Brunch

Des légumes godes réutilisés

Affiche : Brunch

Année de Production : 2013

Réalisation : Lola Rocknrolla

Scénario : Lola Rocknrolla

Avec : Heather Litteer (les jambes), Suzanne Abramson (la copine)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage, Erotique

Durée : 4 : 00 minutes

Titre Original : Brunch

Brunch : Résumé

À Brooklyn, un couple lesbien fait l’amour et utilise des légumes comme sex-toys. Courgette, carotte, piment vert, aubergine et même poireau.

Et quand leurs amis viennent dîner, les légumes trouvent une nouvelle utilisation…

À Brooklyn, un couple lesbien fait l'amour et utilise des légumes comme sex-toys. Courgette, carotte, piment vert, aubergine et même poireau. Et quand leurs amis viennent dîner, les légumes trouvent une nouvelle utilisation...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Des légumes sex-toys.

Note des lectrices : Soyez la première !
43

Virginie et Lou se sont moquées de moi hier quand j’ai dit que je me chargerais de cette critique après notre visionnage. Franchement, le défi me plaisait. Que dire de ce court-métrage ? L’idée de départ est intéressante, on présente peu, dans les différentes productions lesbiennes, le fait que les légumes peuvent faire d’excellents godes pour pas très cher. Du coup j’ai trouvé l’idée de départ séduisante. Problème la suite ne tient pas la route et c’est bien dommage.

Premier problème, le cadrage et la réalisation sont mauvais. Même si l’actrice met tout son cœur et le haut de son corps à nous faire comprendre qu’elle a un orgasme quand sa partenaire la pénètre avec tous ces légumes, c’est très mal fait. On voit bien que les légumes dépassent juste le haut de la cuisse mais pas plus. Les mouvements de va-et-vient sont bizarres et pas crédibles pour trois sous non plus.

Ensuite, j’ai fait quelques recherches et le site Canoe.ca recommande en termes d’utilisation de légumes comme gode :

La sexologue Annie Goyer nous conseille de toujours recouvrir les jouets érotiques improvisés d’un préservatif. « Le condom est utile pour éviter la transmission de bactéries au niveau des muqueuses vaginales et anales. Il prévient les déséquilibres de la flore vaginale pouvant causer des infections, et protège l’anus, très propice aux microfissures qui peuvent devenir une porte d’entrée pour les infections. »

Un peu de prévention et de protection, ça ne fait de mal à personne et je pense intéressant de le dire. Là ça m’a un peu dérangée notamment avec l’utilisation du poireau, même très bien lavé…

Enfin, ces légumes sont réutilisés à la fin pour offrir le dîner des invités. Sauf que problème, on ne fait pas un repas pour dix personnes avec un poireau, un piment vert, une carotte, une courgette et une aubergine. Il y a eu un gros débat entre Lou et moi sur le sujet, Lou expliquant que cela dépendait des portions mais je maintiens, ça ne fait pas assez de légumes !

Au final un court-métrage de quatre minutes qui malgré son concept de départ intéressant s’avère raté. Dommage. Je vous laisse juger par vous-même.

Brunch : Critiques Presse et Récompenses

Projection Officielle au Festival du Film Lesbien et Féministe de Cineffable 2014.

Brunch : Extraits

FEMME : Mangeons !

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

4 commentaires

  1. O_o … Euh surprenant quand même ce court métrage ! Bon, moi je suis d’accord avec Isabelle… Y a pas assez de légumes pour nourrir ce beau petit monde à la fin. ^_^

  2. Non mais on n’y croit pas une seconde à la pénétration, c’est abusé. Elles auraient pu faire un effort quand même :)
    Sinon très sympa le repas des invités, j’y réfléchirais à deux fois avant d’aller manger chez un couple d’amies lol

    • Isabelle B. Price

      @Gwengia totalement d’accord avec toi pour la pénétration. En fait l’idée de départ est intéressante et assez rare (c’est le premier court que je vois abordant ce sujet) mais il fallait y aller à fond 😉 Je veux dire fallait jouer la crédibilité !!! Là il n’y a rien de crédible du tout !

      @syge on est d’accord hein ! Pas assez de légumes et trop d’invités !

      Mais le poireau quand même O_o (j’avoue m’être interrogée sur le sens de pénétration avant qu’il ne soit utilisé…)

      • Euh le poireau, il me semble que même « la main » a une sorte d’hésitation dans le film ! ^_^
        Sinon, je dois dire que le coup du piment vert m’a aussi laissée un peu perplexe. Y a intérêt à ce que la peau du piment n’ait pas une égratignure ou l’atmosphère va sérieusement se réchauffer là-dedans !!

Répondre