Fear Me Not

Un court-métrage sur la peur de l'engagement

Affiche : Fear Me Not

Année de Production : 2010

Réalisation : Malika Whitaker

Scénario : Malika Whitaker

Nationalité : Française

Genre : Animation

Durée : 4 : 10 minutes

Titre Original : Fear Me Not

Fear Me Not : Résumé

Une jeune femme en couple se met à avoir peur de l’engagement. Elle va se battre et affronter cela au lieu de se retrancher derrière les apparences et de souffrir en silence.

Une jeune femme en couple se met à avoir peur de l'engagement. Elle va se battre et affronter cela au lieu de se retrancher derrière les apparences et de souffrir en silence.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une magnifique réussite. A découvrir d'urgence.

Note des lectrices : Soyez la première !
68

Fear Me Not est un magnifique court-métrage d’animation qui raconte le difficile parcours vers l’acceptation de l’engagement. Ce n’est pas toujours aussi facile qu’on veut bien nous le faire croire de s’engager et c’est parfois loin du cliché qui veut que deux lesbiennes s’installent ensemble le lendemain de leur rencontre. Ici on découvre une jeune femme visiblement très heureuse avec sa compagne qui va commencer à se poser des questions et à avoir peur de l’avenir.

Elle va se battre contre elle-même et affronter ses propres peurs pour parvenir à dépasser cette crainte terrifiante. Le graphisme est très beau, très épuré en noir et blanc principalement et la couleur, extrêmement rare, revêt donc une importance considérable. La découverte de la porte, la manière dont l’héroïne l’ouvre et se replie sur elle-même, c’est vraiment réussi. J’ai aussi beaucoup aimé la manière dont on nous montre qu’elle fait bonne figure auprès de sa petite amie en mettant un masque et en faisant croire que tout va bien. Le masque a quelque chose d’horrible.

Il est rare de voir ce sujet traité, d’autant plus dans un couple lesbien. J’ai donc adoré cette découverte. D’autant plus que pour moi cette œuvre est vraiment complète. Le graphisme est doux et réussi, le scénario réfléchi et construit et le tout colle parfaitement à la musique d’Olivier Pacaud qui commence avec beaucoup de douceur et de tendresse avant de devenir violente et de se calmer à nouveau.

Un très beau court-métrage que je vous conseille d’aller voir sur le site de la jeune Malika Whitaker ou ici.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre