Homosexuel de Pigalle

Homosexuel de Pigale

Extrait de l'Album : Pigalle

Date de Sortie : 2002

Paroles : François Hadji-Lazaro

Musique : François Hadji-Lazaro

Nationalité : Française

Genre : Rock

Durée : Inconnue

Titre Original : Homosexuel

Homosexuel : Avis Personnel

Pigalle est un groupe de rock français fondé en 1982 par François Hadji-Lazaro et le bassiste Daniel Hennion. Les chansons du groupe mélangent un rock sombre et plutôt nostalgique qui fait énormément référence aux années 30 et 50. François Hadji-Lazaro est également chanteur pour le groupe des Garçons Bouchers dès 1985.

Devant le style très particulier des deux groupes, les fans demandent des disques. C’est peu de temps après que François Hadji-Lazaro fonde son propre label, Boucherie Productions qui deviendra l’un des labels indépendants les plus connus de la scène hexagonale.

Après plusieurs albums, les ventes de disques s’essoufflent et le groupe se sépare. En novembre 2007, après plus de dix ans d’absence, une reformation permet une tournée française dès Mars 2008. Pigalle a sorti un nouvel album, Neuf & occasion, cette année.

Paroles

Tu sens douce sa joue mal rasée
Ta main sur sa poitrine plate et dure
Ce fut si long, si long
Depuis l’internat aux troubles obscurs
Sous les draps le membre dur
Et puis la honte quand on comprend
Et les doutes toujours qui restaient
Le sourire d’une fille ton émoi
Ce fut si long, si long
Passe le pont
Passe le pont
Relève la tête, aime-toi, aime-le

Les amours de femme que l’on s’invente
Mais les souvenirs au goût masculin
Ce fut si long, si long
Caresser les filles sans les désirer
Tenter de jouir pour se persuader
Et la honte quand on comprend
L’homme rangé à qui l’on confie
Un jour ses troubles, ses questions, sa peur
Ce fut si long, si long

Passe le pont
Passe le pont
Relève la tête, aime-toi, aime-le

Tu balances tout, tu te déguises
Tu voudrais faire peur à tout l’monde
Mais ça reste si long, si long
Provoquer, pour se défendre
S’exhiber, lassé d’attendre
Nier la honte quand on comprend
Tu n’aimes pas ton coeur, ni ton corps
Ton délire ne t’a même pas aidé
Ça reste si long, si long

Passe le pont
Passe le pont
Relève la tête, aime-toi, aime-le

Il t’a fallu longtemps encore
Avant de devenir serein
Ça été si long, si long
L’affirmation, la certitude
Il t’aime, tu l’aimes, plus de solitude
Plus de honte quand on comprend
Tu sens douce sa joue mal rasée
Ta main sur sa poitrine plate et dure
C’était si long, si long

Passe le pont
Passe le pont
Relève la tête, aime-toi, aime-le
Aime-le, aime-le, aime-le
Aime-le, aime-le, aime-le

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre