A l'Abordage de Kadyan

Titre Français : A L’Abordage ! : Les aventures de Théophraste Merlot, capitaine pirate et femme d'honneur

Titre Original : A L’Abordage ! : Les aventures de Théophraste Merlot, capitaine pirate et femme d'honneur

Auteur : Kadyan

Date de Sortie : Décembre 2006

Nationalité : Française

Genre : Roman d'Amour, Roman d'Aventure

Nombre de Pages : 286 pages

Editeur : Labrys Éditions

ISBN : 2-916456-03-1

A L’Abordage ! : Les aventures de Théophraste Merlot, capitaine pirate et femme d'honneur : Quatrième de Couverture

Qui est vraiment Théo le Prude ? Capitaine pirate cynique, écumant les Caraïbes à bord du Saint-Laurent, ou bien une jeune femme sensible qui a dû tout sacrifier à son rêve de prendre la mer ?
Personne ne la connaît, sauf peut-être son ami et confident Masuk. Mais les mensonges et la solitude lui pèsent ; malgré sa vie d’aventures, Théo veut en finir avec la piraterie. Peut-être en aura-t-elle l’occasion en monnayant au plus offrant un secret bien gênant pour les Anglais avec de se retirer dans sa plantation. Elle n’espère même plus trouver l’amour d’une femme dans ce monde d’hommes, et pourtant…

Un premier roman écrit de main de maître entre batailles navales, espionnage et passion dans les Caraïbes du XVIIIe siècle.

A L’Abordage ! : Les aventures de Théophraste Merlot, capitaine pirate et femme d'honneur : Avis Personnel

Ce roman est un roman d’aventure. On m’avait prévenu que le sujet pouvait être peu convaincant au premier abord mais que si on donnait sa chance au livre, on était rapidement emporté par l’histoire. Je me suis donc lancée dans l’aventure sans réelle appréhension et j’avoue que j’ai été rapidement décontenancée. La première personne, l’identité cachée, le bateau, les pirates… Je reconnais que j’ai décrochée au moment où l’héroïne s’est faite découper la poitrine volontairement pour poursuivre son rêve d’être pirate. Là, je l’avoue, désolée, j’ai été trop touchée et j’ai planté le bouquin pendant des mois.

Et puis récemment je me suis fait violence et j’ai tenté de dépasser ce passage qui, excusez-moi d’y revenir est plutôt perturbant. J’ai donc repris le roman pour me retrouver à le dévorer et à le terminer en deux jours. L’écriture est fluide, l’histoire riche et sans temps mort et on découvre un peu de ces femmes qui se sont faites passer pour des hommes au fil des ans.

En conclusion si vous n’avez pas les mêmes problèmes que moi sur les poitrines saines découpées au couteau, je pense que vous apprécierez. Si vous avez un problème avec le sujet, soit vous sautez le passage soit vous abandonnez le livre pendant un an le temps de digérer cette information.

Non, parce que le pire c’est que au final j’ai plutôt apprécié ce livre. Il m’a vraiment détendu et changé les idées. Parfois j’avais presque l’impression que je comprenais cet équipage de pirates… A vous de juger.

Discussion sur le Forum à propos des romans de Kadyan

A L’Abordage ! : Les aventures de Théophraste Merlot, capitaine pirate et femme d'honneur : Extraits

« – A l’abordage ! A l’abordage !
Je grogne de douleur au son de cette voix stridente qui vrille mes tympans. Encore incapable d’ouvrir les yeux, à tâtons, je m’empare d’une des bottes qui traîne sous mon hamac et la jette dans la direction des cris. Le choc contre le mur et les cris persistants m’apprennent que j’ai raté ma cible.
– A l’abordage, bande de fainéants, ou je vous fais pendre au grand mât !
Je tente péniblement d’ouvrir un oeil pour le refermer aussitôt sous la tempête qui éclate dans mon crâne. Déterminée à faire cesser ces cris, j’attrape ma deuxième botte et la lance avec cette fois un peu plus de succès un bruit d’ailes et de chaîne que l’on secoue.
– Jetez l’ancre ! reprend la voix aiguë.
Qu’ai-je fait au bon Dieu pour mériter ça ! Grincement de la porte de ma cabine. Malgré ma gueule de bois, je suis immédiatement sur la défensive, ma main glisse vers le couteau caché sous mes couvertures. Mes sens aux aguets, les yeux toujours fermés, mes doigts frôlent doucement le manche en os de l’arme. Au moment où je referme la main sur la garde, mon corps se détend. Masuk ! Je reconnaîtrais entre mille le pas léger qui s’approche de moi. Je relâche mon couteau tout en ouvrant faiblement un oeil. Devant le léger sourire ironique qui m’accueille, je pousse un grognement de dépit. Sa main attrape gentiment la mienne pour la guider vers un gobelet que, par réflexe, je porte à mes lèvres. L’amertume me fait presque recacher le liquide que je viens d’avaler. Je grimace mais, avant que j’aie pu jeter par terre l’horrible contenu, Masuk force le gobelet vers mes lèvres et m’oblige à avaler le reste de l’infâme breuvage.
– A boire ! Encore à boire !
La douleur éclate immédiatement dans mon crâne. Maudit perroquet ! Attends que je sois capable de me lever et on verra si tu vas continuer à crier ! » (Pages 9-10)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre