Les Blessures Assassines

Un fait divers qui marqua les esprits

Année de Production : 2000

Date de Sortie : 22 Novembre 2000

Réalisation : Jean-Pierre Denis

Scénario : Jean-Pierre Denis, Michèle Pétin D’après l’oeuvre de Paulette Houdyer

Avec : Sylvie Testud (Christine Papin), Julie-Marie Parmentier (Léa Papin), Isabelle Renauld (Clémence), François Levantal (Le gazé), Dominique Labourier (Mme Lancelin), Jean-Gabriel Nordmann (Mr Lancelin), Marie Donnio (Geneviève Lancelin), Lily Boulogne (Alberta)

Nationalité : Française

Genre : Drame

Durée : 1h 34min.

Titre Original : Les Blessures Assassines

Les Blessures Assassines : Résumé

Années 1920. Les sœurs Papin mènent une enfance difficile auprès d’une mère qu’elles gênent et d’un père absent. Placées dans un couvent, elles apprennent le métier de bonne. En 1927, Christine et Léa sont admises au service de la famille Lancelin.

Très proches l’une de l’autre, Christine et Léa sont inséparables. Auprès des Lancelin, elles trouvent une image maternelle forte qui leur a toujours manqué. Mais la sévérité de Mme Lancelin va les éloigner un peu plus de leur mère. Rapidement les deux sœurs deviennent amantes.

Un soir, surprises par Mme Lancelin, Christine et Léa perdent la tête. Elles assassinent leur patronne ainsi que sa fille et sont arrêtées en 1933. L’histoire déchaînera les passions et fera couler beaucoup d’encre. Christine sera finalement condamnée à mort.

Années 1920. Les sœurs Papin mènent une enfance difficile auprès d'une mère qu'elles gênent et d'un père absent. Placées dans un couvent, elles apprennent le métier de bonne. En 1927, Christine et Léa sont admises au service de la famille Lancelin. Très proches l'une de l'autre, Christine et Léa sont inséparables. Auprès des Lancelin, elles trouvent une image maternelle forte qui leur a toujours manqué. Mais la sévérité de Mme Lancelin va les éloigner un peu plus de leur mère. Rapidement les deux sœurs deviennent amantes. Un soir, surprises par Mme Lancelin, Christine et Léa perdent la tête. Elles assassinent…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un fait divers qui a donné plusieurs adaptations cinématographiques.

Note des lectrices : 4.25 ( 1 votes)
46

Les Blessures Assassines est un film inoubliable et bouleversant qui conte l’histoire des sœurs Papin. Ce fait divers défraya la chronique dans les années 30 et l’histoire reste à ce jour encore très mystérieuse.

Jean-Pierre Denis, le réalisateur et coscénariste a effectué un travail impressionnant. Il a réussi à représenter la France de l’époque avec réalisme et surtout, il s’appuie sur son superbe duo d’actrices. On peut en effet affirmer que Sylvie Testud et Julie-Marie Parmentier portent le film sur leurs épaules. Leurs prestations, justes et sans excès, leur ont valu une nomination aux Oscar à chacune et cela est amplement mérité.

Le plus impressionnant est sans aucun doute le fait que les scénaristes et les actrices présentent Christine et Léa Papin comme deux jeunes femmes que le spectateur se prend à apprécier et à comprendre. On perçoit la difficulté de leur vie, les remontrances incessantes, ce besoin d’amour inassouvi et on les voit basculer dans l’inceste et la folie.

Je me devais de parler de ce film parce que, même s’il ne présente pas une relation homosexuelle ou deux lesbiennes, il n’empêche qu’il montre deux sœurs ayant des relations sexuelles…

J’émettrais une seule et unique réserve, la fin, trop abrupte à mon goût. Le procès, expédié en un jour aurait mérité d’être montré. Tout comme la vie en prison des deux jeunes femmes après leur séparation ou l’impact de cette histoire sur leur mère. En clair, il aurait fallu pousser l’investigation plus loin.

Mais au final, Les Blessures Assassines reste un film marquant interprété par deux actrices époustouflantes.

Les Blessures assassines [Import belge]  ( DVD )

De Jean-Pierre Denis

Avec Sylvie Testud, Julie-Marie Parmentier, Isabelle Renauld, François Levantal, Dominique Labourier

Prix : EUR 7,49
17 neufs & occasions à partir de EUR 3,70

3.7 étoiles sur 5 (17 commentaires client)

Les Blessures Assassines : Critiques Presse et Récompenses

« (…) un film d’une saisissante radicalité. Seule règne en maître une intrigue assez forte pour ne pas être accompagnée de musique ou diluée dans des effets de mise en scène superflus. » Thierry Cheze (Studio Magazine)

« Une puce aurait vécu au Mans, dans les années 30, elle n’aurait pas décrit de façon plus méticuleuse ni plus intime la vie des soeurs Papin que ce que nous présente Jean-Pierre Denis (…) » Valérie Lejeune (Le Figaro Magazine)

« Le plus beau résultat obtenu par Jean-Pierre Denis et ses interprètes, grâce à cette conception exigeante du cinéma est (…), de rendre possible d´aimer aussi, et grandement, ces deux personnages. » Jean-Michel Frodon (Le Monde)

« Après un démarrage un peu difficile, (le) film, à la tonalité volontairement neutre, a la pureté d’une tragédie et une intensité qui doit beaucoup à ses deux interprètes (…). » Françoise Maupin (Le Figaroscope)

« (…) la construction du film en entonnoir nous prend (…). Une manière d’inventaire sans lyrisme ni psychologie (…) mais qui prend le risque de justifier tout par tout. » Jean-Jacques Bernard (Première)

« (…) Jean-Pierre Denis a réussi une grande mise en scène. A la minutie d’une époque ressuscitée correspond celle de l’interprétation, délicate et fine – et d’autant plus effrayante. » Philippe Piazzo (Aden)

« Si Les Blessures Assassines reste un beau film, sobre et exigeant, une certaine timidité l’empêche de devenir un grand film. Sans doute par crainte de ne pas être compris, il cède parfois à des raccords malheureux car trop explicites (…) » Frédéric Bonnaud (Les Inrockuptibles)

« La mise en scène, linéaire, adopte délibérément un profil bas, celui d’une chronique judiciaire rigoureuse, tâchant de réunir toutes les pièces à conviction. Une approche d’artisan qui répond logiquement à la conception du cinéma selon Jean-Pierre Denis : modeste et humain. » Christophe Chauville (Repérages)

« Un film âpre, sensible, impressionnant. Magnifiquement interprété. » Annie Coppermann (Les Echos)

« Sans jamais céder au sensationnalisme, Jean-Pierre Denis multiplie les notations psychologiques et éclaire toutes ces petites humiliations – les fameuses « blessures assassines » – qui, insidieusement, vont mener les soeurs Papin sur les rivages de la folie. » Jean-Pierre Lacomme (Le Journal du Dimanche)

« (…) Jean-Pierre Denis évite toutes les embûches ; il parvient à trouver en Sylvie Testud et Julie-Marie Carpentier les Comédiennes capables de représenter (…) la charge des fêlures existentielles qui peuvent tourmenter un esprit. » Jean A. Gili (Positif)

« Les Blessures Assassines est un film dont on ne sort pas indemne et qui nous fait découvrir deux jeunes actrices incroyables. » Sylvie Jacquy (Cinopsis.com)

« Soeurs, bonnes, bonnes soeurs. Proposition à décliner selon les pointillés, ceux entre lesquels se glisse le film de Jean-Pierre Denis. Tout en douceur, en doigté, même quand on crie, même quand on pleure, même quand on tue. » Pascal Mérigeau (Le Nouvel Observateur)

« Plus qu’à un film, Les Blessures Assassines fait songer à un luxueux téléfilm sauvé in extremis par ses deux actrices. » Nathalie Piernaz (Chronic’art.com)

« Pendant une bonne vingtaine de minutes, le film patine, puzzle maladroit de scènes (…). Et puis, au bout de ce tunnel, le scénario est remis sur les rails. Il gagne en consistance à mesure qu’il se resserre autour de la relation des deux soeurs (…) » Jean-Claude Loiseau (Télérama)

« Entre analyse clinique et intime conviction, une oeuvre ténébreuse au risque d’être opaque, mais impeccablement incarnée. » Philippe Paumier (Ciné Live)

Les Blessures Assassines : Extraits

CHRISTINE  : J’avais 28 jours quand on m’a confiée à tante Isabelle. Mais je savais déjà. Il n’y avait pas de place pour moi. Mon père, j’ai passé ma vie à l’attendre. Ma mère, j’ai jamais pu l’appeler maman. Il me restait mes sœurs.

LÉA : Est-ce mal nous deux ?
CHRISTINE  : Non, mon chou. On serait putains, ce serait pire, non ?

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre