Girlfriend

Bollywood ose une histoire lesbienne

Affiche : Girlfriend

Année de Production : 2004

Réalisation : Karan Razdan

Scénario : Karan Razdan

Avec : Amrita Arora (Sapna), Ashish Choudhary (Rahul), Isha Koppikar (Tanya)

Nationalité : Indienne

Genre : Drame, Romance

Durée : 2h 10min.

Titre Original : Girlfriend

Girlfriend : Résumé

Dans Girlfriend, Tanya et Sapna sont amies depuis la faculté. Ce sont les meilleures amies du monde. Elles vivent ensemble, s’amusent ensemble et partagent tout.

Un jour, alors que Tanya est partie deux semaines pour le travail, Sapna fait la connaissance de Rahul, un homme séduisant et gentil. Ils tombent tous les deux rapidement amoureux l’un de l’autre.

À son retour Tanya apprend la grande nouvelle. Elle est anéantie et réagit très violemment. Elle refuse de voir son amie épouser cet homme. Elle tente par tous les moyens de les séparer persuadée que c’est avec elle que Sapna doit faire sa vie.

Dans Girlfriend, Tanya et Sapna sont amies depuis la faculté. Ce sont les meilleures amies du monde. Elles vivent ensemble, s'amusent ensemble et partagent tout. Un jour, alors que Tanya est partie deux semaines pour le travail, Sapna fait la connaissance de Rahul, un homme séduisant et gentil. Ils tombent tous les deux rapidement amoureux l'un de l'autre. À son retour Tanya apprend la grande nouvelle. Elle est anéantie et réagit très violemment. Elle refuse de voir son amie épouser cet homme. Elle tente par tous les moyens de les séparer persuadée que c'est avec elle que Sapna doit faire…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un navet à éviter.

Note des lectrices : Soyez la première !
25

Un film lamentable. Comment peut-on encore réaliser des longs-métrages de ce type en 2004 ? Tous les stéréotypes connus sur les lesbiennes et les gays sont réunis ici ! Les lesbiennes sont lesbiennes parce qu’elles ont été violées par un homme (un pédophile) dans leur enfance. Les lesbiennes détestent les hommes (c’est bien connu). Si une lesbienne est amie avec une hétéro, elle est forcément amoureuse en secret de celle-ci. L’amitié entre deux femmes est obligatoirement synonyme de rivalité, de jalousie et de compétition. Les lesbiennes font boire leurs amies hétéros, et une fois que ces dernières sont saoules, elles en profitent pour les violer. Les gays sont efféminés. Ils tombent forcément amoureux d’un hétéro qui ne veut pas d’eux parce qu’il est tombé amoureux de la meilleure amie de ce dit homo. Les gays sont des eunuques hyper sécurisants, qui se prennent pour des femmes et se vexent si on les traite d’hommes. Je continue ?

Tanya est une jeune femme forte, qui fait du jogging et pratique le kickboxing pour arrondir ses fins de mois (à ce moment-là, elle affronte des hommes qu’elle met au tapis dans des combats de rue – avec des effets spéciaux rappelant Matrix et Les Poignards Volants sans pour autant les égaler). Elle joue les plombiers, sauve sa meilleure amie, Sapna, une mannequin sans emploi en lui offrant son argent, la protège des méchants vilains hommes qui voudraient la draguer et déteste ouvertement la gente masculine. Lorsqu’elle apprend que Sapna compte se marier, Tanya utilise tous les subterfuges à sa disposition pour empêcher ce mariage. Elle tente de séduire le futur mari puis l’agresse, tombe subitement malade et finit par se couper les cheveux pour ressembler à un homme et ainsi séduire Sapna.

Rahul doit expliquer à Sapna que Tanya l’aime comme « un homme » pour que celle-ci réalise. Bien sûr, dès le milieu du film, il demande des explications à sa future femme. Pourquoi partage-t-elle le même lit que sa meilleure amie ? Leur relation « n’est pas naturelle »  s’exclame-t-il ensuite. Et lorsque Sapna avoue qu’il y a eu un petit quelque chose, un soir, entre elles, alors qu’elles avaient trop bu, les soupçons de Rahul se confirment. Il essaie alors de séparer les deux jeunes femmes durant le reste du long-métrage, sans succès. Finalement, en haut d’une colline, il demande à Sapna de choisir entre Tanya et lui et s’écrie : « Elle est ton mari ! Celle qui te contrôle ! Elle n’est pas ton amie ! Elle est un homme ! »

Que rajouter de plus ? Ah oui ! La scène d’amour saphique… Ce passage raconté par Sapna à Rahul illustre une nuit d’expérimentation après une soirée de beuverie. Tanya et Sapna sont ivres et font l’amour. Le lendemain matin, afin de préserver son amitié avec la jeune femme, Tanya déclare qu’elle ne se souvient de rien alors que tout son corps prouve le contraire. Cet épisode est filmé d’une manière très sophistiquée et les couleurs sont éblouissantes. Peu de baisers, principalement des caresses et cette impression que les deux actrices principales se contentent de reproduire une chorégraphie millimétrée. Leur jeu avec l’objectif de la caméra donne la sensation qu’elles tournent un film porno où elles doivent être vues et paraître à leur avantage. Tout sonne faux et aucune alchimie ne laisse croire à une réelle intimité. Les danses et les chants entre Tanya et Sapna durant le reste du film sont beaucoup plus crédibles et explicites.

Évidemment, à la fin, vous vous doutez que Tanya tente d’assassiner Rahul après avoir avoué son amour à Sapna. Heureusement, la morale est sauve puisque Tanya meurt tuée par Rahul en état de légitime défense.

Un long-métrage désespérant de stéréotypes négatifs et d’idées reçues. À regretter que Bollywood ait tenté cette première histoire d’amour lesbienne. Honteux !

Girlfriend : Critiques Presse et Récompenses

Un film qui a créé une violente polémique en Inde à cause de son contenu. En effet, d’après plusieurs groupuscules religieux, certaines scènes  « portent atteinte à la culture indienne ». Pour montrer leur désapprobation, des extrémistes hindous appartenant au mouvement Shiv Shena ont même saccagé de nombreuses salles de cinéma. La communauté lesbienne, de son côté, s’est insurgée contre la représentation homosexuelle véhiculée par ce long-métrage, refusant d’être caricaturée comme « tueuses d’hommes ». Un film qui finalement a beaucoup fait parler.

Girlfriend : Extraits

SAMEER  : Je sais que tu vas au Scorpion. Tu joues au billard et danses aussi là-bas.
TANYA  : Oui, mais toujours seule.
SAMEER  : Pourquoi ? Est-ce que tu as une haine spéciale pour les hommes ?
TANYA  : Pourquoi, Sameer ? Est-ce que je t’ai jamais montré une quelconque haine.
SAMEER  : Non. Mais tu n’es jamais venue à un rendez-vous non plus.
TANYA  : Peut-être que quelque chose m’est arrivé qui me fait refuser tout rendez-vous avec un homme.
SAMEER  : Ça ressemble à ça. Ton petit ami t’a brisé le cœur.
TANYA  : Est-ce que j’ai dit ça ?
SAMEER  : Peut-être dans ton enfance.

SAPNA  : Tanya, est-ce que tu pars vraiment pour quinze jours ?
TANYA  : Oui. Tu prends soin de toi. Ok ?
SAPNA  : Ok.
TANYA  : Je t’aime. Bye.
SAPNA  : Bye, Tanya, prends soin de toi.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre