Elena Forest – Saison 01 Épisode 02 – d’Anne Alexandre

Elena Forest

Titre Français : Elena Forest : Saison 01

Titre Original : Elena Forest : Saison 01

Auteur : Anne Alexandre

Date de Sortie : 20 Juillet 2015

Nationalité : Française

Genre : Roman Policier

Nombre de Pages : 20 pages

Éditeur : Anne Alexandre

ISBN : 978-2-9951106-2-1

Elena Forest : Saison 01 : Quatrième de Couverture

Elena Forest est une lieutenant de police qui vit et travaille à Paris au sein de la prestigieuse Brigade Criminelle au 36 quai des Orfèvres. Elena est une jeune trentenaire, jolie, qui n’a pas froid aux yeux et qui sait s’imposer dans un univers viril et macho. Véritable Don Juan, aucune femme n’a su, à ce jour, faire battre son cœur. 

Entre soirées festives et conquêtes féminines, Elena mène une vie débridée et sans véritables attaches. À moins qu’une femme, sur son chemin, ne la fasse vaciller dans ses certitudes…
Un meurtre commis dans le 16e arrondissement va l’entraîner, ainsi que ses collègues Yann et Guyo, dans les méandres du pouvoir et de ses secrets. Un personnage important sera touché de près par l’assassinat d’une étudiante ukrainienne et fera tout pour étouffer l’affaire.
Malgré les obstacles et les découvertes sans cesse déconcertantes, Elena parviendra-t-elle à faire la lumière sur cette affaire ? Et à conquérir celle qui l’a troublée comme jamais ? 

Elena Forest : Saison 01 : Avis Personnel

J’ai découvert le premier épisode de la série Elena Forest peu de temps avant d’avoir en mains cette suite. J’ai déjà présenté la première partie, une vingtaine de pages présentant l’héroïne au petit matin ayant passé la nuit à faire l’amour avec une parfaite inconnue dont elle ne se souvient pas le nom. Si vous voulez en savoir plus, l’article est disponible en cliquant sur Elena Forest – Saison 1 Épisode 01. Mon avis était mitigé. Le concept était intéressant, novateur et à encourager mais le délai d’attente et la taille des chapitres me faisaient peur.

Je ne pourrais pas juger ici le véritable sentiment pour une lectrice qui a attendu presque un mois entre les deux morceaux puisque cela n’a pas été mon cas. Je serais curieuse de savoir si l’on se souvient de tout. Par exemple, personnellement, là alors que j’ai lu l’épisode il y a à peine une semaine, je n’arrive pas à différencier les collègues de notre héroïne, Elena. Je n’ose pas imaginer comment ce sera dans le tome 3 du coup. Je risque de ne pas suivre à moins de relire les anciens chapitres. Ou alors je plaide en faveur d’un petit résumé introductif comme dans les séries télévisées : « Dans les épisodes précédents… » Parce que même si j’ai normalement une excellente mémoire, je dois avouer que le format ne m’aide pas à m’attacher aux personnages. Hormis Elena dont la psychologie semble très intéressante, ses collègues ne m’ont pas touchée au point où je vais me souvenir d’eux. Une question à voir sur la longueur.

Sinon, cette seconde partie nous met directement au cœur de l’action. Il y a eu un meurtre et ils sont sur la scène de crime. Cela fonctionne très bien. Il y a de nombreuses questions sur l’identité de la victime. Suffisamment pour nous tenir en haleine et c’est vraiment bien. J’ai également apprécié que nos enquêteurs aient trouvé son nom et son activité dès ce chapitre, cela nous donne le sentiment d’avancer avec eux. Comme la première fois, on s’arrête sur un gros moment critique (comme l’arrivée des pages de publicité de nos séries préférées). Je sens le côté politique entrer en ligne de compte. Obligé. Tous les indices convergent dans cette direction. Du coup ça me donne envie de lire la suite pour savoir si j’ai raison ou tort.

En conclusion je ne suis pas encore convaincue à 100% par ce nouveau concept mais je souligne et j’encourage franchement l’innovation !

Elena Forest : Saison 01 : Extraits

« Elena se mordit la lèvre supérieure. Elle prit le temps d’inspirer profondément puis d’expirer doucement. Le temps que l’effet du choc s’amenuise. Elle pivota la tête à gauche et croisa le regard de Yann. Il n’en menait pas large non plus. Il serrait les poings, comme si le geste était suffisant pour abolir l’horreur du spectacle qui s’étalait devant eux.

Un sursaut, qu’elle alla chercher loin, fut nécessaire pour qu’elle puisse avancer en direction du lit, placé contre le mur au centre de la pièce. Elle déglutit. Une nouvelle fois et fixa son attention sur le corps qui gisait sur le lit. Elle n’était pas assez blindée, encore trop jeune dans le métier, mais elle se dit pour se consoler que ça viendrait avec le temps.

Yann fit le tour du lit en effleurant le matelas de sa main droite. Elena ne s’en approchait pas, volontairement.

Il s’agissait d’une femme, étendue sur le dos, entièrement nue, les bras et les jambes écartées. « Offerte » pensa Elena, d’autant plus mal à l’aise que la victime avait le sexe rasé.

Il n’y avait pas de sang sur le corps, ni sur les draps. La victime avait la tête tournée sur le côté. Le visage avait une teinte violacée sur la partie inférieure. Les yeux étaient exorbités et la bouche était ouverte, laissant apparaître une langue gonflée. Une trace rouge foncée, régulière faisait le tour de la base du cou. La chair était profondément entaillée et rougie par l’accumulation du sang qui n’avait pas pu s’évacuer.

La cause de la mort, à première vue, ne faisait pas mystère. Elle avait été étranglée.

Les poignets portaient des marques, comme s’ils avaient été liés. Les chevilles arboraient les mêmes traces de liens serrés trop fort. Déjà l’esprit d’Elena se perdait en conjectures. Avait-elle été attachée dans la perspective d’un jeu sexuel qui avait mal tourné ? Le meurtrier avait-il étranglé sa proie puis avait lié ses mains et pieds, ou l’avait-il fait avant de la tuer ? Elena secoua la tête. Elle laissait venir les premières impressions, les mettait dans un coin de sa tête, mais elle devait se concentrer sur la scène de crime. Elle aurait voulu qu’il y ait moins de gens autour d’elle. » (Page 1)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre