Chronique d’Un Scandale

Quand le besoin d’amour devient manipulation

Année de Production : 2006

Date de Sortie : 21 Février 2007

Réalisation : Richard Eyre

Scénario : Patrick Marber d’après l’oeuvre originale de Zoe Heller

Avec : Judi Dench (Barbara Covett), Cate Blanchett (Sheba Hart), Tom Georgeson (Ted Mawson), Michael Maloney (Sandy Pabblem), Joanna Scanlan (Sue Hodge), Shaun Parkes (Bill Rumer), Emma Kennedy (Linda), Syreeta Kumar (Gita), Andrew Simpson (Steven Connolly)

Nationalité : Britannique

Genre : Drame

Durée : 1h 32min.

Titre Original : Notes On A Scandal

Chronique d’Un Scandale : Résumé

Barbara Covett est enseignante dans une école secondaire au cœur de Londres. Toujours célibataire à un an de la retraite, solitaire et sévère, elle a depuis longtemps perdu ses illusions concernant l’enseignement. Un jour, une nouvelle professeur d’art plastique du nom de Sheba Hart intègre l’établissement dans lequel elle travaille.

Barbara se lie rapidement d’amitié avec Sheba et découvre petit à petit sa vie. Sheba est une jeune femme timide et séduisante, mariée avec un homme de vingt ans son aîné et mère de deux adolescents, dont l’un est atteint du syndrome de Down.

Un soir, alors qu’elle est à la recherche de Sheba, Barbara découvre cette dernière dans les bras de Steven Connolly, un élève d’à peine 15 ans. Utilisant le pouvoir que lui confère ce secret, Barbara s’immisce de plus en plus dans la vie de la famille Hart…

Barbara Covett est enseignante dans une école secondaire au cœur de Londres. Toujours célibataire à un an de la retraite, solitaire et sévère, elle a depuis longtemps perdu ses illusions concernant l’enseignement. Un jour, une nouvelle professeur d’art plastique du nom de Sheba Hart intègre l’établissement dans lequel elle travaille. Barbara se lie rapidement d’amitié avec Sheba et découvre petit à petit sa vie. Sheba est une jeune femme timide et séduisante, mariée avec un homme de vingt ans son aîné et mère de deux adolescents, dont l’un est atteint du syndrome de Down. Un soir, alors qu’elle est à…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une manipulatrice qui fait froid dans le dos.

Note des lectrices : Soyez la première !
41

Chronique d’un Scandale est un film bouleversant et dérangeant comme on en voit rarement. Les deux actrices principales, tout simplement époustouflantes, nous entraînent dans une descente aux enfers d’où le spectateur sait qu’il ne ressortira pas indemne. La douceur, la beauté et l’innocence de Cate Blanchett, qui interprète Sheba, s’opposent à la sévérité, à la froideur et au machiavélisme de Barbara, jouée par Judi Dench.

Et pourtant, c’est parce qu’elle a transgressé un interdit et commis une action légalement punissable que Sheba se retrouve réellement victime de la folie de Barbara. Elle s’est laissée dévorer par ses désirs et doit en assumer les conséquences. De l’autre côté, Barbara, par sa souffrance et sa tristesse reste un personnage crédible.

Loin de jouer sur l’opposition entre le Bien et le Mal, Les Anges et les Démons, le réalisateur s’attache à proposer les portraits profondément humains de deux personnes que tout semble opposer sauf leur solitude et leur détresse.

Pas de baiser lesbien ou d’histoire d’amour homosexuelle à proprement parler. Simplement un jeu de manipulation qui va plus loin que la platonique amitié par son désir de possession.

À découvrir.

Chronique d’Un Scandale : Critiques Presse et Récompenses

Nomination aux Oscars en 2007 pour Judi Dench dans la Catégorie Meilleure Actrice.
Nomination aux Oscars en 2007 pour Cate Blanchett dans la Catégorie Meilleure Actrice dans un Second Rôle.
Nomination aux Oscars en 2007 pour Philip Glass dans la Catégorie Meilleure Musique.
Nomination aux Oscars en 2007 pour Patrick Marber dans la Catégorie Meilleure Adaptation Scénaristique.
Nomination aux Golden Globes en 2007 pour Judi Dench dans la Catégorie Meilleure Actrice Dramatique.
Nomination aux Golden Globes en 2007 pour Cate Blanchett dans la Catégorie Meilleure Actrice dans un Second Rôle.
Nomination aux Golden Globes en 2007 pour Patrick Marber dans la Catégorie Meilleure Adaptation Scénaristique.
Nomination aux BAFTA Awards en 2007 pour Judi Dench dans la Catégorie Meilleure Actrice.
Nomination aux BAFTA Awards en 2007 pour Patrick Marber dans la Catégorie Meilleur Scénario.
Nomination aux BAFTA Awards en 2007 dans la Catégorie Meilleur Film Britannique de l’Année.
Nomination aux Screen Actors Guild Awards en 2007 pour Judi Dench dans la Catégorie Meilleure Actrice Dramatique.
Nomination aux Screen Actors Guild Awards en 2007 pour Cate Blanchett dans la Catégorie Meilleure Actrice dans un Second Rôle.

 « Il n’y a pas un plan où l’on ne ressente pas la concentration, la précision et l’émotion transmises par les deux Comédiennes. » Hubert Niogret (Positif)

« A travers des affrontements intenses, leur duo formidablement accordé sonde l’ampleur des illusions amoureuses… avec une irrésistible touche d’humour anglais. » Christine Haas (Paris Match)

« La mise en scène élégante et la musique de Philip Glass mettent en valeur la tension psychologique du film, où seule une trop grande solitude plaide coupable. » Jennifer Lesieur (Metro)

 « (…) Très jouissif jeu de ping-pong psychologique entre deux tempéraments à qui leur prestation a valu une nomination aux Oscars. » La Rédaction (Ouest France)

 « (…) une histoire réaliste et jamais caricaturale. Ce long métrage (…) parle en creux de la solitude, de l’amour enfoui et de la jalousie, avec une étonnante justesse de ton. » Hubert Lizé (Le Parisien)

 « Un suspense psychologique haletant servi par deux talentueuses actrices. » Falila Gbadamassi (aVoir-aLire.com)

 « Chronique d’un Scandale procure d’abord le plaisir un peu coupable que fait naître le spectacle d’une catastrophe. » Thomas Sotinel (Le Monde)

 « (…) le réalisateur, signe ici un très beau film (…) Remarquable. » Françoise Delbecq (Elle)

 « La joute qui oppose les deux femmes est passionnante, menée avec beaucoup de finesse et un vrai souci de modernité (…) » Mathilde Lorit (Rolling Stone)

 « Tiraillées entre secrets et mensonges, Judi Dench et Cate Blanchett sont magnifiques, et Richard Eyre aurait dû faire l`économie d`effets de style fatigants (voix off et musique omniprésente) pour davantage leur faire confiance. » Charlotte Lipinska (TéléCinéObs)

 « Suspense psychologique, Chronique d’un Scandale laisse à ses spectateurs une confortable longueur d’avance sur ses deux héroïnes (…) Mais quand la vérité éclate pour de bon, c’est le trou d’air, et une impression de redondance plombe les vingt dernières minutes, en forme d’impasse dramaturgique. » Louis Guichard (Télérama)

 « Ces portraits de femmes valent surtout pour la performance des actrices aux talents complémentaires. » La rédaction (20 Minutes)

« Grâce à [Judi Dench], ce scandale, somme toute assez puritain, mérite le tapage. Faute d’ébats classés X, ses piques acerbes fournissent la dose de vices promise. » Audrey Zeppegno (Score)

 « Histoire classique de vampirisme social (…) Ce qui gêne le plus, c’est l’insistance de la mise en scène, qui ne laisse pas une once de liberté à l’imagination. » Vincent Ostria (L’Humanité)

 « (…) la psychopathe est campée par l’immense Judi Dench (Casino Royal, Chambre avec Vue), qui sauve le film du total naufrage tant sa prestation impressionne de maîtrise et de retenue. » Aurélien Allin (MCinéma.com)

« Entre la virtuosité datée de Judi Dench et celle mielleuse de Cate Blachett, l’agacement est à son comble (…). » Axelle Ropert (Les Inrockuptibles)

Chronique d’Un Scandale : Extraits

BARBARA : Les gens m’ont toujours confié leurs secrets. Mais à qui vais-je confier les miens ? À toi. Seulement toi.

SHEBA : Ça commençait à ressembler à un secret. Et parfois, un secret est tentant.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre