Complément D’Enquête : Homosexualité : Les Croisades Anti-Gays

Un tournage difficile pour une émission d'actualité

Affiche : Complément D’Enquête : Homosexualité : Les Croisades Anti-Gays

Année de Production : 2012

Réalisation : Benoît Duquesne

Scénario : Benoît Duquesne

Avec : Benoît Duquesne, Louis-Georges Tin, Frigide Barjot, Eric-Emmanuel Schmitt

Nationalité : Française

Genre : Documentaire

Durée : 1h 06min.

Titre Original : Complément d'Enquête : Homosexualité : Les Croisades Anti-Gays

Complément D’Enquête : Homosexualité : Les Croisades Anti-Gays : Résumé

Le mariage pour tous est au cœur de toutes les discussions et les manifestations pour et contre se multiplient en France. Benoît Duquesne propose de faire le point à travers trois reportages : « Un pêcher pour l’Église », « Afrique du Sud, la chasse aux Gays » et « Le Collège de l’Amour » et trois interviews : Frigide Barjot, Louis-Georges Tin et Éric-Emmanuel Schmitt.

Le mariage pour tous est au cœur de toutes les discussions et les manifestations pour et contre se multiplient en France. Benoît Duquesne propose de faire le point à travers trois reportages : "Un pêcher pour l'Église", "Afrique du Sud, la chasse aux Gays" et "Le Collège de l'Amour" et trois interviews : Frigide Barjot, Louis-Georges Tin et Éric-Emmanuel Schmitt.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : On a connu mieux.

Note des lectrices : Soyez la première !
44

Cet épisode de Complèment d’Enquête traite donc du mariage gay comme il est si bien dit dès le départ. Au moins les choses sont claires. Oui les homosexuels passent leur temps à parler du mariage pour tous mais ce sont les seuls à ne pas pouvoir se marier, non ?  Les autres le peuvent. Et puis comme ne cessent de le dire les catholiques radicaux opposés au mariage entre personnes du même sexe, les homosexuels ils peuvent se marier, avec un homme si c’est une femme et une femme si c’est un homme.

Le premier reportage s’intéresse à l’homosexualité et à l’Église Catholique. Il est réexpliqué que l’Église est contre et on suit plusieurs hommes (oui, que des hommes) qui expliquent leur situation. Tout d’abord Philippe Ariño, catholique gay abstinent qui explique qu’il est contre l’homosexualité et que les couples gays sont instables. Dur, dur d’entendre cela de la part d’un homo. C’est tellement réactionnaire que ça fait mal. Et désolée mais si, refuser le mariage pour tous c’est être homophobe, c’est refuser l’égalité. Ensuite il y a un couple d’hommes qui souhaite avoir un jour le droit de se marier et souffre de la position de l’Église. Enfin des prêtres homosexuels parlent à visage caché parce que depuis 2005, le Vatican a interdit d’être ordonné prêtre quand on est homosexuel. Le tout se termine par l’interview de Frigide Barjot qui s’exprime très bien, rien à dire. Elle n’est pas homophobe, le mariage c’est pour enfanter et c’est tout. Donc c’est entre un homme et une femme. C’est bien compris ?

Deuxième reportage sur les viols correctifs des lesbiennes en Afrique du Sud. Cela fait très très mal. On a beau être au courant de ce qui se passe dans ce pays, c’est toujours aussi horrible à entendre et à voir. La jeune femme de dix-neuf ans qui raconte qu’elle a été violée, qu’elle a recroisé ses agresseurs dans la rue et qu’elle a peur qu’ils reviennent et la tuent, ça fait froid dans le dos. La voix off qui explique : « Derrière elles, elles laissent Gougouletou, le bidonville aux cent meurtres par an. » En tout cas de très beaux portraits de femmes (parce que là ce sont quand même deux femmes très fortes qui dirigent le projet) qui changent les choses.

Louis-Georges Tin est ensuite interviewé et parle des thérapies de conversion pour soigner les homosexuels et aborde sa propre vie. L’âge auquel il a compris qu’il était gay et ses tentatives de suicide parce qu’il pensait qu’il allait souffrir toute sa vie. Oui enfin il trouve que le combat pour l’égalité avance en France, j’aime son optimisme mais quand même.

Troisième reportage sur l’école de la différence où la moitié des jeunes sont des LGBT. C’est poignant cette école. L’acceptation des différences, le respect entre tous les élèves et les professeurs. J’ai adoré l’interview de Tina Owen, la directrice de cette école, « l’Alliance School » qui a été au bout de ses rêves. C’est fort quand elle explique qu’elle est elle-même lesbienne et qu’elle a voulu aider tous ces jeunes qui souffrent. Une école publique qui est subventionnée par l’État avec des résultats bien meilleurs que les autres écoles du coin. Un magnifique reportage où l’on voit des adolescents se reconstruire et envisager l’avenir sereinement. C’est beau et fort.

Après interview d’Éric-Emmanuel Schmitt qui parle de son dernier livre. Là, j’avoue, j’ai trouvé que Benoît Duquesne était moins à l’écoute, tentait plus de bousculer l’auteur alors qu’il avait été quasi silencieux avec Louis-Georges Tin comme si ce dernier avait plus de réponses. Il s’est un peu emballé et je n’ai pas trouvé cela très professionnel alors qu’au contraire Éric-Emmanuel Schmitt a été excellent et très ouvert à la discussion.

J’ai un avis assez mitigé au final même si les reportages étaient très bons, j’ai eu le sentiment que les interviews n’étaient pas complètes et creusées. En clair les journalistes qui ont fait les reportages étaient pour moi plus intéressants que Benoît Duquesne et visiblement bien plus à l’aise sur le sujet. Je trouve d’ailleurs que le choix des reportages est assez représentatif. Il était annoncé un reportage sur un homme qui prétend guérir l’homosexualité avec toutes les dérives que cela représente au lieu de cela on a un reportage sur une école tolérante qui est nommée « ghetto » parce qu’elle regroupe une majorité d’étudiants LGBT harcelés dans leurs précédentes écoles…

Complément D’Enquête : Homosexualité : Les Croisades Anti-Gays : Extraits

BENOÎT DUQUESNE : Bonjour à tous. Faut-il autoriser le mariage gay ? Vous le savez tous c’est le grand débat qui agite la France en ce moment. […] Faut-il l’autoriser ? Autoriser l’adoption ? Admette l’idée que la famille demain ne sera plus forcément composée d’un père et d’une mère. Le mariage gay on va donc en parler dans ce 207ème numéro de Complément d’Enquête mais on va aussi s’intéresser à l’homophobie, à ces nouvelles croisades anti-gays comme en Afrique du Sud où l’on pratique ce que l’on appelle le viol correctif contre de jeunes lesbiennes pour les remettre, si je puis dire, dans le droit chemin.

VOIX OFF : Si Philippe est heureux dans une Église qui l’accueille à bras ouverts, d’autres s’y sentent beaucoup moins bien traités. À une heure de route de là, voici Stéphane. Il vit en couple avec Gaël à Angers. Tous deux ont été mariés, ont eu deux enfants et ont divorcé avant de s’installer ensemble il y a sept ans.

STÉPHANE : Je me bats en vérité pour avoir le choix de pouvoir ou de ne pas pouvoir me marier. Si je ne me marie pas, c’est un choix que je veux poser et pas une interdiction qui m’est posée. C’est toute la nuance et la différence.

VOIX OFF : Mais ce catholique fervent ne s’est pas détourné de l’Église.

VOIX OFF : L’Alliance School, une école unique au monde pour ceux, comme lui, qui ont été rejetés dans leur ancien collège. Brimades, humiliations, ces 172 élèves âgés de treize à dix-neuf ans ont souvent été malmenés. Jugés trop gros, trop bizarres et souvent trop efféminés. À l’Alliance School, la moitié des élèves est homosexuelle. Des filles qui ressemblent à des garçons. Des garçons qui ressemblent à des filles. Ici ils n’ont plus rien à cacher. Certainement pas leur sexualité. […] Nous allons suivre trois de ces élèves dont la vie a été changée par l’Alliance School. Elizabeth, lesbienne, rendue dépressive par le regard des autres. Jeremiah, homosexuel, tête de turc de sa classe dans son ancienne école.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre