Eloïse

Un film magnifique sur la naissance d’une relation amoureuse entre deux jeunes femmes

Année de Production : 2009

Réalisation : Jesús Garay

Scénario : Cristina Moncunill

Avec : Diana Gómez (Àsia), Ariadna Cabrol (Eloïse), Laura Conejero (La Mère), Bernat Saumell (Nathaniel), Carolina Montoya (Erika), Miranda Makaroff (Norah), Núria Hosta (Asun), Eduard Farelo (Le Père), Jaume Madaula (Rubén), Pau Herrero (Dani)

Nationalité : Espagnole

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h 32min.

Titre Original : Eloïse

Eloïse : Résumé

Asia est une étudiante en architecture de 18 ans. Elle est aujourd’hui dans le coma à l’hôpital. Sa mère et son petit ami, Nathaniel sont à son chevet et veillent sur elle.

Quelques mois plus tôt, Asia était une jeune femme insouciante et heureuse qui partageait son temps entre Nathaniel et ses deux meilleures amies. Et puis, alors qu’elle marchait dans les couloirs de la faculté, une petite annonce avait attiré son attention. Une étudiante était à la recherche d’un modèle. Décidant de faire quelque chose d’impulsif une fois dans sa vie, Asia s’était présentée. C’est à cette occasion qu’elle avait fait la rencontre d’Éloïse.

Asia et Éloïse s’étaient tout de suite bien entendues et avaient partagé de longues discussions. Éloïse était ouvertement lesbienne, Asia en couple avec un garçon… Tout semblait clair jusqu’à ce que leur attirance mutuelle se révèle et les bouleverse toutes les deux…

Asia est une étudiante en architecture de 18 ans. Elle est aujourd’hui dans le coma à l’hôpital. Sa mère et son petit ami, Nathaniel sont à son chevet et veillent sur elle. Quelques mois plus tôt, Asia était une jeune femme insouciante et heureuse qui partageait son temps entre Nathaniel et ses deux meilleures amies. Et puis, alors qu’elle marchait dans les couloirs de la faculté, une petite annonce avait attiré son attention. Une étudiante était à la recherche d’un modèle. Décidant de faire quelque chose d’impulsif une fois dans sa vie, Asia s’était présentée. C’est à cette occasion qu’elle…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Touchant et juste. Un incontournable lesbien.

Note des lectrices : 4.22 ( 10 votes)
71

Éloïse est un film splendide et bouleversant. Il est captivant du début à la fin et cela doit beaucoup à la maîtrise du réalisateur et au montage. L’histoire est en quelque sorte montée à l’envers. On sait déjà qu’Asia est allongée sur ce lit d’hôpital et qu’elle est entre la vie et la mort. Maintenant il nous faut savoir ce qui l’a conduite là.

Le film bénéficie d’une sublime photographie et les deux actrices principales sont magnifiquement mises en valeur. Vous me direz vu comme elles sont toutes les deux séduisantes, le réalisateur n’a pas eu à trop se fatiguer. Asia retient l’attention par sa timidité, ses doutes et ses incertitudes. Éloïse… Éloïse j’ai été comme Asia, sous le charme dès la première fois, je ne peux donc pas vraiment vous expliquer comment elle retient l’attention, c’est un tout. Un regard, des lèvres, un sourire, une attitude…

Le côté dramatique est certes présent dans ce film mais ce n’est pas vraiment ce qui ressort et ce que l’on retient. L’histoire est une histoire d’amour, de découverte et d’acceptation de soi. L’accent n’est pas mis sur les dialogues ou le côté excessif des jeunes au contraire. Les silences et la musique ont un grand rôle tout comme le jeu des corps et des regards servi par des actrices fraîches et professionnelles qui se glissent avec une facilité déconcertante dans la peau de leurs personnages.

Il se dégage en plus une sensualité très rare des moments entre Asia et Éloïse. Je pense notamment à ce passage où Éloïse peint Asia et lui demande de se concentrer sur ce qui l’entoure, d’écouter. Ces petits bruits qui prennent soudain de l’ampleur et ces respirations qui s’accélèrent. C’est superbe.

Le principe de départ peut paraître simple avec cette question d’une hétéro qui tombe pour la première fois amoureuse d’une femme qui plus est lesbienne. Oui mais en fait ce qui est beau, c’est la pudeur avec laquelle c’est traité et abordé. Par exemple la souffrance d’Éloïse après leur première nuit, quand elle comprend qu’Asia regrette, se sent mal et souhaite qu’elle parte. Pas de cris, pas de crise, pas de tirades implorantes. Un simple regard blessé, des yeux rougis, une envie de parler sans y arriver. Et c’est comme ça à plusieurs reprises.

En plus, pour une fois dans un film, les scènes d’amour sont uniquement entre Éloïse et Asia et jamais entre Asia et son petit ami Nathaniel alors même qu’ils sont ensemble depuis un an et qu’ils ont déjà dû franchir le pas.

Je ne retiendrai pas la fin dramatique de ce film parce que le montage est tel que vous avez en même temps une très belle fin alternative. Je regrette seulement que les accidents de la route aient cette horrible tendance à tuer un grand nombre de lesbiennes. Mais bon, c’est la vie.

Un film magnifique à découvrir d’urgence !

Eloïse : Extraits

ASIA : Je te déteste. Je n’ai jamais ressenti quelque chose comme ça. J’ai peur.
ELOISE : Je sais. Je connais ce sentiment.
ASIA : Je… Je suis perdue.

ASIA : Une partie de moi me dit que ce n’est pas bien. Je ne suis pas aussi forte que toi.
ELOISE : Ce n’est pas la question. C’est à propos de ce que tu veux. Et d’être heureuse.
ASIA : Je ne sais pas ce que je veux.
ELOISE : Si, bien sûr.
ASIA : Quand je me suis réveillée près de toi, je me suis sentie sale. J’étais dégoûtée, je ne pouvais pas te regarder. C’était très intense. […] Mais quand tu n’es pas là, tu me manques. Je veux que tu sois là, avec moi. Donne-moi du temps, je dois éclaircir les choses. Je suis venue pour te présenter mes excuses et te dire que j’avais passé un bon moment vendredi.
ELOISE : Moi aussi.

ASIA : Demain je vais larguer Nathaniel.
ELOISE : Tu es sûre ?
ASIA : Non. Mais je ne veux pas découvrir que j’ai eu tort quand il sera trop tard. Que je veux quelque chose d’autre.
ELOISE : Qu’est-ce que tu vas lui dire ?
ASIA : Je ne sais pas encore. Je n’ai pas le courage de lui parler de nous.
ELOISE : Je t’aime.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre