Bingo Love : interview de Tee Franklin, la créatrice et scénariste de la BD

Tee Franklin Bingo Love interview

Interview accordée à Mexi Gremillion le 21 mars 2017 pour le site comicosity.com

Voici un nouveau projet Kickstarter auquel jeter un œil ! J’ai discuté avec Tee « Vixen » Franklin, la créatrice du #BlackComicsMonth et scénariste de BD en pleine ascension, de son nouveau projet : Bingo Love !

Tee, qu’est-ce qui vous a amené à écrire Bingo Love ? Quelle a été votre inspiration ?

Je regardais la télé quand j’ai vu une pub avec deux vieilles dames noires marchant ensemble dans les rues de New York. Elles souriaient, rigolaient et fixaient du regard un vieux monsieur noir et mon esprit a commencé à vagabonder. Peu de temps après j’avais créé un monde pour ces deux femmes et Bingo Love était né.

Vous avez travaillé sur toute une variété de projets fabuleux, comme Nailbiter, Elements, Love is Love. Qu’est-ce qui distingue Bingo Love des autres ?

Au total, j’ai écrit quinze pages publiées et elles sont toutes différentes. The Outfit de Nailbiter c’était de l’horreur ; A Blazin de l’anthologie Elements était une histoire fantastique ; et la page Tears de Love is Love était une tragédie. J’ai créé plusieurs mondes dans ma tête et j’ai juste à choisir celui avec lequel je veux jouer.

Pour Bingo Love, je voulais raconter une histoire d’amour queer, tout en y ajoutant quelques éléments tragiques. Bingo Love fait quatre-vingts pages et est rempli d’amour, de cœurs brisés, d’amour, de mariages, de divorces, d’enfants, d’acceptation, de tragédie et d’encore plus de choses. C’est une histoire qui avait besoin d’être racontée vu le manque d’inclusion de la société, surtout concernant les femmes noires queers âgées.

Le Bingo est une façon originale pour que deux jeunes personnes se rencontrent. Comment en êtes-vous venue à la conclusion qu’une salle de Bingo pour femmes âgées serait le lieu de rencontre idéal pour Hazel et Mari ?

Personnellement, j’adore le Bingo et lorsque j’y allais, des grands-parents emmenaient leurs petits-enfants avec eux, donc c’était tout vu pour moi. Lorsqu’elles se rencontrent de nouveau plus tard, c’est juste un retour à la case départ, la boucle est bouclée. Parfois, après avoir goûté au Bingo, vous ne pouvez plus vous en passer.

Non seulement la rencontre est originale, mais l’intervalle temporel et la localisation que vous avez choisis sont aussi intéressants à mon avis. Pourquoi avoir choisi de faire des sauts dans le temps comme ça ? Pourquoi 2030, 2015 et 1963 ? Pourquoi New Jersey ?

Eh bien, pour commencer, je suis une fille du New Jersey. Et puis, qui a dit que je faisais des sauts dans le temps ? Hummmmmm ???

Vous avez une équipe fantastique, Tee ! Jenn St-Onge, Joy San, Cardinal Rae. Elles ont toutes fait de super choses. Comment était-ce de travailler avec elles ? Qu’ont-elles apporté au projet ?

J’ADORE. CETTE. ÉQUIPE. Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point j’aime Jenn, Joy, Cardinal Rae et Erica. LA VACHE ! Ces créatrices sont au-dessus de tout. Je n’aurais pu rêver meilleure équipe, je les aime tellement. On est toutes en phase les unes avec les autres et les ondes créatives affluent de partout. L’encre de Jenn, les couleurs de Joy, les lettres de Cardinal Rae, l’édition d’Erica ; je suis bénie !

Tee, vous semblez connaître beaucoup de créateurs et créatrices super cools qui vont vous aider pour les récompenses de la campagne Kickstarter. Je me demandais, pourquoi avoir choisi de faire un Kickstarter pour ce projet et de publier ce projet avec votre propre maison d’édition plutôt que de vous tourner vers une plus grosse maison d’édition ? Qu’est-ce qui vous a amené à penser que ce serait la bonne façon de produire cette histoire ?

Restons sérieuses, Mexi. On sait toutes que ce n’est pas le genre d’histoire qui intéresse l’industrie du comics.

Problème n°1 : Je suis une femme, noire, queer et handicapée.

Problème n°2 : C’est un livre avec deux femmes noires en personnages principaux.

Problème n°3 : L’une des femmes est forte et très noire.

Problème n°4 : Elles sont TOUTES LES DEUX queers.

Problème n°5 : Ces femmes ont plus de soixante ans et finissent par en avoir plus de quatre-vingts.

Il y a tellement de choses dans cette BD qui ne collent pas avec le monde des comics d’homme blanc hétéro.

Les femmes noires créatrices de BD qui ont publié des livres avec de grandes maisons d’édition sont peu nombreuses, vous pourriez sûrement les compter sur les doigts de vos deux mains (j’exagère peut-être pour les deux mains). Il faut que vous soyez une femme noire dans le monde littéraire pour pouvoir être une scénariste de Marvel en l’état actuel des choses. Image, Dark Horse, Dynamite, Boom : où sont les femmes noires autrices de BD avec leurs propres livres ou un livre sous licence ?

C’est pour cela que j’ai décidé de faire un Kickstarter pour Bingo Love. Pourquoi devrais-je prendre le risque de monter quelque chose pour qu’ils me disent non, alors que je peux le faire moi-même avec l’aide de quelques personnes qui veulent réellement d’un livre comme celui-ci ?

J’ai vraiment énormément de chance d’avoir à mes côtés des poids lourds comme Gail Simone, Marguerite Bennett, Kelly Sue, Scott Snyder, Al Ewing, Steve Orlando qui veulent que je réussisse. Chanceuse d’avoir Patrick Thorpe de Dark Horse et Bryan Edward Hill de Top Cow qui donnent de leur temps pour que ce livre se concrétise. Ces gens croient en moi et veulent que je raconte ces superbes histoires.

D’après les quelques pages que j’ai pu voir de Bingo Love, je suis impatiente de lire la BD en entier. Les dessins sont magnifiques et le scénario solide. Quelle est la scène que vous avez préféré écrire ?

Je suis contente que vous ayez hâte et que vous ayez aimé ce que vous avez vu. Ça me fait très plaisir. Ma scène préférée est celle du mariage. Je suis une grande fan des mariages et lorsque Hazel et Mari se marient… prévoyez des mouchoirs. Si j’avais le temps et l’argent pour payer tout le monde, j’écrirais une histoire de vingt-deux pages juste sur leur mariage. C’est sacrément joli.

Avec un peu de chance on atteindra l’objectif bonus qui permettra à Marguerite Bennett et Jules Rivera de créer une courte histoire sur la lune de miel de Hazel et Mari ! [ndlt : l’un des objectifs bonus du Kickstarter inclus l’écriture d’une histoire supplémentaire par Marguerite Bennett et Jules Rivera].

En dehors de Bingo Love, avez-vous d’autres projets en cours ?

Oui ! Dans Femme Magnifique, je vais faire une histoire avec le très talentueux Brian Stelfreeze. Je suis SUPER impatiente de voir comment cela va prendre forme.

J’ai aussi un autre projet que je suis en train d’essayer de faire signer. C’est définitivement une chose à laquelle le monde des comics n’est pas préparé. Comme je l’ai dit plus tôt, j’ai créé beaucoup de mondes dans mon magnifique cerveau et je pourrais raconter des histoires des jours durant.

Interview originale sur le site Comicosity.com

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre