Codependent Lesbian Space Alien Seeks Same

Un film déjanté sur des extra-terrestres lesbiennes

Année de Production : 2011

Réalisation : Madeleine Olnek

Scénario : Madeleine Olnek

Avec : Lisa Haas (Jane), Susan Ziegler (Zoinx), Jackie Monahan (Zylar), Cynthia Kaplan (Barr), Dennis Davis (Ancien Agent), Alex Karpovsky (Jeune Agent), Rae C. Wright (Thérapeute), Julian Brand (James)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Fantastique & Science-Fiction

Durée : 1h 16min.

Titre Original : Codependent lesbian space alien seeks same


Interview(s) :

Codependent Lesbian Space Alien Seeks Same : Interview de la réalisatrice Madeleine Olnek

Codependent Lesbian Space Alien Seeks Same : Résumé

Zoinx, Zylar et Barr sont trois extra-terrestres trop sensibles. Leurs sentiments sont tellement forts que les scientifiques de leur planète sont unanimes, ces sentiments trop puissants détruisent la couche d’ozone et mettent toute leur population en danger. Afin de sauver leur planète, Zoinx, Zylar et Barr sont envoyées sur Terre pour que les humains les fassent souffrir et donc les guérissent.

Sur la planète Terre, Barr et Zylar cumulent les rendez-vous avec des humaines pour avoir le cœur brisé et pouvoir rentrer chez elles. Mais contre toute attente elles vont aussi développer une relation plus qu’amicale. Pendant ce temps Zoinx rencontre Jane, une employée d’un magasin de papeterie. Le courant passe tout de suite entre elles et Jane, ne réalisant pas que Zoinx est une extra-terrestre, décide de l’inviter à sortir boire un verre…

Zoinx, Zylar et Barr sont trois extra-terrestres trop sensibles. Leurs sentiments sont tellement forts que les scientifiques de leur planète sont unanimes, ces sentiments trop puissants détruisent la couche d'ozone et mettent toute leur population en danger. Afin de sauver leur planète, Zoinx, Zylar et Barr sont envoyées sur Terre pour que les humains les fassent souffrir et donc les guérissent. Sur la planète Terre, Barr et Zylar cumulent les rendez-vous avec des humaines pour avoir le cœur brisé et pouvoir rentrer chez elles. Mais contre toute attente elles vont aussi développer une relation plus qu'amicale. Pendant ce temps Zoinx…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Surprenant et à mourir de rire.

Note des lectrices : Soyez la première !
80

Ce film est un ovni dans le monde des longs-métrages, que ce soit le monde des longs-métrages ordinaires ou le monde des longs-métrages lesbiens. Et cela le rend donc très difficile à décrire. L’histoire est bien pensée et réfléchie. Des extra-terrestres qui détruisent leur couche d’ozone à cause de leurs sentiments trop puissants qui s’échappent d’eux. C’est crédible pour un film de science-fiction. Tout comme le remède trouvé par les scientifiques extra-terrestres. Envoyer les sujets qui dégagent le plus de sentiments, et sont donc les plus destructeurs, sur la planète Terre de manière à ce que les terriens par leur insensibilité les fassent souffrir et leur brisent le cœur. Une fois qu’ils auront le cœur brisé et qu’ils ne ressentiront plus rien, ils  pourront revenir sur leur planète vu qu’ils ne seront plus dangereux pour la couche d’ozone. Rien de plus logique. On comprend tout de suite que c’est un film qui va nous surprendre et nous faire rire. Gagné, c’est exactement ça.

Donc les aliens sont envoyés sur Terre. En fait ces aliens ne sont que des femmes et qui plus est, que des femmes lesbiennes. Ça nous arrange. Soyons honnêtes, vu que le budget ne devait pas être faramineux, leur vaisseau spatial est fait en papier aluminium, en carton et en plastique. Pas grave, on y croit presque ! Enfin pas tout à fait quand même.

Donc nos aliens lesbiennes arrivent sur Terre. Il y a plusieurs lesbiennes. Celle qui ne parle pas et qui cache un lourd secret va réussir à séduire une humaine et vivre heureuse avec elle. Sinon, il y a aussi celle qui est collante et rêve du grand amour avec un grand A, romantique, exclusive et déprimante. Et enfin il y a celle qui accumule les conquêtes sans le moindre remord et ment et triche pour séduire le plus de femmes possible.

Pour les surveiller deux agents spéciaux qui ressemblent à des Men In Black mais sont moins sexy et surtout beaucoup moins drôles. Je dirais même qu’ils sont un peu flippants tous les deux.

Ce film est donc à la fois un gros délire et en même temps une critique décalée de certains types de lesbiennes. Le final m’a d’ailleurs beaucoup plu. La solution pour protéger la couche d’ozone n’était donc pas celle imaginée au départ…

Un ovni particulièrement réussi que je vous conseille de découvrir.

Codependent Lesbian Space Alien Seeks Same : Critiques Presse et Récompenses

Sélection Officielle au Festival de Sundance 2011.
Sélection Officielle au Festival de Cineffable 2012.

Codependent Lesbian Space Alien Seeks Same : Extraits

PSY : Et que disait le message ?
JANE : Ça disait « Que faites-vous plus tard ? »

JANE : Vous voulez dire que j’ai des amis imaginaires ?
PSY : À la semaine prochaine. Et évitez les soucoupes volantes d’ici-là.

ALIEN : Les sentiments s’échappent et transpercent notre couche d’ozone ?

ZOINX : M’est-il possible de te toucher ?
JANE : Ta main est sur mon nez.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre