Extranostro : interview de l’interprète de Laura, Clarisse Poirel

Extranostro Clarisse Poirel

Interview accordée à Lou Morin le 13 mars 2018 pour le site Univers-L.com

Bonjour Clarisse ! Pourriez-vous commencer par vous présenter aux lectrices d’Univers-L ?

Bonjour, Je suis guyannaise. Arrivée en Belgique il y a 3 ans. Là-bas, je faisais du théâtre. Et arrivée ici, j’ai fait différentes formations courtes de théâtre et de jeu face caméra.

Ensuite j’ai eu mes premières vraies expériences caméra en travaillant pour un collectif qui s’appelle ADC. Et c’est en faisant ça qu’on m’a parlé d’une annonce de casting pour le court-métrage d’une réalisatrice. Et j’ai été prise.

C’est comme ça que j’ai rencontré Kis Keya et que j’ai joué dans son court-métrage Deux filles, qui fait actuellement encore le tour des festivals.

Extranostro est la première websérie afro queer francophone. Quand et comment est né ce projet ?

Je pense que Kis Keya avait envie de traiter ce sujet depuis longtemps. Parce que sont travail a toujours été très militant. Mais je pense que c’est assez récent qu’elle s’est dit qu’elle pourrait en parler sous forme de websérie.

Comment vous êtes vous retrouvée impliquée dans le projet ? Qu’est-ce qui vous a motivée à y participer ?

Depuis le film Deux filles, on est restées amies. Et je pense que c’était assez évident qu’on allait retravailler ensemble. En tout cas, j’étais vraiment ravie quand elle m’a proposé un rôle dans cette série. Parce que je sais que c’est un projet qui lui tient énormément à cœur. Et j’ai aimé travailler avec elle la première fois.

Et le sujet me touche particulièrement. Parce que le personnage de Laura est là où j’ai été à un moment.

Concentrons davantage sur le personnage que vous interprèterez : Laura. Pouvez-vous nous en dire plus sur elle, son rôle, sur sa relation aux autres personnages et sur son importance dans la websérie ?

Laura est dans une recherche identitaire. Une recherche culturelle, parce qu’elle est métisse. Et elle essaie de comprendre son orientation sexuelle.

Laura est décrite comme étant une jeune femme pansexuelle, y a-t-il des chances pour que nous la voyions en couple avec une femme ?

En fait, dans cette recherche d’elle-même, elle finit par se définir comme pansexuelle. À ce stade-là, elle n’a pas encore eu de vraie relation avec une fille. Mais ça va peut-être arriver. :)

Elle est aussi très admirative du personnage de Babette qui est lesbienne et qui a un caractère très fort. Babette a une relation ambigüe avec son ex-petite-amie.

Lors de la création du projet, avez-vous directement auditionné pour le rôle de Laura ? En quoi vous intéressait-il ?

Kis Keya qui me connaît bien m’a tout de suite proposé ce rôle-là :)

Pour financer et faire connaître ce projet, une campagne de crowdfunding ainsi que des soirées de lancement ont été organisées en Belgique et en France. Quelles ont été les réponses et réactions du (futur) public ?

Les gens ont été très réceptifs. On a senti une vraie curiosité et une vraie attente du projet. C’est quelque chose qui manque. Et les gens ont hâte de voir le résultat.

La websérie vient de finir sa campagne de crowdfunding. Quelle est la suite des événements ?

Le tournage aura lieu en avril. Et puis il faut le temps de faire la post-production et toute la communication autour de la série. Il va y avoir des visions en avant-première, je pense. Mais officiellement, la série sortira en début de saison prochaine. C’est à dire en septembre ou octobre. Il n’y a pas encore de date exacte.

Avez-vous d’autres projets en cours ou à venir ?

Pour l’instant je répète également pour un projet théâtral. Et j’espère être très vite dans la saison 2 d’Extranostro.

Y a-t-il un dernier message que vous souhaiteriez faire passer ?

Je suis très contente et fière de faire partie d’un tel projet. Le crowdfunding est passé. Mais il faut continuer à le soutenir. Moralement, je veux dire. C’est un très très gros projet, une grande aventure. Il faut continuer à nous suivre et à en parler. On en aura besoin.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre