Elena Forest – Saison 01 Épisode 01 – d’Anne Alexandre

Elena Forest

Titre Français : Elena Forest : Saison 01

Titre Original : Elena Forest : Saison 01

Auteur : Anne Alexandre

Date de Sortie : 10 Juin 2015

Nationalité : Française

Genre : Roman Policier

Nombre de Pages : 20 pages

Éditeur : Anne Alexandre

ISBN : 978-2-9951106-2-1

Elena Forest : Saison 01 : Quatrième de Couverture

Elena Forest est une lieutenant de police qui vit et travaille à Paris au sein de la prestigieuse Brigade Criminelle au 36 quai des Orfèvres. Elena est une jeune trentenaire, jolie, qui n’a pas froid aux yeux et qui sait s’imposer dans un univers viril et macho. Véritable Don Juan, aucune femme n’a su, à ce jour, faire battre son cœur. 

Entre soirées festives et conquêtes féminines, Elena mène une vie débridée et sans véritables attaches. À moins qu’une femme, sur son chemin, ne la fasse vaciller dans ses certitudes…
Un meurtre commis dans le 16e arrondissement va l’entraîner, ainsi que ses collègues Yann et Guyo, dans les méandres du pouvoir et de ses secrets. Un personnage important sera touché de près par l’assassinat d’une étudiante ukrainienne et fera tout pour étouffer l’affaire.
Malgré les obstacles et les découvertes sans cesse déconcertantes, Elena parviendra-t-elle à faire la lumière sur cette affaire ? Et à conquérir celle qui l’a troublée comme jamais ? 

Elena Forest : Saison 01 : Avis Personnel

J’ai lu avec grand intérêt ce premier épisode d’Elena Forest. J’avoue, j’étais très curieuse sur le principe et très intriguée par ce que cela pouvait rendre. En plus, Anne Alexandre arrive à créer des personnages attachants et intéressants et je voulais vraiment savoir ce que cela donnerait avec cette flic au fort tempérament qui vivrait des aventures/enquêtes passionnantes.

Je reconnais que l’histoire débute sur les chapeaux de roue. Enfin, c’est pas vraiment qu’elle débute, c’est plutôt qu’elle s’ouvre sur une scène plus que réussie : Elena qui se réveille avec une femme à ses côtés dont elle ne se rappelle pas le nom. Introduction géniale surtout que la scène s’éternise ce qu’il faut pour qu’on apprécie le personnage. Donc c’est un lendemain matin après une soirée alcoolisée et une nuit passée à s’envoyer en l’air.

Autant j’ai été accrochée immédiatement, autant j’ai été super frustrée par la suite. En fait, il n’y a pas de suite. On a un lancement d’histoire policière, mais elle ne débute pas vraiment. Et on se demande pourquoi c’est Elena qui est appelée alors qu’elle ne doit pas travailler ce jour-là et qu’elle a la gueule de bois. Je crois que ça se termine trop vite pour que j’aie vraiment eu le temps d’accrocher.

Bien sûr je vais lire la suite, mais si effectivement il y a un mois entre chaque épisode, j’ai peur que les lectrices soient perdues à chaque nouveau début. Parce que c’est très visuel, ça fonctionne comme une série télévisée, sauf que ça n’en est pas une. Et en plus dans le prochain épisode, on n’a pas le résumé qui commence par « Dans les épisodes précédents » avec les principales images de ce qui s’est déjà déroulé.

En résumé un premier épisode qui pose l’histoire et présente les personnages, mais qui n’en dit pas assez pour qu’on soit intrigué par l’enquête. On attend de lire la suite pour en dire plus.

Elena Forest : Saison 01 : Extraits

La chambre était plongée dans une obscurité toute relative. Les volets en bois, à battants ajourés, filtraient la luminosité extérieure et répandaient dans la pièce une douce lumière de printemps. Il n’y avait ni stores ni rideaux aux fenêtres.

Elena Forest dormait, allongée sur le ventre, le visage dans l’oreiller, un peu en travers du lit. Elle bougea le bras droit et toucha une texture soyeuse et chaude. Elle tourna la tête sur sa droite et ouvrit laborieusement une paupière. Elle cligna plusieurs fois des paupières sous l’effet de la douleur qu’elle sentait sourdre et irradier doucement le haut de son crâne.

Elle était nue et n’était pas seule dans son lit.

Elle bougea lentement jusqu’à pouvoir tourner le dos à sa maîtresse d’un soir. Une fois sur le côté, elle se redressa et s’assit sur le bord du lit. En appui sur les deux mains, elle se leva sans se presser.

Il lui fallait une double ration de café pour reprendre le fil de la soirée et lui permettre plus tard,  mais le plus tard possible, d’affronter le réveil de sa nouvelle conquête.

Elle examina le sol et vit ses vêtements éparpillés autour du lit. Elle n’en reconnut pas certains. Elle attrapa un pull qu’elle mit à même la peau puis ouvrit la porte de l’armoire et y retira un bas de survêtement qu’elle passa après avoir enfilé laborieusement une culotte. Ce n’était pas l’heure de faire des effets de style et elle n’avait cure de ce qu’on pourrait lui dire sur son allure.

Elle tendit l’oreille et perçut la respiration régulière de la fille qui dormait.

Elle ouvrit la porte sans bruit, la referma précautionneusement puis se dirigea vers le comptoir de la cuisine américaine en traversant le salon.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

4 commentaires

  1. La description amazon fait apparaître une longueur de 20 pages estimée seulement… Vous qui l’avez lu, c’est vrai ou c’est un bug ? Je veux bien que ce soit une série mais c’est vachement court 20 pages quand même.

  2. Très bon retour d’Anne Alexandre. Une nouvelle héroïne aux antipodes de Pauline Vogel mais qui suscite déjà, dès cette première lecture, un intérêt certain. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce premier épisode qui s’apparente presqu’à un épisode de série télé (on est d’accord!). Comme pour une série, le premier épisode présente les personnages, plante le décor et les épisodes suivants feront le reste. Et je dois dire que j’ai très envie de connaître la suite. Mais pour moi il ne s’agit pas d’un épisode inachevé. Anne Alexandre nous laisse juste en suspens avant la suite. Combien de fois des séries nous ont laissé « sur notre faim » à la fin d’un épisode?! Presque toujours! Et pourtant, on en redemande encore! 😉 L’enquête policière débutera donc vraiment avec la suite, pour notre plus grand plaisir. Je recommande vivement et si vous aimez les policiers et les romans lesbiens, alors « Elena Forest » est pour vous! Bonne lecture :)

Répondre