Cynara – Poetry In Motion

Les prémices d'une relation amoureuse

Affiche : Cynara – Poetry In Motion

Année de Production : 1996

Réalisation : Nicole Conn

Scénario : Nicole Conn

Avec : Johanna Nemeth (Cynara), Melissa Hellman (Byron)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage, Drame, Erotique

Durée : 34 minutes

Titre Original : Cynara - Poetry in Motion

Cynara – Poetry In Motion : Résumé

1883, Baycliff sur les berges d’un village anglais. Cynara est une sculptrice qui vit dans une maison isolée. Un jour, elle rencontre Byron, une femme qui vient de quitter Paris et s’avère malheureuse de ce choix. Toutes les deux deviennent rapidement amies et se revoient à plusieurs reprises.

Elles font du cheval ensemble, jouent aux échecs et passent de délicieux moments partagés. Cynara inspire Byron qui est poète tandis que Byron inspire Cynara pour ses sculptures.

Rapidement elles imaginent toutes les deux des gestes, des attentions, une passion et prennent conscience du désir physique qui les unit. Jusqu’où iront-elles ?

1883, Baycliff sur les berges d'un village anglais. Cynara est une sculptrice qui vit dans une maison isolée. Un jour, elle rencontre Byron, une femme qui vient de quitter Paris et s'avère malheureuse de ce choix. Toutes les deux deviennent rapidement amies et se revoient à plusieurs reprises. Elles font du cheval ensemble, jouent aux échecs et passent de délicieux moments partagés. Cynara inspire Byron qui est poète tandis que Byron inspire Cynara pour ses sculptures. Rapidement elles imaginent toutes les deux des gestes, des attentions, une passion et prennent conscience du désir physique qui les unit. Jusqu'où iront-elles ?

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un navet à éviter !

Note des lectrices : 2.6 ( 2 votes)
19

Cynara : Poetry in Motion est un court-métrage écrit et réalisé par Nicole Conn, à qui l’on doit également Claire of The Moon. Les deux personnages principaux sont ici aussi des artistes, l’une est poète alors que l’autre est sculptrice. L’histoire se déroule à une époque où l’on ne parlait pas de relations homosexuelles et c’est ce qui représente tout l’intérêt du court-métrage.

La plupart des critiques que j’ai retrouvées sont élogieuses mais je dois avouer que je suis plus partagée. Certes, Nicole Conn est sincère dans sa démarche et souhaite faire ce qui n’a jamais été fait, malheureusement le reste ne suit pas. L’histoire tourne rapidement en rond et l’attente et la séduction entre les deux femmes sont longues et parfois ennuyeuses. Ensuite, l’alchimie entre les actrices ne prend pas, les dialogues sont pompeux et arrive, à la fin, la scène d’amour.

Pour défendre cette scène d’amour de plus de six minutes, ce qui est énorme pour un court-métrage de 34 minutes, je dois avouer qu’aucun film lesbien aujourd’hui n’est allé aussi loin. Même The L-Word pourrait apparaître soft à côté. Seulement il y a un mais. Je sais ce que vous allez dire. Vous allez dire que je ne suis jamais satisfaite. Mais entre les héroïnes enroulées dans les draps jusqu’au cou comme dans D.E.B.S. et cette impression dérangeante de voir du porno sans fin dans Cynara, il y a un juste milieu. Cette scène est chorégraphiée à l’extrême et elle dure, dure. Il faut tout de même que je reconnaisse que dans tout ce nu et ces deux actrices à la plastique de top model, Nicole Conn a mis deux secondes de douceur pour compenser le sexe, la même scène que dans Claire of The Moon. Vous savez, les mains qui s’unissent. Et ça, je crois que c’est le pire. Tout est brusquement raté. C’est dommage, parce que tout avait bien commencé, les baisers étaient très beaux, très sensuels. Il faut juste savoir quand s’arrêter.

À découvrir et pas uniquement par les incurables romantiques qui rêvent de belles images. Il subsiste cette atmosphère étrange et cette impression qu’il s’agissait d’un énorme défi en 1996, ce qui est renforcé par le mini documentaire de fin.

Cynara: Poetry in Motion [VHS]  ( Cassette vidéo )

De Nicole Conn

Avec Johanna Nemeth, Melissa Hellman, Fumi

Prix : EUR 47,01
1 neufs & occasions à partir de EUR 47,01

(0 commentaires client)

Cynara – Poetry In Motion : Extraits

CYNARA  : Chère tante, je dois savoir les raisons qui t’ont amenée à m’envoyer à Baycliff plusieurs années auparavant et m’ont condamnée à cette vie d’exilée. Je suis fatiguée d’être en vie, je suis fatiguée de ma vie.

BYRON  : J’ai eu une vision aujourd’hui, flottant dans le vent. Je pense qu’elle vit à Baycliff. Ils disent qu’elle est sculptrice et qu’elle vit en recluse, envoyée par sa tante il y a de nombreuses années pour des raisons que personne ne connaît. Un secret. Blaycliff est très mystérieuse. Elle est connue sous le nom de Cynara.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. Perso, j’aime bien ce film ! Et plutôt que d’y voir du porno, j’y vois ce que j’appelle « une danse à deux », et à mes oreilles, la musique soutient ce que voient mes yeux 😉 Et cette « danse à deux » (shared moves and intensity, with the bodies that fit), je l’ai rarement vue dans les films, dommage 😉

Répondre