I Do

Un gay sans visa doit épouser une femme pour rester aux USA

Année de Production : 2012

Réalisation : Glenn Gaylord

Scénario : David W. Ross

Avec : David W. Ross (Jack Edwards), Grant Bowler (Peter), Jamie-Lynn Sigler (Ali Federman), Alicia Witt (Mya Edwards), Maurice Compte (Mano Alfaro), Jessica Tyler Brown (Tara Edwards), Grant Bowler (Peter Edwards), Patricia Belcher (Gloria)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame

Durée : 1h 31min.

Titre Original : I Do

I Do : Résumé

Jack Edwards est photographe à New York. Après le décès de ses parents quand il était adolescent, il s’est énormément rapproché de son frère ainé, Peter, à qui il doit tout. Un soir, Peter et sa femme, Mya, annoncent à Jack qu’il va être tonton. May est en effet enceinte de quelques semaines. Jack est ravi de devenir l’oncle gay mais tout se complique à la sortie du restaurant. Peter est fauché par une voiture et meurt.

Quelques années plus tard, Jack est devenu le principal soutien de Mya. Il l’aide financièrement et quotidiennement à élever sa fille donc il est très proche. Malheureusement, après des années de présence aux États-Unis, le visa de Jack n’est pas renouvelé. Pour rester il n’a pas d’autre choix que celui de contracter un mariage blanc avec sa meilleure amie lesbienne, Ali.

Ali et Jack sont mariés depuis quelques mois et cohabitent quand ce dernier tombe amoureux de Mano, un architecte américano-espagnol…

Jack Edwards est photographe à New York. Après le décès de ses parents quand il était adolescent, il s’est énormément rapproché de son frère ainé, Peter, à qui il doit tout. Un soir, Peter et sa femme, Mya, annoncent à Jack qu’il va être tonton. May est en effet enceinte de quelques semaines. Jack est ravi de devenir l’oncle gay mais tout se complique à la sortie du restaurant. Peter est fauché par une voiture et meurt. Quelques années plus tard, Jack est devenu le principal soutien de Mya. Il l’aide financièrement et quotidiennement à élever sa fille donc il…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Découverte de l'année 2013.

Note des lectrices : 2.95 ( 1 votes)
60

I Do a été la belle découverte de l’année 2013 pour moi. Ce long-métrage américain, financé par crowdfunding aurait pu être un travail amateur et raté de plus. Il n’en est rien. Engagé, ce film traite de la différence entre les couples de même sexe et les couples de sexes différents. En effet, si un homme étranger, sans visa, est marié avec une femme et que le mariage n’est pas un mariage blanc, il a le droit de rester sur le territoire américain. Par contre, si cet homme en situation illégale se marie avec un autre homme (ou si une femme décide d’épouser une autre femme), cela ne fonctionne pas. Les couples de même sexe n’ont pas les mêmes droits.

Cette réalité des inégalités entre les couples est de plus en plus dénoncée par les associations LGBT. Cela a notamment été le cas pour les inégalités financières. Maintenant ce sont les inégalités par rapport à la nationalité qui font de plus en plus débat. Le projet de film I Leave Here avait pour objectif de raconter la lutte à quelques différences près l’histoire d’une femme qui vit la même chose. Il n’a malheureusement pas encore abouti.

Sans temps mort, bénéficiant d’une belle image, I Do offre un scénario travaillé et un héros complexe. J’ai trouvé touchante et réaliste l’abnégation de ce frère qui aurait préféré mourir à la place de son aîné. Il assume sa nièce comme si c’était son enfant et fait tout pour aider sa belle-sœur. Il veut tellement réparer les choses qu’il en oublie de vivre. Sa vie se résume au travail, à sa famille et aux coups d’un soir. Jusqu’à ce que son univers s’effondre et qu’il soit contraint de partir. Cette éventualité n’étant pas envisageable, il va tout mettre en œuvre pour rester. Au point de proposer un mariage blanc à son amie Ali.

Ali est la lesbienne de l’histoire. Elle vient de rompre avec sa copine et se retrouve à la rue quand Jack lui propose de l’épouser. Elle accepte la proposition par amitié et intérêt. Jack a tout fait pour qu’elle continue à travailler avec lui malgré ses erreurs et manquements. Il a un appartement et il ne lui demande pas d’argent. Le risque de prison ne lui fait tout d’abord pas peur. Mais le temps passe et les choses changent. Jack a des obligations familiales qui l’éloignent d’Ali et des soirées arrosées. Et surtout, il est amoureux d’un homme et rêve de s’installer avec lui.

Un personnage lesbien peu travaillé qui prouve son immaturité au début de l’histoire. Dommage que la fin de la relation Jack/Ali, peu crédible, la fasse passer pour une gentille à ce point. On comprend qu’elle soit blessée et déçue. Elle n’avait pas signé pour ça au départ.

Un film disponible en VOD que je vous recommande. Gardez à l’esprit que l’aspect gay est plus développé que l’aspect lesbien. Mais en attendant d’avoir la version fille, I Do est un bon travail.

I Do : Extraits

JACK : C’est génial ! Très bien, c’est l’heure d’aller au lit.
TARA : Est-ce que je peux encore lire ?
JACK : Non, tu dois te coucher.
TARA : Est-ce que tu peux vérifier pour les monstres, s’il te plaît ?
JACK : Non. Rien du tout. Maintenant c’est l’heure de dormir.
MYA : À demain.
JACK : À demain.
MYA : Bonne nuit chérie.
JACK : Bonne nuit maman.

JACK : Qu’est-ce que c’est supposé vouloir dire ?
MYA : Rien. Oublie ce que je viens de dire.
JACK : Tu penses que…
MYA : Non ! Ce que je pense c’est que parfois des choses arrivent dans la vie, ok ? Je pense que parfois des choses arrivent et tu dois juste les dépasser et avancer.
JACK : Tu penses que j’ai tué Peter.
MYA : Je n’ai pas dit ça.
JACK : Non, tu penses que j’ai tué mon propre frère !
MYA : Je n’ai pas dit ça.
JACK : Alors tu as dit quoi ?!
MYA : Je n’ai rien dit. Je ne pense rien. Laisse tomber.
JACK : Vas-y. Dis-le. Dis-le Mya ! Dis ce que tu veux dire depuis ces sept putains d’années !
MYA : Très bien ! J’aurais souhaité que ce soit toi, ok ? J’aurais souhaité que ce soit toi. J’aurais voulu que ce soit toi qui meures cette nuit-là. J’aurais voulu que ce soit toi qui soit renversé par ce taxi sous la pluie pendant que mon mari me tienne chaud quand j’ai découvert que j’étais enceinte de son enfant !
JACK : Tu ne penses pas que je souhaite ça ? Tous les jours ? Mya, je sais qui je suis. Je ne suis pas son père. Je suis juste son oncle gay.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre