I Heart Veronica Martin

Une lesbienne obsessionnelle et voyeuse qui a tout d’une future psychopathe !

Affiche : I Heart Veronica Martin

Année de Production : 2008

Réalisation : Sarah Howard

Scénario : Sarah Howard

Avec : Carla Gallo (Darby), Cameron Richardson (Veronica Martin), Kelly Kruger (Virginia), Melissa Ordway (Vanessa), Bevin Prince (Valerie), Julia Lehman (Victoria), Jon Abrahams (Sebastian), Mimi Michaels (Anna Marks)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 16 : 00 minutes

Titre Original : I Heart Veronica Martin

I Heart Veronica Martin : Résumé

Darby est une étudiante qui vit seule, loin de sa mère et qui est amoureuse de la pompom girl en chef, Veronica Martin. Elle l’observe à l’aide de jumelles, du haut des tribunes, à chaque entraînement et peut ainsi laisser libre court à ses fantasmes.

Mais un jour, Veronica découvre que son petit ami la trompe avec une autre femme. Elle décide de rompre mais ses amies, membres de l’équipe de pom pom girls, lui déconseillent si elle veut préserver sa réputation quelques jours seulement avant le bal de promo. En pleurs, Veronica est alors épaulée par Darby qui voit là une occasion unique de se rapprocher de l’objet de son affection…

Darby est une étudiante qui vit seule, loin de sa mère et qui est amoureuse de la pompom girl en chef, Veronica Martin. Elle l’observe à l’aide de jumelles, du haut des tribunes, à chaque entraînement et peut ainsi laisser libre court à ses fantasmes. Mais un jour, Veronica découvre que son petit ami la trompe avec une autre femme. Elle décide de rompre mais ses amies, membres de l’équipe de pom pom girls, lui déconseillent si elle veut préserver sa réputation quelques jours seulement avant le bal de promo. En pleurs, Veronica est alors épaulée par Darby qui voit…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Étrange. Sans plus.

Note des lectrices : Soyez la première !
48

Un court-métrage intrigant qui a le mérite de ne pas nous montrer une lesbienne parfaite et bien sous tous rapports avec une histoire romantique à l’eau de rose qui se termine parfaitement bien comme dans les contes de fées. Ici, Darby, notre héroïne lesbienne, elle fait peur. Pas peur dans le sens vous partez tout de suite vous cacher mais plutôt dans le sens « elle est un peu obsessionnelle, non ? ».

Darby est amoureuse de Veronica Martin. Elle la suit partout, l’observe des gradins pendant ses entraînements et accessoirement matte à mort et vit par procuration un amour qui n’a aucune chance de voir le jour. Seulement un concours de circonstances va permettre à Darby de se rapprocher de la femme qu’elle convoite, de devenir sa meilleure amie, de la faire boire et de… la mettre dans son lit, évidemment. Avant ça, Darby aura volé une petite culotte à Veronica, se sera masturbée en la respirant et en écoutant la voix la jeune femme au téléphone…

Bref, elle n’est pas nette, n’est-ce pas. Ce qui est intéressant c’est la manière dont l’histoire est écrite et réalisée. Elle prend le parti de Darby pour nous la rendre sympathique même si on lui conseillerait volontiers quelques séances chez le psy. Et l’histoire, même si elle est très basique, connue et sans surprise, a le mérite de nous montrer que parfois, les lesbiennes, elles ont aussi quelques soucis psychologiques (voir psychiatriques).

La réalisation joue sur le côté lycée, bal, tout est beau et rose bonbon, un peu comme dans But I’m A Cheerleader, rendant l’impact de l’histoire encore plus violent. Parce que quand Darby, après avoir subi une terrible humiliation, jette son dévolu sur une joueuse de football, on se dit qu’elle a beaucoup plus de chances de rencontrer une lesbienne. Et là, on plaint sincèrement la pauvre fille qui tombera amoureuse Darby.

Un court-métrage à voir sur le DVD She Likes Girls 4. Il vous confirmera que certaines femmes peuvent être de véritables prédatrices un peu dérangées…

I Heart Veronica Martin : Extraits

DARBY : Cher journal, Veronica Martin m’a souri aujourd’hui. En fait je ne suis pas certaine qu’elle m’ait souri. Elle était peut-être juste heureuse. […] Elle est si belle. J’adore Veronica Martin.

DARBY : Je ferai de mon mieux maman. Non, je ne te décevrai pas.

VIRGINIA : Je te préviens, rompre avec Seb avant le bal de promo est un suicide social.
VERONICA : Mais il m’a trompée.
VIRGINIA : Qui dit ça ?
VERONICA : Son ordinateur !

DARBY : Ton petit ami a l’air d’un salaud. Pourquoi quelqu’un voudrait te tromper ? Tu es Veronica Martin !
VERONICA : Darcy ?
DARBY : Darby…

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre