Bound

Un film noir lesbien tres érotique

Année de Production : 1995

Date de Sortie : 6 Novembre 1996

Réalisation : Andy et Larry Wachowski

Scénario : Andy et Larry Wachowski

Avec : Gina Gershon (Corky), Jennifer Tilly (Violet), Joe Pantoliano (Cesar), John P. Ryan (Micky Malnato), Barry Kivel (Shelly), Christopher Meloni (Johnnie Marzzone), Richard C. Sarafian (Gino Marzzone), Mary Mara (Sue), Peter Spellos (Lou), Susie Bright (Jesse)

Nationalité : Américaine

Genre : Policier & Thriller, Romance

Durée : 1h 48min.

Titre Original : Bound

Bound : Résumé

Corky vient d’être libérée après avoir purgé cinq ans de prison. Désormais, elle effectue des travaux de peinture et de plomberie pour gagner honnêtement sa vie. Alors qu’elle doit rénover un appartement, Corky croise Violet et Cesar dans l’ascenseur. Ceux-ci occupent l’appartement voisin de celui qu’elle restaure.

Cesar est un truand spécialisé dans le blanchiment d’argent. Il travaille pour la mafia. Violet est la maîtresse de Cesar. Troublante et séduisante, la jeune femme se prend d’une passion violente pour Corky. Elle parvient à la séduire. Toutes deux tombent amoureuses et deviennent amantes.

Rapidement, elles décident de s’enfuir ensemble. Mais avant de disparaître, Corky et Violet choisissent d’unir leur force et leur intelligence pour voler deux millions de dollars à Cesar. Celui-ci vient en effet de récupérer ce magot et doit le remettre à Gino. Grâce à un plan diaboliquement élaboré, Corky subtilise l’argent qu’elle dissimule dans des pots de peinture. Violet, de son côté, fait porter les soupçons de Cesar sur Johnnie, le fils de Gino. La jeune femme utilise ainsi habilement l’animosité et la haine qui existent entre les deux hommes.

Une tuerie s’ensuit. Un véritable carnage dont Cesar sort vainqueur. Seulement Cesar ignore toujours où se trouve l’argent et il doit rendre des comptes à Mickey, un autre puissant chef local. Il se met donc en quête du magot mais ne parvient pas à le retrouver.

Malheureusement, Violet commet une imprudence. Cesar découvre tout. Une féroce bataille s’engage alors entre les deux jeunes femmes et le mafioso.

Corky vient d'être libérée après avoir purgé cinq ans de prison. Désormais, elle effectue des travaux de peinture et de plomberie pour gagner honnêtement sa vie. Alors qu'elle doit rénover un appartement, Corky croise Violet et Cesar dans l'ascenseur. Ceux-ci occupent l'appartement voisin de celui qu'elle restaure. Cesar est un truand spécialisé dans le blanchiment d'argent. Il travaille pour la mafia. Violet est la maîtresse de Cesar. Troublante et séduisante, la jeune femme se prend d'une passion violente pour Corky. Elle parvient à la séduire. Toutes deux tombent amoureuses et deviennent amantes. Rapidement, elles décident de s'enfuir ensemble. Mais avant de…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un film devenu culte !

Note des lectrices : 3.83 ( 13 votes)
83

Un superbe film noir, un thriller féministe réalisé par deux hommes, deux frères qui deviendront mondialement connus quelques années plus tard avec leur trilogie Matrix. Ils avaient déjà écrit (notamment Assassins de Richard Donner) mais Bound est leur première réalisation et on peut dire qu’ils s’en sortent avec les honneurs.

L’atmosphère du film est oppressante et pesante notamment grâce aux deux appartements où se déroule l’action. Il se dégage une espèce de claustrophobie prenante engendrée par ces deux espaces confinés. En jouant avec les couleurs, en appuyant volontairement sur le contraste du noir et du blanc, les frères Wachowski créent un univers glauque et sombre où le mensonge et la trahison ont été élevés au rang de lois.

Le scénario est fort et sans faille. Les actrices sont exceptionnelles : Jennifer Tilly (Violet) en séductrice implacable et calculatrice et Gina Gershon (Corky) en ex-taularde rebelle et romantique.

Que dire des scènes d’amour entre les deux jeunes femmes ? Rien si ce n’est qu’elles sont exceptionnelles. Réalistes à l’extrême, sensuelles à souhait et extrêmement érotisées. Personne n’a fait mieux depuis.

Finalement, le scénario est fort simple. Un ancien mauvais garçon, ex-taulard, vient d’être libéré. Il a décidé de se ranger… mais une femme fatale s’est mis en tête de le séduire. Elle y parvient et lui propose un dernier coup qui fera leur fortune à tous les deux et leur permettra de s’enfuir ensemble. Mais faire de ce mauvais garçon une femme change énormément de choses.

Tout d’abord parce que le thème principal du film est le rapport des femmes au monde des hommes. Les hommes sont dangereux, violents et cupides. Pour leur résister, les femmes doivent mettre en avant une intelligence, une force et une solidarité rares. Elles paraissent démunies et l’on se dit qu’elles ne pourront jamais s’en sortir. Alors quelle joie, quelle jubilation, à la fin du film.

Ensuite, parce que l’histoire tourne autour d’une question fort simple : « Où est mon argent ? » Cesar, Gino, Johnnie et Mickey recherchent durant tout le film les deux millions de dollars volés par Corky et Violet.

Un film noir efficace à voir absolument !

Discussion sur le Forum à propos de Bound

Bound : Critiques Presse et Récompenses

Prix du Jury – Festival de Deauville 1996.

Bound : Extraits

VIOLET  : J’te sens tendue. Qu’est-ce qui se passe ? C’est moi qui te rend nerveuse Corky ?
CORKY  : Non.
VIOLET  : C’est la soif peut-être.
CORKY  : La curiosité peut-être.
VIOLET  : C’est drôle ça. J’me sens légèrement curieuse moi aussi. Il est joli ton tatouage. Superbe labrys. Ça t’étonne pas que je sache ce que c’est ?
CORKY  : Peut-être.
VIOLET  : Moi aussi j’ai un tatouage. Peut-être que tu veux le voir. Une femme qui habitait près de New York me l’a fait. Il te plaît ? Il lui a fallu une journée pour le faire. Elle a promis que c’était indolore mais ça a continué longtemps à me faire mal. Je pouvais même pas le toucher. Mais maintenant j’aime bien le caresser. Tiens, touche-le.
CORKY  : Mais à quoi tu joues là ?
VIOLET  : C’est pas évident ? Tu vois pas que j’essaye de te séduire ?
CORKY  : Pourquoi ?
VIOLET  : Parce que j’en ai envie. J’en ai envie depuis le jour où je t’ai vue dans l’ascenseur.

CORKY  : Ce qu’y a de plus casse-pied quand on couche avec une femme c’est cette fichue manie qu’elle a de lire dans les pensées.
VIOLET  : Je comprends pas.
CORKY  : Je sais. C’est ça le problème. Tu peux pas comprendre. On est différentes.
VIOLET  : On n’est pas si différentes que ça.
CORKY  : C’est ça. Je sais ce que tu vas me dire. Genre ce qui compte vraiment c’est ce qu’il y a à l’intérieur. Et à l’intérieur de moi, il y a une gouine ! Comme toi.
VIOLET  : Non. Elle a rien à voir avec toi. C’est quelqu’un de plus intelligent que toi.
CORKY  : C’est son papa qui lui a dit ça ?
VIOLET  : Je sais ce que je suis sans qu’on aie à le tatouer sur mon épaule.
CORKY  : Tu veux dire que tu baises pas avec les mecs ?
VIOLET  : Exact.
CORKY  : Putain de merde. Je t’ai entendue. Les murs sont minces. T’as oublié ?
VIOLET  : Ce que t’as entendu ça s’appelle pas baiser.
CORKY  : Ah ! Et comment t’appelles ça ?
VIOLET  : Bosser.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre