"Je t'aime"

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
Répondre
hoof

Re: "Je t'aime"

Message par hoof »

....................
Modifié en dernier par hoof le sam. 3 oct. 2015 21:43, modifié 1 fois.

Chrysalide

Re: "Je t'aime"

Message par Chrysalide »

S2 a écrit :
Chrysalide a écrit :Là il y a quelques jours j'ai eu droit à > "je t'aime beaucoup" et je me suis demandée ce que ça valait par rapport à un "je t'aime"...
J'ai toujours trouvé ça très intriguant un "Je t'aime beaucoup" parce que j'ai la sensation que paradoxalement ça minimise la force des sentiments par rapport à un "Je t'aime" nu.
Je trouve aussi.
"Beaucoup" a un peu un effet de pléonasme qui atténue. Alors que "je t'aime tellement", là je trouve que c'est encore un autre niveau dans l'expression des émotions, des sentiments et un niveau plus fort. Mais je pense que dire "je t'aime tellement", le stade de "je t'aime" est déjà atteint. "Je t'aime beaucoup" je le vois juste avant le stade de "je t'aime". En tout cas, je le ressens ainsi en français, je ne sais pas pour les autres langues.
Du coup, plus j'y pense et plus je me dis que "je t'aime beaucoup" peut faire partie des préliminaires, le point de non retour n'est pas encore atteint, ce qui n'est plus le cas lorsque "je t'aime" est prononcé de vive voix que ce soit réciproque ou pas.
Je vois alors "je t'aime" comme une mise à nue, "beaucoup" une ceinture de sécurité, et "tellement" c'est un "je t'aime" qui n'est plus assez, qui explose tellement il est prenant.

La communication verbale des sentiments est un véritable langage codé, dont je suis certaine de ne pas avoir toutes les ficelles en mains. <_<
S2 a écrit :
Après, il y a aussi le fait que je trouve qu'un "Je t'aime beaucoup" sous entend presque un "mais" silencieux juste derrière. Je ne sais pas si je suis la seule à l'entendre ce fourbe planqué en embuscade ? ^^
Voilà comment je sens le fourbe > "je t'aime beaucoup (mais peut-être bien que je t'aime tout court)" . "Je t'aime beaucoup( mais peut-être pas comme tu le voudrais)". "Je t'aime beaucoup (mais n'allons pas plus loin)".
Hésitation, esquive, gain de temps, voilà à quoi je pense.
hoof a écrit :Tout n'est pas dit, il y a à la fois réserve, et ouverture. C'est romanesque, mais frustrant.
C'est l'impression qu'elle me donne celle qui m'a dit ces mots. D'autant plus qu'après voir dit "je t'aime beaucoup", elle a insisté sur le fait qu'elle aime telle et telle chose chez moi. Elle m'a dit aussi que je la touchais, la déstabilisais, mais je ne sais pas dans quel sens je la déstabilise ne voulant pas en dire plus, car elle m'a quand même sorti qu'elle n'a jamais été attirée par des femmes jusqu'à présent (un "jusqu'à présent" qui marque une rupture ou pas d'ailleurs?), ce qui m'a fait sourire, en plus de me comparer à un amant qu'elle a eu par le passé, avec un > "je t'aime beaucoup" à la clef.
Si là comme ça vous avez une théorie pour décrypter la cohérence, n'hésitez pas à me faire signe. :p

En plus, je garde en mémoire une situation intense où une personne m'avait dit qu'elle m'aimait beaucoup en ajoutant pour ne pas dire qu'elle m'aimait tout court, elle avait même eu besoin de temps avant d'en arriver à ce constat et de m'en parler. Et cette sensation qui m'a secoué profondément, brouille un peu les pistes aujourd'hui.

Donc voilà "je t'aime beaucoup" c'est beaucoup beaucoup trop de confusions à tolérer ou pas :p, d'autant plus que je n'attendais rien, juste de l'éloignement, pas d'être retenue avec de la grosse ambiguïté, pour le contexte.

Chrysalide

Re: "Je t'aime"

Message par Chrysalide »

Chrysalide a écrit :Là il y a quelques jours j'ai eu droit à > "je t'aime beaucoup" et je me suis demandée ce que ça valait par rapport à un "je t'aime"...
Alors, hier ça a évolué en > "je t'apprécie beaucoup" ahah. Je ne sais pas si je le mets au même niveau que "je t'aime bien". <_<

Bon tout ça pour dire que "je t'aime beaucoup" c'est définitivement la formule pour encore pouvoir se permettre faire des pas en arrière si le besoin se fait ressentir.

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re: "Je t'aime"

Message par Aumai77 »

Chrysalide a écrit :.../...
Alors, hier ça a évolué en > "je t'apprécie beaucoup" ahah. Je ne sais pas si je le mets au même niveau que "je t'aime bien". <_<
Bon tout ça pour dire que "je t'aime beaucoup" c'est définitivement la formule pour encore pouvoir se permettre faire des pas en arrière si le besoin se fait ressentir.
'espère que tu ne fréquente pas la même personne que moi parce que j'ai aussi eu droit à cela il y a qq mois et vu ce qui s'est passé après... Bref, bon courage!

hoof

Re: "Je t'aime"

Message par hoof »

....................
Modifié en dernier par hoof le sam. 3 oct. 2015 21:45, modifié 1 fois.

Chrysalide

Re: "Je t'aime"

Message par Chrysalide »

C'est très étrange de lire pour moi > " ma "femme mariée" > surtout pour le "ma", je trouve le cas possessif repoussant dans ce cas là.
Aujourd'hui j'ai reçu un message de sa part qui a quelque part confirmé cette sensation que rien n'est franc, tout est sinueux dans ses propos. Il y avait limite de l'homophobie indirecte.
Ses paroles sont comme une girouette, qui à chaque coup de vent, présente une autre direction. Son "je t'aime beaucoup" pourrait totalement rimer et cacher un "je ne t'aime pas du tout".
Tout ça pour dire, par rapport au sujet et non à ma vie sentimentale douteuse, qu'une expression peut en cacher une autre. C'est un peu comme l'histoire du train pour les passages à niveau > un train peut en cacher un autre! attention à ne pas se faire piéger en gros. Ben là c'est exactement ça. : )

Denton010
Messages : 43
Enregistré le : dim. 27 sept. 2015 10:23

Re: "Je t'aime"

Message par Denton010 »

J'ai vécu une relation où je n'avais pas le droit de dire "ça".

En à peu près deux ans, je l'ai pensé, senti, mais pas dit. Et elle non plus.

Sauf une fois.

Une merveilleuse fois. Elle l'a dit dans le creux de mon oreille.

Mais je l'use à chaque fois que je m'en souviens.

Je la range donc.

hoof

Re: "Je t'aime"

Message par hoof »

....................
Modifié en dernier par hoof le sam. 3 oct. 2015 21:48, modifié 1 fois.

Chrysalide

Re: "Je t'aime"

Message par Chrysalide »

hoof a écrit :En tout cas, " je t'aime", c'est trop sérieux pour moi pour m'amuser avec
Je le ressens ainsi également. Jamais je ne pourrai jouer avec un "je t'aime". Je me souviens d'une relation vraiment intense il y a quelques années, la fille à une période voulait que je lui dise "je t'aime". Je ne pouvais pas lui dire, du coup, plutôt que de faire semblant, j'ai préféré être franche en lui disant que je ne pouvais pas en arriver à lui dire. Ca a valu à la blesser et à une rupture.

Une seule fois dans ma vie, cette expression a pris un réel sens au plus profond de moi et je l'ai projetée à l'oral à la personne concernée, c'était d'une force informulable ce qui se passait en moi. Mais depuis cette fois-là, pour d'autres, je ne sais pas, il ne me vient pas. Un peu comme si je devais trouver une autre formulation pour chaque autre relation.

Aacryl

Re: "Je t'aime"

Message par Aacryl »

je ne découvre que maintenant tous vos derniers échanges...
je suis d'accord avec l'idée qu'un "je t'aime beaucoup" émet une réserve, ca ne signifie pas pour moi que les sentiments en sont minimisés, il est possible que leur intensité effraie la personne ou de manière moins dramatique: la déstabilise. Alors tout peut se jouer en finesse, l'important est que la personne ait confiance. Sa réserve devient plus évidente avec "je t'apprécie beaucoup" qui suit, formulation qui peut être comprise comme un retrait, la situation lui échappe, et les deux protagonistes ne sont plus sur les mémes longueurs d'ondes... ca ne veut toujours pas dire que la personne aime moins... juste qu'elle se protège, parce que les deux personnes n'ont pas trouvé ensemble de solution.
Je suis sidérée, toujours, d'entendre jusqu'où une personne peut aller dans le déni juste pour se protéger, par... frilosité. Par déception parfois aussi, pour ne pas s'être senti-e compris-e.
Je crois qu'il faut prendre la personne là où elle est, et ne pas chercher à l'amener là où on voudrait qu'elle soit. Si elle doit y aller, elle doit trouver le chemin par elle-même, ce qu'on peut faire c'est faire preuve de patience. Et d'acceptance des limites de l'autre. C'est comme ca que je fonctionne en tout cas, et les "je t'aime beaucoup" gagnent en intensité.
elleUwant a écrit :Un ami, qui n'a pas de difficultés à dire "je t'aime", me taquine parfois en me demandant de lui dire. Il sait que ça me met mal à l'aise. Du coup, pour y mettre un terme sur une note humoristique, je lui dis "je te tolère". Ca marche pas trop mal. :mrgreen:
:D

Répondre