Flesh

Un prostitué marié et père de famille dont la femme est lesbienne

Année de Production : 1968

Réalisation : Paul Morrissey

Scénario : Paul Morrissey

Avec : Joe Dallesandro (Joe), Geraldine Smith (Geri), Patti D’Arbanville (Patti), Candy Darling (Candy), Jackie Curtis (Jackie)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame

Durée : 1h 45min.

Titre Original : Flesh

Flesh : Résumé

Joe est un marginal. Il se prostitue pour subvenir aux besoins de sa famille. Sa femme le réveille brutalement à l’aube puis il part faire des photos de nus et finit sa journée auprès de ses amis travestis. De son côté, son épouse Géraldine mène une vie parallèle auprès d’une autre femme, Patti.

Joe est un marginal. Il se prostitue pour subvenir aux besoins de sa famille. Sa femme le réveille brutalement à l'aube puis il part faire des photos de nus et finit sa journée auprès de ses amis travestis. De son côté, son épouse Géraldine mène une vie parallèle auprès d'une autre femme, Patti.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Pas mal mais démodé.

Note des lectrices : Soyez la première !
53

Ce film est certes écrit, produit et réalisé par Paul Morrissey mais derrière cet homme, se cache un autre génie, Andy Warhol. Dans les années 60, Warhol était une légende, la coqueluche de tout le gratin New-Yorkais. Photographe, peintre et créateur par excellence, Warhol était connu pour le scandale qui l’entourait et ses provocations incessantes. Ouvertement homosexuel, il fut soupçonné de consommer de la drogue ce qui rendit le personnage encore plus intéressant.

Flesh est un film qui appartient à une trilogie : la trilogie Flesh – Trash – Heat. Ce long-métrage présente la vie d’un prostitué et s’attache avant tout à l’image. L’esthétique est la priorité et elle est marquante et inoubliable. Les images se succèdent et nous hantent. Il y a de magnifiques passages dont celui de Joe jouant avec son bébé, Joe marchant dans la rue, sa chemise bleue sur le dos, son bandana rouge dans les cheveux et cette mèche rebelle sur ses yeux. Cette beauté délicate, éphémère et rare.

Ce long-métrage nous plonge dans 24 heures de la vie de Joe. Joe qui vend son corps pour subvenir aux besoins de sa famille, qui est marié, mais retrouve un ancien amant, qui se lève violemment réveillé par sa femme à coups de drap et d’oreillers mais qui fait son devoir de mari et de père sans se plaindre. Geri, sa femme n’est qu’un personnage secondaire, il est le véritable héros. Et pourtant, Geri est la raison pour laquelle il se lève ce matin-là. Parce qu’elle lui a fait un enfant et parce qu’elle lui demande de l’argent pour sa petite amie.

Un film étrange et surprenant, loin des réalisations actuelles. Un long-métrage dérangeant et abouti qui ne se laisse pas oublier si facilement. À voir pour cette esthétique sublime, pour cette vie insignifiante et pour cette réalisation étrange.

Site Non-Officiel consacré à Andy Warhol (en français)

Flesh : Extraits

GERI  : Lève-toi ! Maintenant ! […] Lève-toi et va travailler !
JOE  : Il n’y a rien à faire. Il n’y a rien à faire maintenant. Laisse-moi seul.
GERI  : Joe.
JOE  : Ok. Je me lève. Je me lève.
GERI  : Maintenant ! Lève-toi maintenant ! […] Lève-toi.
JOE  : Je suis debout. Je suis debout.
GERI  : Ok. Va prendre une douche.

PATTI  : Où l’as-tu trouvé ?
GERI  : Lui ? Dans la rue.
PATTI  : Mais où ? Je ne comprends pas pourquoi tu t’es mariée.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre