Enchainées

Une directrice de pénitentier et une gardienne lesbiennes

Année de Production : 1972

Réalisation : Eddie Romero

Scénario : H.R. Christian, Jonathan Demme, Joe Viola

Avec : Pam Grier (Lee Daniels), Margaret Markov (Karen Brent), Sid Haig (Ruben), Lynn Borden (Matron Densmore), Zaldy Zschornack (Ernesto), Laurie Burton (Warden Logan), Eddie Garcia (Captain Cruz), Alona Alegre (Juana), Dindo Fernando (Rocco), Vic Diaz (Vic Cheng), Wendy Green (Ronda), Lotis Key (Jeanette), Alfonso Carvajal (Galindo), Bruno Punzalan (Truck driver), Ricardo Herrero (Luis)

Nationalité : Américaine

Genre : Action

Durée : 1h 20min.

Titre Original : Black Mama, White Mama

Enchainées : Résumé

Dans Enchainées, Lee Daniels et Karen Brent sont deux jeunes femmes qui viennent de se faire arrêter. Elles sont incarcérées dans une prison pour femmes au milieu d’une île isolée. Lee est une prostituée alors que Karen est une révolutionnaire.

En prison, les gardiennes mènent la vie dure aux prisonnières. Alors que Lee et Karen se disputent et en viennent à se battre, elles sont punies. Enfermées ensemble puis enchaînées l’une à l’autre, elles décident de s’évader.

Lee et Karen prennent la fuite et traversent l’île à la recherche d’un bateau capable de les ramener sur le continent. Elles sont poursuivies par les bandits à qui Lee a dérobé de l’argent et par l’armée révolutionnaire à laquelle Karen appartient.

Dans Enchainées, Lee Daniels et Karen Brent sont deux jeunes femmes qui viennent de se faire arrêter. Elles sont incarcérées dans une prison pour femmes au milieu d'une île isolée. Lee est une prostituée alors que Karen est une révolutionnaire. En prison, les gardiennes mènent la vie dure aux prisonnières. Alors que Lee et Karen se disputent et en viennent à se battre, elles sont punies. Enfermées ensemble puis enchaînées l'une à l'autre, elles décident de s'évader. Lee et Karen prennent la fuite et traversent l'île à la recherche d'un bateau capable de les ramener sur le continent. Elles sont…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Passez votre chemin sans regret.

Note des lectrices : Soyez la première !
17

Black Mama, White Mama est un long-métrage sorti en pleine période de la blaxploitation. Un nouveau genre dans les années 70 qui se caractérisait par le fait que les héros des films devenaient enfin des Afro-Américains. Pam Grier est l’une des plus grandes représentantes de cette période et du genre.

Ce long-métrage reprend toutes les ficelles des films d’action de l’époque. Nous avons droit à une scène de douche totalement gratuite, à une scène de combat de femmes au corps à corps, à une fuite, à des femmes soumises en opposition aux héroïnes, deux femmes fortes, à des criminels.

En conclusion, de quoi plaire aux hommes et les retenir devant l’écran. Tout y est, je vous assure, même le latino à la fausse moustache avec le chapeau de cowboy et les bottes.

Juste un petit commentaire gratuit pour avouer que j’ai adoré le fait que durant les ¾ du film, Lee et Karen sont attachées par une chaîne en fer qui semble s’agrandir au fil des épreuves. Une fois elles sont à trois mètres, l’instant d’après collées l’une de l’autre et par-dessus tout, elles arrivent à s’habiller en nonne. J’ai toujours pas compris comment elles ont fait. Pour passer leurs bras… dans la manche… avec la chaîne… Seulement j’ai beaucoup ri.

Pour en revenir au sujet qui nous intéresse, il y a une scène où la gardienne en chef matte les filles sous la douche. Elle prend son pied et lorsqu’elle sort, croise la directrice de la prison. Enfin je suppose que ce sont leurs grades, je n’en suis pas sûre à 100 %. Là, la brune (la directrice) demande à la blonde (la gardienne) si elle en a profité et l’autre répond « jalouse ? ». Ce qui laisse supposer que le film offre deux lesbiennes pour le prix d’une.

Et toutes les deux semblent en couple, pourtant, la blonde est une vraie nymphomane qui fait des propositions à deux prisonnières. Des avantages spécifiques en échange d’une partie de jambes en l’air. Terrible ! Et comme Lee refuse (elle a son intégrité tout de même), la gardienne se met à la gifler avant d’être interrompue par l’arrivée de sa supérieure. Mais heureusement, la morale est sauve et cette horrible lesbienne manipulatrice, dure, voyeuse et peau de vache meurt dans d’atroces souffrances, étouffée par la chaîne de fer qui unit Lee et Karen. Et sa compagne meurt également d’une balle perdue bien qu’elle ait été beaucoup moins agressive et beaucoup plus juste. Mais elle était lesbienne. Il fallait qu’elle décède.

Pas glorieux du tout mais ce long-métrage n’a jamais cherché à l’être.

À découvrir uniquement pour avoir une idée de ce qu’était la blaxploitation dans les années 1970.

Black Mama, White Mama [Import USA Zone 1]  ( DVD )

De Eddie Romero

Avec Pam Grier, Margaret Markov, Sid Haig, Lynn Borden, Zaldy Zschornack

Prix : EUR 4,92
5 neufs & occasions à partir de EUR 4,92

4.5 étoiles sur 5 (2 commentaires client)

Enchainées : Extraits

SURVEILLANTE CHEF  : Tu as apprécié ?
GARDIENNE  : Jalouse ?
LEE  : Hé, salope ! Je te parle !
KAREN  : Écoute  ! Tu as eu ta chance et tu as refusé de la saisir. Alors fous-moi la paix.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre