Interview de Rita Volk, l’interprète d’Amy

Interview liée à la série Faking It

Rita Volk - Faking It

Interview accordée à J. Halterman le 20 mai 2014 pour le site Afterellen.com

L’aventure continue pour Amy, notre lesbienne à moitié dans le placard, de la nouvelle série de MTV, Faking It. Alors qu’elle a pour confident Shane, out et fier, la seule personne avec laquelle Amy ne peut toujours pas parler de ses sentiments est également l’objet de son affection : sa meilleure amie (hétéro), Karma.

Dans l’épisode inédit de ce soir, Amy et Karma réalisent qu’elles ont besoin d’un week-end entre filles pour se reconnecter mais l’enterrement de vie de jeune fille de la mère d’Amy (et le fait que quelqu’un d’autre qu’Amy ait été choisi pour être demoiselle d’honneur) se met en travers du chemin. En parallèle, on en apprend davantage sur la vie d’Amy à son domicile.

Rita Volk, qui interprète Amy, a parlé avec Afterellen de ce à quoi nous pouvons nous attendre dans l’épisode de ce soir, de la manière dont elle supporte sa mère et ses problèmes avec le fait d’avoir une fille lesbienne, et, bien sûr, nous avons essayé de lui tirer les vers du nez pour savoir quand Karma (Katie Stevens) prendra finalement conscience de ses sentiments à son égard. A-t-elle craché le morceau ? Découvrez-le…

Actuellement, est-ce difficile pour Amy d’être aux côtés de Karma, par rapport à ses sentiments ?

Oui, absolument. À chaque épisode, les sentiments d’Amy s’intensifient et elle réalise qu’elle ne veut rencontrer personne d’autre. Elle ne semble pas être attirée par les garçons et trouver une autre petite-amie s’avère être plutôt effrayant et bizarre pour elle. Elle sait quand elle se sent bien et en sécurité : avec Karma. Réaliser cela rend ce désir encore plus fort, mais bien sûr elle ne peut pas agir sur ses sentiments parce qu’il est clair que Karma a d’autres priorités (Liam). Ça complique aussi énormément leur amitié parce que les petits trucs qui étaient juste amicaux avant, comme un câlin, représentent beaucoup plus maintenant. Amy commence à se demander si ses gestes, bien que petits, la trahiront… c’est une situation très difficile.

Pensez-vous que ce soit dur pour elle d’entendre Karma s’extasier constamment devant Liam ? Ou est-elle juste une bonne amie ?

J’imagine que ce doit être l’une des pires choses à traverser pour quelqu’un… aimer quelqu’un et avoir à constamment l’entendre désirer quelqu’un d’autre. Je pense que la plupart d’entre nous peut s’identifier à un amour non-réciproque. Amy est une bonne amie parce qu’elle supporte tout, mais malheureusement elle se compromet en même temps. La ligne est fine… faire passer quelqu’un avant vous comme cela sans vous oublier en même temps. Amy est une amie loyale et je pense que c’est pour cela qu’elle est si sympathique, elle se met vraiment en retrait parfois.

Sans rien dévoiler, est-ce que Karma va bientôt découvrir les vrais sentiments d’Amy ?

Je ne peux pas vous dire ça !! Bien essayé. Il faudrait me payer très cher pour que je dise quoi que ce soit. Tout ce que je peux dire c’est que l’épisode final sera le meilleur épisode. Nous étions tous si fiers de cet épisode quand on l’a tourné. Le truc avec la série c’est que huit épisodes c’est vraiment dense, il y a beaucoup de choses qui se passent et tout se suit. Donc, je ne peux vraiment rien vous dire sans trop en dévoiler…

Oh, Lauren. Comprendrons-nous pourquoi elle essaie de rendre la vie d’Amy si dure à la maison ?

Oui ! En fait, dans l’épisode [de cette semaine] nous verrons une facette différente de Lauren. Bailey est si phénoménale, elle fait un travail incroyable en incarnant la pourriture parfaite, et après elle change et finalement vous avez de la peine pour son personnage. C’est une actrice incroyable et j’adore le personnage de Lauren. Il y a vraiment différentes couches chez elle. Tout bon méchant en a besoin je crois.

Pensez-vous qu’Amy et Lauren puissent, un jour, être amies ? Qu’est-ce qu’il leur faudrait ?

Je pense, oui. Ce sera peut être long mais, au final, elles vivent sous le même toit. Initialement, ça les fait se détester parce que ce sont des étrangères devant tout partager, leurs parents inclus. Mais avec le temps elles n’ont pas d’autres choix que de vraiment apprendre à se connaître. Elles partagent une salle de bain. Au final, ça vous rapproche, non ?

Force est de constater que la mère d’Amy a des problèmes avec le fait qu’elle soit lesbienne. Est-ce que ça ennuie Amy ou est-ce qu’elle n’a pas de souci avec les problèmes de sa mère ?

Dès le tout début, on se rend compte qu’Amy et sa mère sont deux humains très différents, mais, bien sûr, Amy veut son approbation. C’est sa mère après tout, je ne peux pas imaginer quelqu’un ne voulant pas être accepté par ses parents. Mais je crois qu’Amy garde également un peu de ressentiment envers sa mère. Elle ne sera jamais la super reine de beauté parfaite que sa mère est. Je crois que, dans l’épisode à venir, Amy réalise que ce n’est pas grave. Et puis le « faux » coming-out donne à Amy une chance d’être rebelle. Elle en tire vraiment satisfaction. Mais, bien sûr, au fond d’elle-même, elle ne veut rien de plus que l’acceptation de sa mère.

Pour nous faire saliver, que pouvez-vous nous dire des prochains épisodes concernant Amy ?

J’adore le prochain épisode parce que vous verrez la vie d’Amy chez elle et sa relation avec sa mère. Le truc vraiment bien avec cet épisode c’est qu’on s’aperçoit qu’Amy est le mouton noir partout. Tout d’abord, elle a ces sentiments pour Karma qu’elle trouve bizarres, nouveaux et ostracisants et puis vous la voyez chez elle où Lauren et Farrah s’entendent très bien et Amy, encore une fois, est sur la touche. Cette fille n’a pas de temps mort ! Mais dans le reste de la saison, tout ce que je peux dire, c’est qu’elle se rend beaucoup plus compte de ses sentiments… et que les choses deviennent de plus en plus conflictuelles.

Quelles sont les réactions des jeunes sur la série et sur ce que vit Amy ?

C’est vraiment incroyable combien le fan club est loyal et dédié à la série. Je ne pense pas que qui que ce soit parmi nous aurait pu anticiper que seulement au troisième épisode nous aurions autant de personnes qui nous suivent. Une fille m’a dit qu’elle avait découvert qu’elle était lesbienne lorsqu’elle a commencé à tomber amoureuse de sa meilleure amie. Un autre fan a dit qu’il était content qu’il y ait quelque chose comme ça à la télévision parce qu’il était dans le placard pendant tout le lycée et qu’il n’avait personne à qui s’identifier. Lorsque vous êtes confiné sur un plateau vous ne vivez que dans le monde que vous créez et vous oubliez que les gens vont vraiment regarder ce que vous faites et se faire un avis. Et après vous êtes genre « Bah oui, andouille, c’est une série et les gens la regarderont ». Donc quand elle a enfin été diffusée et que les filles ont pu s’identifier à Amy et à cette expérience difficile qu’elle traverse, c’était une bénédiction.

Interview originale sur le site Afterellen.com

Retour à la fiche de présentation Faking It

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre