Gillery’s Little Secret : Interview de Tina Scorzafava, la Réalisatrice

Gillery's Little Secret : Interview de Tina Scorzafava

Interview accordée à LOGOonline

Gillery’s Little Secret représente une incursion féminine dans la profondeur du mensonge qui existe entre amour et amitié. Gillery revient dans la petite ville qu’elle a quittée pour sa 20 ème réunion d’anciens élèves. Là, une jeune fille cherchant des réponses la questionne. Cependant, son parcourt pour répondre à ces questions la force à se confronter à son passé amoureux et à découvrir un secret bien gardé aujourd’hui exposé à la lumière après 18 ans.

A propos de la réalisatrice Tina Scorzafava

Tina est la vainqueur d’un award dans les catégories action, motion et print designer incluant 1 emmy team award, 3 nominations aux Emmy et 7 récompenses de conception. Elle a été récompensée par la Panavision New Filmmaker Grant pour son court métrage Gillery’s Little Secret actuellement diffusé dans les festivals du film à travers le monde entier.

Elle est proche de la fin du processus requis pour Gillery’s Little Secret et elle est en train d’écrire son prochain film basé sur la vie et la mort d’un immortel nommé Shadows of Twilight.

Scorzafava a passé 12 années à créer, produire et filmer pour le network et l’industrie du cinéma. Avant de former Liquid Filmworks avec ses producteurs associés, Ian Putnam et Valerie Madden, Scorzafava était la directrice senior de l’émission des awards spécialisée dans la catégorie création et marque pour le groupe Video Design Group d’ABC basé à Los Angeles. Durant huit ans, sa créativité a aidé le groupe VDG à obtenir une prédominance domestique, recevant exceptionnellement un respect pour son succès à lancer de nouvelles identités sur le network. Quelques uns de ses crédits télévisés inclus la conception et le package de films pour The Academy Awards, Countdown to the American Music Awards and Live with Regis and Kelly.

Quelle a été votre inspiration pour le film ?

Je pense qu’en premier lieu, j’ai voulu un show réaliste, pourtant distinctif, dressant le portrait du style de vie lesbien en élargissant les choix que nous avons dans le cinéma gay. J’ai débuté un voyage pour obtenir l’histoire et pour la traiter de manière peu usuelle. Ce n’est pas un film qui recule sur les intrigues familières ou isole encore plus notre communauté. C’est une histoire dirigée par un personnage basé sur un conflit masculin traité avec une perspective féminine ; un film gay que même l’audience traditionnelle peu apprécier et se sentir concerné. Oui, mes personnages sont lesbiens mais je voulais montrer que ce n’est pas ce qui les définit.

Quelle a été votre expérience lorsque vous avez réalisé ce film ?

Faire Gillery’s Little Secret a consisté à surmonter d’extraordinaires obstacles avec défi résultant de la complexité de travailler avec le système hollywoodien. La production a été extraordinairement douce et le casting et l’équipe sont certainement les personnes les plus talentueuses et les plus aimables avec lesquelles j’ai eu la chance de travailler. Je ne pense pas qu’il se soit passé un jour sans que nous ayons rit.

Pouvez-vous nous parler de votre expérience avant ce film ?

J’ai reçu un BFA de l’Université d’Art et de Design de l’école de Caroline de l’Est au nord de la Caroline. De là, j’ai acquis ma principale expérience avec ABC et Liquid Filmworks.

Avez-vous d’intéressantes histoires de production ?

Une note bizarre concerne le fait que Mère Nature semblait avoir son propre arc à l’esprit à notre sujet. Gillery’s Little Secret offre une torsion dramatique qui devait être tournée durant les trois derniers jours de la semaine. Il ne pleut jamais en été en Californie, les deux premiers jours de la semaine étaient magnifiques, mais les trois derniers, le ciel s’est obscurci, le vent s’est mis à souffler, les nuages sont apparus et la température a chuté. En nous dépêchant de courir, nous avons créé une barrière de contre plaqué et nos intérimaires, visiteurs et préposés nous ont aidé à protéger les actrices, l’équipement et le reste des éléments durant chaque scène.

Sur quoi avez-vous récemment travaillé ?

Je finis actuellement le scénario complémentaire de Gillery’s Little Secret et je suis à la première ébauche de l’histoire d’un immortel intitulé Shadows of Twilight.

Quelque chose que vous voudriez partager avec nous au sujet du film ou de sa création ?

Je me suis rendue compte qu’en tant que réalisatrice de film, mon point de vue est l’élément le plus original que je puisse offrir. Sur Gillery’s Little Secret, j’ai du trouver l’histoire qui n’était pas vraiment dite mais qui correspondait à ma vision. L’un des plus grands défis comme créateur est de développer des personnages qui soient vrais à la fois pour l’audience et pour moi. Dans un court métrage, c’est dur à accomplir en peu de temps, mais avec notre film et maintenant la version complémentaire, je pourrais jurer que ces personnages sont des créatures vivantes emprisonnées à l’intérieur de mon ordinateur portable, attendant de pouvoir sortir afin de jouer.

Traduction Isabelle B. Price

Interview Originale sur Logoonline.com

(Sur cette page, en cliquant sur Watch It, vous pouvez voir le court métrage en version anglaise)

 

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre