A Sister’s Kiss

L’adolescence et la transgression dans un moyen-métrage raté

Affiche : A Sister’s Kiss

Année de Production : 2007

Réalisation : Dmitry Gribanoff

Scénario : Dmitry Gribanoff

Avec : Nadya Emelina (Anya), Sergey Fedorov (Misha), Rina Grishina (Katya), Irina Kovalenko (Mère d’Anya), Maria Mescheryakova (Mère de Masha), Ilya Mozgovoi (premier amour d’Anya), Polina Stepanova (Masha), Alexey Toshevikov (Wallie), Vasiliy Vasil’ev (ami de Misha), Varya Zagorskaya (Dasha)

Nationalité : Russe

Genre : Drame, Moyen-Métrage

Durée : 50 minutes

Titre Original : Potseluy sestry

A Sister’s Kiss : Résumé

À St. Petersburg, en Russie, Anya, 14 ans et Masha 16 ans, sont toutes les deux étudiantes dans la même classe de dessin. Anya essaie par tous les moyens de se trouver un petit ami. Elle tente de séduire son voisin et de faire des rencontres sur Internet afin de paraître plus grande. Aucune de ses méthodes ne fonctionne et elle ne fait qu’énerver sa mère, très autoritaire. Masha, elle, rêve de rencontrer le grand amour. Quand elle réalise que son petit ami, avec lequel elle vient de faire l’amour sur les conseils de sa meilleure amie, n’est qu’un menteur, elle rompt tout contact.

En cours, Anya et Masha se rencontrent et deviennent amies. Puis plus que des amies jusqu’à ce qu’Anya découvre qu’elles sont sœurs…

À St. Petersburg, en Russie, Anya, 14 ans et Masha 16 ans, sont toutes les deux étudiantes dans la même classe de dessin. Anya essaie par tous les moyens de se trouver un petit ami. Elle tente de séduire son voisin et de faire des rencontres sur Internet afin de paraître plus grande. Aucune de ses méthodes ne fonctionne et elle ne fait qu’énerver sa mère, très autoritaire. Masha, elle, rêve de rencontrer le grand amour. Quand elle réalise que son petit ami, avec lequel elle vient de faire l’amour sur les conseils de sa meilleure amie, n’est qu’un menteur,…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Sans intérêt. A éviter.

Note des lectrices : Soyez la première !
7

A Sister’s Kiss est l’exemple flagrant du fait qu’on ne peut pas faire un film simplement à partir d’une idée. Une idée brute qu’on n’exploite pas en plus. Partout l’histoire est résumée comme une romance entre deux filles découvrant qu’elles sont sœurs. Eh bien la romance à proprement parler, elle ne débute que dans la deuxième moitié du film et c’est à cinq minutes de la fin que les deux héroïnes découvrent qu’elles sont sœurs. Du coup cet interdit, ce tabou, n’est pas du tout abordé.

Le scénario est très, trop mince. Les deux adolescentes ont un profil peu fouillé alors que les actrices essaient, je trouve, de faire du bon travail. Anya qui tente de séduire son voisin et de rencontrer un jeune de 25 ans sur Internet avant de dire qu’elle est lesbienne, comme ça, tout simplement, c’est aberrant. Pareil, Masha qui ne veut pas coucher tout de suite avec son petit ami, mais qui finit par accepter après les déclarations de sa meilleure amie. Du coup elle s’envoie en l’air avec lui le lendemain, le jour de leur troisième rendez-vous. Et en plus de ça elle est super entreprenante avec Anya alors qu’elle avait l’air timide. Houlà, pas facile de suivre.

L’adolescence est vraiment mal représentée. On ne ressent rien pour les héroïnes, c’est tout juste si on comprend leur errance. L’empathie ne fonctionne pas. L’identification non plus. En bref on regarde défiler les images et le chrono.

C’est dommage parce qu’à côté de ça, l’image est sublime. Le jeu du noir et blanc pour marquer les souvenirs et les moments-clés apporte une profondeur à l’histoire. La superposition des images a quelque chose de vraiment très artistique et oblige à tout observer pour ne rien rater. Pareil pour les couleurs et l’utilisation des contrastes. La luminosité crue de la ville et les ombres du premier baiser entre les adolescentes. La photographie est vraiment belle et vaudrait le détour si elle servait une histoire.

À vous de juger. Je n’ai rien dit sur la fin parce que c’est aussi peu crédible que deux adolescentes de 14 et 16 ans quittant leurs mamans sur un coup de tête…

A Sister’s Kiss : Extraits

MASHA : Tu es Anya ?
ANYA : Et tu es Masha ?
MASHA : Masha. Et pourquoi es-tu si bouleversée ?
ANYA : Je ne veux pas en parler…
MASHA : De quoi ?
ANYA : Juste de ma chance.
MASHA : Qu’est-ce que tu veux dire ?
ANYA : Personne ne m’aime.
MASHA : Personne n’aime une si jolie fille, est-ce que tu rigoles ? Quoi d’autre ?
ANYA : Je suis personne dans ce monde…
MASHA : Tu n’as personne, n’est-ce pas ?
ANYA : En quelque sorte…
MASHA : En fait tu es vierge.
ANYA : C’est ça.
MASHA : Quel âge as-tu ?
ANYA : 14.
MASHA : J’ai 16 ans. Est-ce que je peux t’aider ?
ANYA : De quelle manière ?
MASHA : On va te trouver quelqu’un…

MASHA : Ok, je te propose une danse. Plus près… Encore plus près… Est-ce que tu sais embrasser ?
ANYA : Eh bien, j’ai embrassé une fois… Je ne sais pas.
MASHA : Alors tu sais ou tu sais pas ?
ANYA : Non.
MASHA : Je peux t’apprendre ?
ANYA : Vas-y.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre