Ce Jeudi-Là de Christine Sabolo

Ce Jeudi-Là de Christine Sabolo

Titre Français : Ce Jeudi-Là

Titre Original : Ce Jeudi-Là

Auteur : Christine Sabolo

Date de Sortie : 05 Janvier 2009

Nationalité : Française

Genre : Roman Contemporain, Roman d'Amour

Nombre de Pages : 239 pages

Éditeur : Edilivre

ISBN : 978-2-8121-0486-2

Ce Jeudi-Là : Quatrième de Couverture

Valérie et Catherine vivent ensemble depuis trois ans. Que l’une d’entre elles se retrouve enceinte alors qu’elle jure qu’aucun homme ne l’a touchée, voilà de quoi semer le doute et l’incompréhension.

Des études trop éloignées pour en parler, un métier dans le milieu de la presse, cette savoyarde pure souche qu’est Christine Sabolo a trois occupations : la photo, le dessin et l’écriture. Romans, papiers d’humeur, nouvelles, dont certaines ont été diffusées dans des magazines ainsi que deux collectifs, Ce jeudi-là est son deuxième ouvrage publié.

Ce Jeudi-Là : Avis Personnel

Valérie Silbot est une jeune trentenaire qui travaille dans une banque. Alors que comme tous les jours elle se rend au travail, elle s’installe à son bureau après un dîner d’affaire et s’offre quelques minutes de repos pour appeler sa compagne de plusieurs années, Catherine Marcus. Heureuse et insouciante, elle lui fait le compte-rendu de son repas quand l’attitude de Catherine l’intrigue. Elle est distante et froide et répond par monosyllabe. La phrase « Je t’aime tellement » que la femme de sa vie prononce, loin de la rassurer, angoisse Valérie au point de l’amener à quitter son bureau pour se précipiter chez elles.

Durant tout le trajet, Valérie se demande si ce problème que sa compagne vient de laisser entrevoir simplement par le ton de sa voix a un quelconque rapport avec sa visite du matin chez le médecin. En arrivant à l’appartement qu’elles partagent depuis maintenant 3 ans, Valérie découvre l’absence de Catherine et s’inquiète encore plus. Elle appelle donc le médecin avec lequel la jeune femme avait rendez-vous et lui demande quelle nouvelle il a pu lui apprendre qui aurait entraîné une telle disparition. Convaincante, Valérie obtient les résultats des tests de Catherine : cette dernière est enceinte.

Commence alors une quête de deux jeunes femmes pour comprendre ce qui a pu se passer. Comment Catherine qui jure ne jamais avoir trompé Valérie s’est-elle subitement retrouvée enceinte ? Les indices laissés et les résultats du laboratoire leur permettent de remonter trois mois plus tôt…
J’ai eu du mal à accrocher avec ce roman. Je ne saurais expliquer pourquoi. Le style est très fluide, le problème de départ très intéressant mais il m’a manqué quelque chose pour me retenir. Les deux personnages principaux étaient peut-être trop semblables. Les personnages secondaires trop absents. Les ressentis trop décortiqués. Un tout qui a fait que ce livre ne restera pas dans les annales.

Le scénario qui s’annonçait très intéressant vire trop rapidement vers la facilité et offre une fin en forme de rédemption que j’ai trouvée trop prévisible et inintéressante.

Dommage, le résumé promettait quelque chose de vraiment bien plus accrocheur.

Ce Jeudi-Là : Extraits

« Le murmure se termina par un froncement de sourcils, avant qu’elle ne donne une légère tape à l’interrupteur pour regagner le salon à l’étage inférieur. Là, jambes repliées, lovée dans le coin du canapé, elle était bien décidée à s’occuper l’esprit ailleurs. Elle venait d’attraper l’un de ces magazines, qu’elle n’avait pas encore eu le temps d’ouvrir, quand sa peur la reprit. Qu’est-ce que Catherine avait voulu dire en jetant cette phrase dans le combiné « Je t’aime tellement » ? Outres, le vrai sens des mots, elle n’en doutait pas, mais que voulait-elle sous entendre ? Pourquoi Valérie avait-elle l’impression que tout cela sonnait un peu comme une excuse, une barricade, comme si elle voulait se faire pardonner ? Comme si elle ne voulait pas être oubliée ? Et si c’était un cri, juste avant un départ ?
– Non, non, non…
C’était vraiment n’importe quoi ! Un départ ! Et puis quoi encore, qu’est-ce qui pouvait lui permettre de trembler à cette crainte ? Quelle ombre, dans le tableau harmonieux que leur couple représentait, pouvait laisser supposer un tel frisson à l’évocation de cette phrase ? « Parce qu’elle était bourrée de tristesse ! » pensa-t-elle, « parce que d’instinct, elle avait sauté sur son sac pour venir la rejoindre, devinant derrière les mots prononcés, une espèce de malaise ! » Il fallait se rendre à l’évidence, cette voix-là, cette intonation-là, ne collait pas avec la Catherine qu’elle connaissait ! Que s’était-il passé en son absence ? » (Pages 16-17)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre