Crazy Bitches

Une comédie d'horreur classique et prévisible

Année de Production : 2013

Date de Sortie : 26 juin 2014

Réalisation : Jane Clark

Scénario : Jane Clark

Avec : Samantha Colburn (Taylor), Cathy DeBuono (Cassie), Andy Gala (BJ), Liz McGeever (Minnie), Victoria Profeta (Alice), Guinevere Turner (Belinda), Nayo Wallace (Dorri), Mary Jane Wells (Princess), Blake Berris (Gareth), Candis Cayne (Vivianna)

Nationalité : États-Unis

Genre : Comédie, Horreur

Durée : 1h 40min.

Titre Original : Crazy Bitches

Crazy Bitches : Résumé

D’anciens amis de fac partent un week-end dans un ranch perdu au milieu de nulle part. Rapidement, certains d’entre-eux sont tués de façon peu banale : les meurtres sont en lien avec la vanité des victimes. Tous se rappellent alors l’histoire de ce ranch : il y a quelques années, sept jeunes filles avaient été sauvagement tuées par l’ouvrier de la ferme.

Au fil des meurtres, tous commencent à échafauder des théories sur l’identité de l’assassin, allant même jusqu’à se soupçonner entre eux. Pour rester en vie et se sortir de cette situation, ils vont tenter de joindre les secours à leurs risques et périls.

D'anciens amis de fac partent un week-end dans un ranch perdu au milieu de nulle part. Rapidement, certains d'entre-eux sont tués de façon peu banale : les meurtres sont en lien avec la vanité des victimes. Tous se rappellent alors l'histoire de ce ranch : il y a quelques années, sept jeunes filles avaient été sauvagement tuées par l'ouvrier de la ferme. Au fil des meurtres, tous commencent à échafauder des théories sur l'identité de l'assassin, allant même jusqu'à se soupçonner entre eux. Pour rester en vie et se sortir de cette situation, ils vont tenter de joindre les secours…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une lesbienne et deux hétéros curieuses dans la bande.

Note des lectrices : Soyez la première !
35

Crazy Bitches est une comédie d’horreur classique et sans grande surprise où d’anciens amis de fac décident de partir tous ensemble dans un ranch au milieu des bois le temps d’un week-end. Enfin « amis »… le terme est déjà hautement discutable, et beaucoup de ces personnages sont assez clichés à mon sens. Sachez juste que celui qui nous intéresse ici est Cassie, une lesbienne interprétée par Cathy DeBuono qui a tendance à avoir un faible pour ses amies hétéros. Celles-ci sont aussi attirées par elle, mais seulement le temps d’une nuit et si cela reste secret.

Le week-end se déroule sans encombre jusqu’à ce que certains d’entre-eux soient tués de façon plus ou moins originale. Par exemple, celle qui avait une passion pour les talons hauts a été tuée d’un coup de talon dans l’œil (ou peut-être était-ce juste un accident, comme le propose si bien Minnie qui ferait décidément une très mauvaise détective). Celle qui se considère comme intellectuellement supérieure aux autres se fait scalper, et ainsi de suite. Il est vrai que ça change un peu des meurtres habituels, mais du coup cela donne lieu à des scènes gores dont je ne vois pas l’intérêt.

Je ne m’attarderai pas sur les réactions peu crédibles des protagonistes, après tout nous sommes dans un film d’horreur de base, les personnages sont assez classiques et prévisibles dans leur illogisme. Le seul qui aurait potentiellement pu se démarquer un peu est BJ. C’est visiblement un amateur de films d’horreur et il réussit à raisonner un peu la situation au début. C’est aussi lui qui se met à penser que Cassie est l’assassin de la bande, mais c’est là qu’il commet une erreur de débutant : il ne soupçonne qu’elle ! Tout le monde sait que dans ces cas-là il faut suspecter toutes les personnes présentes (et même absentes). Il n’y a plus d’amis qui tiennent. Il ne faut faire confiance à personne. Et surtout pas à la fille timide et réservée qui parait digne de confiance. C’est la base. Bref.

Au final, beaucoup d’entre eux vont mourir, le mobile des assassins sera révélé, la police va arriver et croire à l’histoire que raconteront les survivants. Rien d’extraordinaire, en somme. Je dois noter que, même si Cassie est officiellement morte, je n’en suis, pour ma part, pas convaincue. Le policier dit qu’elle a effectivement succombé à son traumatisme crânien, mais on ne voit jamais le corps. Vous verrez que, s’il y a une suite, Cassie deviendra la meurtrière et se vengera de ses anciens amis.

Crazy Bitches n’est donc ni drôle, ni terrifiant, ni surprenant, mais il n’est pas non plus mauvais. Ceci dit, ce n’est généralement pas le style de film qui me plait, mais si ce genre vous attire, peut-être que vous apprécierez le film.

Crazy Bitches : Critiques Presse et Récompenses

Sélection Officielle au festival du film féminin international de Séoul 2015.

Sélection Officielle au festival du film SyFy de Madrid 2015.

Sélection Officielle au festival Macabre Faire Horror 2015.

Sélection Officielle au festival Outfest 2014.

Sélection Officielle au festival Frameline 2014.

Crazy Bitches : Extraits

Alice : Ne me dis pas que tu as pris deux valises sans y mettre une paire de baskets ?

Belinda : Tu as dit que ce serait un week-end au spa.

Alice : J’ai dit au ranch.

Belinda : Spa, ranch, c’est la même chose, pas vrai ?

Minnie : Cher Ouija, s’il te plaît, connecte-nous avec les esprits de la maison. Esprits, si vous êtes ici, faites-nous signe.

BJ : Oh mon Dieu, la porte s’est ouverte juste lorsque le truc a bougé.

Minnie : Il y a un esprit ici. Je l’ai senti passer.

Dorri : La porte s’est ouverte parce que Princess est sortie.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre