En souvenir de demain de Véronique Bréger

En souvenir de demain de Véronique Bréger

Titre Français : En Souvenir de Demain

Titre Original : En Souvenir de Demain

Auteur : Véronique Bréger

Date de Sortie : 29 Mai 2006

Nationalité : Française

Genre : Roman d'Amour

Nombre de Pages : 197 pages

Editeur : KTM Éditions

ISBN : 2-913066-27-5

En Souvenir de Demain : Quatrième de Couverture

En 2488, au hasard d’une vente aux enchères, Emma découvre un manuscrit datant de 2004. Comme envoûtée par ce texte et ses mystères, elle se livre à un véritable jeu de piste à la recherche des traces du passé. Peu à peu le fil d’Ariane se déroule, Emma atterrit en Grèce, au cœur d’un trafic d’œuvres d’art et tombe sous le charme d’une séduisante archéologue.
Entre hier et aujourd’hui, une résonance inattendue va voir le jour et notre héroïne découvrir un côté d’elle-même dont elle ne soupçonnait pas l’existence. Et si cette surprenante aventure était le moyen de retrouver son Euridyce ?

Pour ce troisième opus, Véronique Bréger change radicalement d’ambiance et propose un roman à tiroirs où se mêlent romance, mystère, aventure et mythologie.

En Souvenir de Demain : Avis Personnel

Il y a des livres dont on est certain par avance qu’on va adorer l’histoire. Il y a des auteurs qu’on est toujours ravi de retrouver après une plus ou moins longue absence. Les romans de Véronique Bréger et son écriture si agréable, facile et efficace font pour moi parti de ceux-ci. C’est toujours un plaisir que de lire l’une de ses œuvres.

J’ai gardé pendant plusieurs mois son livre, En Souvenir de Demain, dans ma bibliothèque en me disant que lorsque les beaux jours reviendraient, je le découvrirai avec plaisir. Je ne me suis pas trompée et me suis donc embarquée pour cette histoire mêlant passé et présent il y a quelques jours à peine.

Ce livre est plus complexe que d’autres de l’auteure parce qu’il réunit deux histoires qui se croisent et évoluent en parallèle. La première est celle d’une vieille dame décédée qui a écrit ses mémoires et raconté sa rencontre avec l’amour de sa vie. L’amour de sa vie était une peintre grecque de 20 ans rencontrée un peu par hasard l’un d’un séjour de quelques mois dans ce pays. La seconde est celle d’Emma, une historienne lesbienne passionnée par son travail et le vieux continent disparu qui va tenter de comprendre et de reconstituer la première histoire à partir d’un vieux manuscrit.

Certaines personnes pourront trouver qu’il est plus difficile de rentrer dans l’histoire. Personnellement, j’ai retrouvé tellement de choses de l’auteure (sa passion pour la Grèce, pour la science-fiction…) que je me suis rapidement intéressée à ces deux romances. Bon, je reconnais, le coup des vies passées et de la réincarnation ce n’est pas trop ma tasse de thé mais là ça passe comme une lettre à la poste. C’est tout le talent de Véronique Bréger. Elle sait nous entraîner là où elle a envie d’aller.

Une très belle histoire à lire les doigts de pieds en éventail sur la plage ou au soleil, allongée dans l’herbe verte d’un parc. Je vous garantis que vous passerez un bon moment.

Pour info, comme dans la plupart des livres de Véronique Bréger, ça regorge de lesbiennes !

En Souvenir de Demain : Extraits

« – Incroyable ! fut le seul mot qu’il prononça durant les cinq minutes qui suivirent, laissant Emma désorientée quant à la suite de l’entretien. Elle ne souhaitait pas divulguer la provenance du texte. Il ne lui posa pas la question, trop heureux et émerveillé de se retrouver face à un authentique miracle. Elle acheva de consommer son breuvage en silence, guettant le moindre indice de reprise de parole de la part de son interlocuteur.
– Il me faut un peu de temps, s’excusa-t-il comme s’il venait de se souvenir de la présence d’Emma.
Il hésita avant de saisir un stylet puis de le reposer. Emma crut déceler une inhabituelle pâleur sur son visage.
– Ça ne va pas ?
Il baissa les yeux sans répondre. Edam Larkeuberg rendu muet par la lecture d’un texte mystérieux. Emma conclut qu’il ne s’agissait pas du relevé détaillé d’une recette de cuisine.
– C’est… Comment dire… Inattendu, dit-il hésitant, avant de se mettre à transcrire à même l’écran l’interprétation tant espérée par Emma.
Mon Eurydice,
Les rayons du soleil couchant caressent aujourd’hui encore, et immuablement, les reliefs escarpés du cap Sounion. Je suis emplie de toi, vivante de ton souvenir. Les vestiges du temple de Poséidon me rappellent notre condition de mortels. Nous sommes des passants à l’échelle du temps.
J’ai vécu après toi, après nous. J’ai poursuivi ce chemin désertique, étanchant ma soif à quelques oasis rencontrées comme autant de mirages de mon existence. Mon corps s’est accroché cependant, et la moitié de mon cœur a continué de battre. J’ai fait ce que je croyais le mieux pour ne pas transformer ma raison en un lieu stérile et abandonné. J’ai offert tout ce qui restait de mes forces à l’écriture, ultime message de mon amour pour toi. Je laisse une trace, je marque la voie.
Au crépuscule de ma vie, je suis là, face à cette mer Égée que tu chérissais, afin de mettre le point final à notre premier chapitre.
Je t’écris en souvenir de demain.
Ton Ange. » (Pages 37-38)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre