Illegal Love

Un documentaire qui montre le choc après le passage de la Proposition 8

Année de Production : 2010

Réalisation : Julie Gali

Scénario : Julie Gali

Avec : Cathy Adams (Elle-Même), Dustin Lance Black (Lui-Même), Jack Burke (Lui-Même), Julian Bond (Lui-Même), Jackie Colette (Elle-Même), David Cooper (Lui-Même), Lady Gaga (Elle-Même), Marie Kupper (Elle-Même), David Mixner (Lui-Même), Robin McGehee (Elle-Même)

Nationalité : Française

Genre : Documentaire

Durée : 1h 30min.

Titre Original : Illegal Love

Illegal Love : Résumé

04 Novembre 2008. Le peuple américain élit Barack Obama comme président. Ce dernier devient alors le premier président noir de toute l’histoire des États-Unis.
04 Novembre 2008. Les Californiens votent majoritairement en faveur de la proposition 8. Cet amendement qui a interdit le mariage entre personnes du même sexe autorisé quelques mois plus tôt par la cour suprême.

Le documentaire donne la parole aux partisans et aux opposants de la Proposition 8. Il s’achève sur l’immense rassemblement intervenu le 11 Octobre 2009 à Washington par les opposants à cet amendement qui réclament les mêmes droits que tous au nouveau président des États-Unis d’Amérique, Barack Obama.

04 Novembre 2008. Le peuple américain élit Barack Obama comme président. Ce dernier devient alors le premier président noir de toute l’histoire des États-Unis. 04 Novembre 2008. Les Californiens votent majoritairement en faveur de la proposition 8. Cet amendement qui a interdit le mariage entre personnes du même sexe autorisé quelques mois plus tôt par la cour suprême. Le documentaire donne la parole aux partisans et aux opposants de la Proposition 8. Il s’achève sur l’immense rassemblement intervenu le 11 Octobre 2009 à Washington par les opposants à cet amendement qui réclament les mêmes droits que tous au nouveau président…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Émouvant mais sans plus.

Note des lectrices : 3.65 ( 1 votes)
54

Illegal Love est un documentaire terriblement touchant au montage magnifique, maîtrisé du début à la fin. Commençons par la petite histoire. Julie Gali est une réalisatrice française qui, le lendemain de l’élection de Barack Obama et de la victoire de la proposition 8, s’est envolée pour les États-Unis dans le but de comprendre ce qui s’était passé. Comment d’un côté le peuple américain a-t-il pu massivement voter pour un homme qui représentait le changement et l’avancée vers un monde meilleur et, d’un autre côté, voter pour retirer l’égalité des droits à une communauté de personnes.

Rappelons que la Proposition 8 est un amendement ayant modifié la constitution de l’État de Californie en notant noir sur blanc que le mariage n’existe qu’entre un homme et une femme. Et en inscrivant cela dans la constitution, la Proposition 8 a rendu illégal le mariage entre personnes du même sexe. Pour en savoir plus, Stéphane Bee raconte tout dans un article très intéressant que vous pouvez découvrir ici.

Il m’a fallu un peu de temps pour comprendre ce qui se passait. L’euphorie de l’élection de Barack Obama rend tout le monde fier et heureux. On sent la liesse générale. Les gens pensent que tout est possible et scandent qu’ils ont réussi en réponse au « Yes We Can » du nouveau président. Une joie qui est bientôt entachée quand on comprend qu’en parallèle, les homosexuels de Californie se sont vus retiré l’égalité des droits face au mariage. Un homme raconte que la victoire de Barack Obama c’était comme un gâteau et que le vote de la proposition 8 était un pavé jeté dans ce gâteau. La suite du documentaire nous prouve que c’est tout à fait ce que ressentent une grande partie des Californiens.

Bien sûr la parole est partagée. Partisans de la proposition 8, opposants à celle-ci, tout le monde a la parole de manière égalitaire pendant une grande partie du documentaire. On découvre les mormons qui se sont mobilisés pour faire accepter cette proposition 8, les jeunes qui se sont battus contre, tout cet argent récolté… On reste sous le choc, devant ce traitement qui permet d’entendre que tous les homosexuels devraient mourir.

Et puis des opposants à la proposition 8 prennent la parole et racontent leurs vies. Je crois que ces témoignages sont certainement les plus émouvants que j’ai jamais entendus sur le sujet. Entre les 2 femmes mariées qui refusent de mettre leurs alliances pour ne pas choquer les voisins et ce père de famille qui parle avec sa fille et explique que son union avec l’homme de sa vie est devenue illégale. Ce qu’ils livrent est d’une force incroyable. On découvre ensuite une mère de famille à l’origine de la grande marche à Washington qui s’est arrêtée devant la maison blanche. On voit des activistes se battant pour l’égalité depuis des années fiers et heureux de la relève qui s’annonce et on ne peut s’empêcher d’être touché.

Au départ, j’attendais un documentaire sur la proposition 8 et j’ai donc été désappointée de ne pas avoir de rappel rapide de ce qui s’est déroulé et de comment les Californiens en sont arrivés là. Je ne comprenais pas non plus cette introduction si longue sur Barak Obama. Et puis, on m’a expliqué que ce documentaire c’était surtout une photographie d’une période de l’Histoire. Une période ou l’espoir a été entaché par la pire manifestation d’intolérance qui soit. Et là, j’ai compris que ce documentaire avait parfaitement réussi cette photographie d’une partie de l’Amérique à un moment donné.

Vous ressortez du visionnage de ce documentaire des larmes plein les yeux mais avec une force et une envie de vous battre pour réclamer l’égalité comme jamais.

Illegal Love : Extraits

LOUIS-GEORGES TIN : La stratégie des militants « anti-gay mariage » n’est pas formulée en termes apparemment homophobes, elle est formulée en termes clairement pro-hétérosexuels. Ce qui revient au même et ce qui est très différent en même temps. Je veux dire par là que les argumentaires traditionnels c’est-à-dire Adam et Eve, Sodome et Gomorrhe et tout le discours homophobe religieux qu’on entendait avant, cet argumentaire-là, certes a un peu continué mais a été remplacé par un autre argumentaire beaucoup plus subtil. On disait non pas aux gens « est-ce que vous pensez qu’il faut exclure les homosexuels du mariage, les brûler etc. comme on pouvait le faire avant. On leur disait « est-ce que vous ne pensez pas que le mariage c’est un homme et une femme ? » À cette question toute simple et presque naïve en apparence, les gens disaient ma foi oui. Ça semble aller sous le sens et voilà pourquoi le résultat a été positif.

JACKIE COLETTE : Quand on s’est mariées, en juin dernier, on s’est acheté des alliances assorties. Voyez-vous nos alliances ? Non. On les a, elles sont superbes. Mais Karen a peur que les deux petits voisins d’à côté les remarquent. Donc, on ne les porte pas.

DUSTIN LANCE BLACK : Je vois une toute nouvelle génération : ils ont 18 ans, 25 ans. Ils sont des centaines de milliers aujourd’hui. Ils assument. Ils assument avec fierté, avec force, ils ne demandent pas des miettes d’égalité, ils exigent l’égalité. Cette génération qu’on voit ici aujourd’hui, c’est elle qui remportera l’égalité.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre