Hétéro par-ci, homo par le rat de Cy Jung

Hétéro par-ci, homo par le rat de Cy Jung

Titre Français : Hétéro par-ci, homo par le rat

Titre Original : Hétéro par-ci, homo par le rat

Auteur : Cy Jung

Date de Sortie : Mai 1999

Nationalité : Française

Genre : Roman Contemporain, Roman d'Amour

Nombre de Pages : 204 pages

Editeur : KTM Éditions

ISBN : 2-913066-02-X

Hétéro par-ci, homo par le rat : Quatrième de Couverture

Prenez une fille, plus une autre fille, ajoutez-en une troisième, plus deux mères lesbiennes, introduisez alors un garçon, changez de siècle, intégrez à l’intrigue un bouleversement radical dans l’histoire de l’humanité et remuez.

Vous obtiendrez ainsi l’aventure de Léa, qui rencontre Mégane, au grand dam de Gaëlle, sous l’oil protecteur de Maud et de Juliette. Puis Louis surgit. Que vient-il faire là ?

C’est au XXIe siècle de le dire.

Après une entrée remarquée dans le paysage littéraire lesbien avec Once Upon a Poulette, Cy Jung persiste à transgresser les préjugés et les normes du temps.

En écrivant ce deuxième roman elle pose cette question : le XXIe siècle consacrera-t-il enfin les amours hétéroclites ? Sa réponse est simple : « Notre avenir nous appartient ».

Hétéro par-ci, homo par le rat : Avis Personnel

Nous sommes au XXIème siècle, le monde a totalement changé. L’homosexualité est devenue la norme et l’hétérosexualité est hors la loi. Léa a 20 ans et vit avec ses deux mères. Elle rêve d’amour et ne sait comment séduire Mégane, la fille de ses rêves, en classe avec elle. Bien sûr, elle sait ramener des filles pour une nuit, mais là, elle veut plus. Gaëlle, sa meilleure maie, ne le voit pas de cet oil et vit mal la situation. Seulement tout se complique avec l’arrivée de Louis, un superbe hétéro.

Léa tombe rapidement sous le charme de Louis et les ennuis commencent. Vie clandestine, peur des représailles, crainte de la différence. Le coming-out est rude.

Cy Jung nous emmène une nouvelle fois dans un univers à part, un monde parallèle qui rappelle le film Almost Normal. L’humour est toujours là, l’autodérision constante et l’histoire surprenante.

Un incontournable lesbien.

Hétéro par-ci, homo par le rat : Extraits

« Quoi qu’il en soit, cela ne peut pas être pire qu’en cette fin de XXIè siècle : la crainte de perdre son enfant à l’âge où la nature décide de son orientation sexuelle n’a fait qu’aggraver les choses. L’angoisse collective est si vive que des subventions publiques ont été allouées aux psychologues afin qu’ils élaborent des manuels à l’usage des futurs parents. A grand renfort d’arguments scientifiques affirmant que tout danger de résurgence de la maladie est désormais écarté, ils y dispensent une multitude de conseils avec l’espoir que les consciences s’épurent enfin de la terreur de la mort pubère.

Leurs démonstrations cachent mal leur incapacité à expliquer de quelle manière le bacille mutant de Yersin avait su détecter l’hétérosexualité de ses victimes lors de la grande peste de 2005. L’hypothèse de l’existence d’un caractère génétique, longtemps privilégiée, fut définitivement écartée après que l’on eut identifié l’intégralité du génotype humain. Aujourd’hui les scientifiques se penchent sur l’éventualité d’une interférence entre l’agent pathogène et certaines sécrétions endocriniennes. » (Page 29)

« Mégane acquiesce. Elle indique à Léa le chemin de la salle de bain et profite au passage du spectacle de ses fesses jusqu’à ce qu’elles disparaissent entièrement derrière le rideau de douche. L’eau est chaude et vivifiante. Elle réveille autant qu’elle engourdit, plongeant Léa dans un sentiment complet de béatitude.

Sa tête est vide. Son corps est plein. La vie est belle. » (Page 48)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre