Episode 177 – À tomber amoureuse

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Emma et Jenny finissent de s’embrasser devant tout le public qui les applaudit.

EMMA : Tout le monde regarde ?
JENNY : Bien sûr que tout le monde nous regarde.
EMMA : Comment j’étais ?
JENNY : À tomber amoureuse.
LES ÉLÈVES (MASCULINS) : Encore plus, encore une fois !
LUZI : Les garçons ont l’air très envieux.
CARO : Évidemment.
INGRID : Est-ce que vous étiez au courant pour ces deux là ?
GABRIELE : Non, mais elles forment un très beau couple.
BÉA : Oui vraiment.
CARO : Des monstres et des lesbiennes et au milieu de tout ça : Caro Eichkamp !
BODO : Qui n’arrive pas à se décider à quel groupe elle veut appartenir.
CARO : Oh!
EMMA : Je n’arrive pas à croire que j’ai réellement fait ça!
JENNY : Tu le regrettes?
EMMA : Absolument pas.

Ronnie emmène Sophie dans les toilettes du lycée et commence à l’embrasser. Il préfère qu’ils s’occupent autrement que de devoir regarder le spectacle du STAG. Après s’être assuré qu’il n’y avait personne, Ronnie montre à Sophie un petit sachet avec de la cocaïne. Comme il n’a pas le temps de s’occuper de tout, il demande à Sophie de le faire pour lui. Celle-ci refuse de dealer pour son petit ami. Elle pense qu’ils peuvent avoir du plaisir sans la drogue. Ronnie en colère lui reproche de n’être pas comme il l’aurait cru. Il sort des toilettes et laisse une Sophie en plein doute.

Emma et Jenny continuent leur conversation de façon plus privée dans la cour du lycée.

EMMA : Je t’ai prise complètement par surprise, pas vrai ? J’aurais dû au moins te demander si je pouvais t’embrasser devant tout le monde.

Jenny se penche et donne un baiser sur la joue d’Emma.

EMMA : Et ça c’est pourquoi ?!
JENNY : Je t’ai donné un baiser, juste spontanément. J’aurais dû te demander avant ?
EMMA : J’ai parlé à Timo pendant un moment et il m’a donné du courage.
JENNY : Tu lui as dit ?
EMMA : Non, il m’a juste fait comprendre que c’était bête de reporter les choses. Et quand on était là et qu’on chantait, c’est devenu très clair pour moi. C’était comme une vague géante qui arrive et t’emporte dans la mer. Je ne pouvais pas lutter contre ça, je devais le faire.
JENNY : Et j’étais la victime de ta vague géante.
EMMA : Oh allez, tu sais ce que je veux dire!
JENNY : Bien sûr, ta passion t’a emportée. Mais maintenant je veux que tu saches que ce que tu as fait, ce n’était pas une force de la nature, c’était toi. Tu as fait en sorte que tout le monde soit au courant pour nous avec toutes les conséquences.
EMMA : Je me sens super bien.
JENNY : Alors tout va bien.

Chez les Bergman, le matin, Stephan propose à Héléna un verre de jus d’orange. Elle veut également une tasse de café noir ce qu’il sait aussi, vu que ce n’est pas la première fois qu’elle vient. Il se demande comment ils peuvent appeler leur relation maintenant. Pour Héléna, ils ont tout simplement les mêmes goûts.

Sophie aperçoit Ronnie flirter avec une autre fille. Caro arrive et ne comprend pas comment Sophie peut laisser faire ça. Mais pour Sophie, ça ne la regarde pas. Caro pense que c’est mieux ainsi car Ronnie ne valait rien mais elle remarque que son amie à l’air d’avoir quand même des sentiments pour lui. Selon Caro, Timo n’était déjà pas le mieux pour Sophie mais au moins il était amoureux alors que Ronnie n’en a rien à faire d’elle. Sophie lui dit qu’elle ne lui a pas demandé son avis. Caro lui précise alors qu’elle ne se serait jamais fait traiter de la sorte. Sophie confirme en lui balançant qu’elle aurait certainement couché avec le père en faisant passer l’enfant pour celui du fils. Caro vexée s’en va et Sophie continue de regarder avec tristesse Ronnie flirter.

Stephan et Héléna prennent un café au Saal 1. Avant de partir, Héléna propose à celui-ci de se revoir le soir même. Pour Stephan, ça commence à ressembler à une vraie liaison. Mais pour Héléna ils s’apprécient, passent du bon temps ensembles mais doivent laisser l’aspect émotionnel de côté. Elle propose à Stephan d’organiser un diner et d’inviter Béa et Michael chez lui. Elle pense qu’un dîner avec deux professeurs, une directrice et un donateur ne pourra se révéler qu’intéressant et passionnant, tout du moins pour eux.

Béa rejoint Ben dans le couloir pour savoir s’il est courant du outing d’Emma et Jenny. Il l’est bien sûr et Béa pense que ces deux là forment un très beau couple et qu’elles doivent être heureuses que la vérité soit sortie. Au mot « vérité » Ben veut dire quelque chose à Béa mais se ravise et retourne en cours.

Jenny et Emma traversent les couloirs main dans la main, un peu intimidées.

EMMA : C’est un peu comme faire un défilé.
JENNY : Un défilé en se tenant la main.
EMMA : Je ne comprends pas pourquoi je ne l’ai pas fait plus tôt.
JENNY : Aucun regret ?

Emma fait non de la tête et voit qu’elles sont regardées par deux garçons qui passent.

EMMA : Regarde comme ils nous regardent, comme si on avait gagné au loto.
JENNY : Et c’est le cas, mais ça ne signifie pas qu’ils nous traiteront toujours comme ça.
EMMA : Eh ne sois pas aussi pessimiste, prends exemple sur moi!
JENNY : À peine sortie du placard, tu fais déjà la fière.
BODO : Salut les filles! Félicitation vous êtes le nouveau couple de rêve du lycée !

Sophie vient voir Ronnie dans la cour. Il est avec sa nouvelle conquête mais Sophie veut lui parler. Il accepte le fait qu’elle refuse de dealer. Pourtant Sophie lui explique qu’elle a juste peur car elle a connu beaucoup de mauvaises choses dans sa vie récemment, alors là en plus si elle est prise avec de la drogue… Ronnie pensait qu’entre eux c’était différent, pas juste pour le plaisir. Le plaisir il peut en avoir avec n’importe quelle fille. Il s’est trompé en pensant qu’ils étaient un peu pareil tous les deux.

Héléna vient interrompre Béa dans son travail car elle veut lui parler. Elle reconnaît que son comportement vis-à-vis de Michael et d’elle n’a pas toujours été correct et elle veut changer ça. Béa est un sceptique devant ce changement de comportement de la part d’Héléna. Cette dernière reconnaît qu’elle a eu du mal à accepter la relation de son ex avec Béa mais maintenant elle veut enterrer la hache de guerre. Elle invite Béa et Michael a un diner chez Stephan Bergmann. Béa veut en parler à Michael avant d’accepter.

Sophie court après Ronnie dans le couloir du lycée. Ronnie est déçu d’elle, il a eu tort, ils ne vont pas ensemble. Sophie ne veut pas que Ronnie la laisse tomber et décide de l’aider avec la « chose ». Il ne veut pas la forcer mais Sophie insiste et demande à ce qu’il lui passe le livre. Ronnie met un petit sachet à l’intérieur avant de le lui donner. Il l’embrasse en lui disant qu’elle est la meilleure.

Béa rejoint Michael dans sa salle de classe où il prépare seul un cours au tableau. Elle lui révèle qu’Héléna les a invités pour dîner. Michael n’a pas envie d’y aller mais selon Béa ils ne peuvent plus refuser car elle l’a déjà dit à Stephan Bergman. Héléna et Stephan sont, d’après Béa, un couple et c’est ce qui explique certainement cette tentative de réconciliation. Michael pense que cette invitation est trop soudaine et qu’en plus de cela, ils n’ont pas le temps : ils doivent préparer leur voyage. Béa estime qu’il faut aller à ce diner rien que pour savoir si Héléna a été sincère mais Michael pense qu’ils vont le regretter.

Jenny et Emma continuent de converser dans les couloirs du lycée.

EMMA : Ça doit être nécessairement « Thelma et Louise » ? Ce film est tellement vieux !
JENNY : Oui et alors ?! Ça ne veut pas dire qu’il est mauvais. En plus il est toujours culte parmi les lesbiennes.
EMMA : Oh je ne supporte vraiment pas ce genre de trucs. Qu’est-ce qui est culte pour les lesbiennes et qu’est-ce qu’aiment les hétéros ? On ne doit pas parler un langage à part juste parce que l’on est une femme qui aime les femmes. C’est tout à fait normal.

Jenny aperçoit deux graffitis sur leurs casiers les représentant d’une façon assez vulgaire avec en plus marqué dessus « lesbienne salope ». Elles se lâchent la main.

EMMA : Qui a fait ça ?
JENNY : Aucune idée.
EMMA : Mais ils étaient tellement gentil avec nous.
JENNY : Tout le monde n’est pas tout le temps gentil, Emma. Mais ceux là, ce sont juste de lâches idiots. Il ne faut pas les laisser nous abattre. Mouchoir ? (Elle crache dedans pour essuyer les graffitis) Désolée ! (Elle essuie sans résultat) Ça ne sert à rien !
EMMA : On mettra quelque chose dessus, par exemple, une photo de nous.
JENNY : On y arrivera.

Sophie attend seule dans le couloir avec son livre de chimie dans les bras. Gabriele arrive alors et demande à voir de plus près son livre. Sophie hésite à lui donner mais Gabriele veut juste voir quelque chose. Sophie, à contrecœur, lui passe le livre.

Michael veut voir Héléna mais croit qu’elle est avec Gabriele dans son bureau. Il lui téléphone alors sur son répondeur pour lui dire ce qu’il pense de son invitation. Mais pendant qu’il parle, Héléna arrive soudain près de lui. Elle lui explique que cette invitation est un gage de paix. Elle lui assure que ce qui s’est passé entre eux restera secret. Elle ne comprend d’ailleurs pas pourquoi il revient toujours sur ce sujet.

Gabriele n’en revient pas, le livre de chimie de Sophie date de 1980 et elle a étudié et fait ses premières expériences chimiques avec celui-ci. Sophie aimerait le récupérer mais Gabriele ne comprend pas ce qu’elle pourrait en faire car les expériences expliquées dedans ne sont plus utilisées. Pour le lui prouver, elle se met à chercher une de ces expériences expliquées dans le livre et découvre avec surprise un sachet avec de la poudre. Sophie dit ne pas savoir ce que c’est.

Gabriele la convoque dans son bureau et lui demande de dire à qui cette drogue appartient si ce n’est pas à elle. Sophie refuse de dire la vérité. Gabriele la menace alors d’appeler la police si elle continue à ne rien dire. Elle commence à prendre le téléphone quand Sophie l’arrête et décide de parler.

Sophie va-t-elle dénoncer Ronnie ?


Hand Aufs Herz - Episode 177Hand Aufs Herz - Episode 177Hand Aufs Herz - Episode 177

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre