Big Time My Doodled Diary

Dans les années 80 une adolescente écrit son journal intime

Affiche : Big Time My Doodled Diary

Année de Production : 2014

Date de Sortie : 2015

Réalisation : Sonali Gulati

Scénario : Sonali Gulati

Avec : Marikh Mathais (Maya), Mallika Arya (la voix de Maya), Jasmine Chapgar (Pia), Seena Thomas (Farha), Thelma Mathais (la mère de Maya), Amit Malhotra (Oncle Pencil), Sonali Gulati (la voix de la mère de Pia)

Nationalité : Inde

Genre : Court-Métrage

Durée : 12 : 00

Titre Original : Big Time My Doodled Diary

Big Time My Doodled Diary : Résumé

Une adolescente indienne de 13 ans grandissant dans les années 80 écrit dans son journal intime ses difficultés avec la puberté, le divorce de ses parents, la découverte de sa sexualité, la négociation de son indépendance et de sa liberté.

Une adolescente indienne de 13 ans grandissant dans les années 80 écrit dans son journal intime ses difficultés avec la puberté, le divorce de ses parents, la découverte de sa sexualité, la négociation de son indépendance et de sa liberté.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un retour dans les années 80

Note des lectrices : Soyez la première !
44

Maya est une adolescente (qui a plus l’air d’avoir 17 ans que 13 je vous avoue) et elle écrit son journal intime dans les années 80. Celles qui ont déjà écrit un jour, un journal intime, même si cela n’a pas dépassé les trois mois, se retrouverons dans la justesse de ses écrits et déclarations. Notamment le « Cher Journal, je te promets d’écrire tous les jours à partir d’aujourd’hui. » Qui n’a pas fait cette promesse ? Et souvent celles qui l’ont faites ne l’ont pas tenu (moi la première).

Du coup Maya parle de tout, de ses parents (et surtout de sa mère qui l’insupporte) de la puberté (et des boutons à éclater ou non), de l’école (qui une fois terminé réglera tous ses problèmes parce que c’est bien connu, tous les problèmes viennent de là) et des copines (indispensable). Il y a un véritable accent de sincérité et le retour dans les années 80 était sympathique. J’ai retrouvé avec passion le baladeur cassette mais par contre le poster de Tom Cruise de Vanilla Sky est une grosse aberration. Le film est sorti en 2001. Ça ne colle vraiment pas !

Cependant le reste est juste génial. Les première découverte amicales, les premiers questionnements sur la vie. Cela sonne juste. Tellement que je me suis demandée s’il n’y avait pas de véritables extraits de journal intime dans le lot. Côté lesbien pas grand chose à part un « Quand je me suis retrouvée allongée à côté d’elle, je l’aurais embrassé si elle avait été un garçon. » Pour beaucoup de lesbiennes ça a commencé comme ça !

Sympathique et touchant. A découvrir.

Big Time My Doodled Diary : Critiques Presse et Récompenses

Sélection Officielle au Festival du Film Cineffable 2015.

Big Time My Doodled Diary : Extraits

MAYA : Il y a une nouvelle fille dans la classe. Elle s’appelle Pia.

MAYA : Je suis allée chez Pia aujourd’hui mais elle n’était pas chez elle. Elle était partie prendre un cours de musique.

MAYA : Si elle était un garçon, je l’aurais carrément embrassée.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre