Call Me Kuchu

Un documentaire poignant sur la situation de l'homosexualité en Ouganda

Année de Production : 2011

Date de Sortie : 09 Octobre 2012

Réalisation : Malika Zouhali-Worrall, Katherine Fairfax Wright

Scénario : Malika Zouhali-Worrall, Katherine Fairfax Wright

Avec : David Kato, David Bahati, Naome

Nationalité : Américaine

Genre : Documentaire

Durée : 1h 30min.

Titre Original : Call me Kuchu

Call Me Kuchu : Résumé

La lutte des homosexuels, appelés Kuchu, en Ouganda, à travers leur leader David Kato, qui tentent de mettre fin à l’homophobie revendiquée de l’État.

La lutte des homosexuels, appelés Kuchu, en Ouganda, à travers leur leader David Kato, qui tentent de mettre fin à l'homophobie revendiquée de l’État.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Bouleversant et incontournable.

Note des lectrices : Soyez la première !
75

Ce documentaire révoltant et bouleversant retrace la lutte des homosexuels ougandais pour être considérés comme des êtres humains comme les autres par leur nation. Nous suivons leur combat via David Kato, le premier homme publiquement homosexuel en Ouganda.

Afin de lutter contre l’homophobie non dissimulée de l’État les gays et lesbiennes s’unissent et forment entre autres la coalition des lesbiennes africaines et le SMUG (Sexual Minorities UGanda) afin de recenser les agressions homophobes.

Outre le fait que les homophobes forment des raids afin de s’intégrer aux gays pour pouvoir les repérer et les piéger, on apprend avec effroi que le magazine Rolling Stones a publié un article titrant « Pendez-les, ils poursuivent nos enfants ! » suivi d’une liste de noms de personnes homosexuelles ! Le second article titre quant à lui « Les hommes de la honte ». Le SMUG les attaque donc courageusement en justice en espérant au moins gagner le procès au nom des droits de l’Homme. Pendant le tournage du documentaire les personnes ayant publié les articles s’en prennent même aux journalistes !

Pour ma part je n’avais jamais vu un pays vouloir éradiquer aussi violemment et publiquement l’homosexualité. Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit : l’éradication des homosexuels et homosexuelles ! Et l’Ouganda se veut pionnière en la matière.

Sous le prétexte de la religion et de vouloir protéger les enfants de devenir à leur tour homosexuels, une loi avait été proposée afin de punir et condamner les gays et lesbiennes et d’obliger les personnes connaissant des homosexuel(le)s à les dénoncer dans les 24 heures. Les États-Unis menacent alors de stopper toute aide médicale si jamais cette loi passe. Ouf ! Elle n’est pas passée… pour l’instant !

Après l’élection amusante de Miss Kuchu où l’on constate la solidarité qui lie les LGBT, on apprend avec émoi l’assassinat de David Kato, leur leader. Cette nouvelle fait le tour du monde : tous se révoltent de ce meurtre homophobe.

L’enterrement est déchirant et révoltant : au milieu des pleurs et des cris, un évêque prend la parole et, en résumé, lui dit que c’est bien fait pour lui et qu’il brûlera en enfer !

J’ai eu peur qu’avec la perte de leur leader, le mouvement ne s’estompe, que les LGBT ne prennent peur, mais finalement cela a renforcé leur colère et leur volonté de se faire reconnaître comme des citoyens lambda. Ils sont plus décidés que jamais et comme ils le disent si bien : « A luta continua ! ».

Ce documentaire est dur et fait froid dans le dos, mais il s’agit du combat réel des homosexuels Ougandais. Ils ont beau dire qu’ils ne sont pas courageux ; si ! Ils le sont ! Toutes et tous font preuve d’un grand courage, d’une grande force, d’une persévérance à toute épreuve et d’une magnifique solidarité. Un documentaire que j’ai découvert à Cineffable et qui donne la chair de poule. À voir absolument !

Call Me Kuchu : Critiques Presse et Récompenses

Teddy award du meilleur documentaire au festival du film de Berlin 2012.
Prix Fairbindet au festival du film de Berlin 2012.
Meilleur long-métrage international aux Hot Docs 2012.
Prix du public At&T du meilleur documentaire au festival du film frameline 2012.
Prix Amnesty International des droits de l’Homme au festival du film de Dublin 2012.
Prix des droits de l’Homme au Dokufest du Kosovo 2012.
Sélection Officielle au Festival du Film de Cineffable 2012.

Call Me Kuchu : Extraits

« La loi de la terre est très claire : l’homosexualité est illégale. »

« Ils ont publié ma photo dans les journaux. Je ne peux plus me déplacer. »

«  – Vous les Kuchus vous êtes devenus connus.
– C’est vrai. »

« C’est une chose de voir son homosexualité révélée, c’en est une autre d’être renié. »

« Pourquoi venez-vous ici en nombre pour soutenir les homos ? »

« Je ne crois pas qu’un homme puisse être avec un autre homme pendant vingt ans. C’est impossible. »

« Sincèrement crois-moi, Ouganda ne peut pas anéantir l’homosexualité. Elle ne peut pas. »

« En Ouganda, qui connait un homosexuel et ne le dénonce pas dans les vingt-quatre heures sera passible de trois ans d’emprisonnement. »

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre