Interview du groupe Belladonna 9 Ch

Belladonna 9 Ch

Interview accordée au site internet musiciens .biz le Dimanche 31 Juillet 2005

Déjà, pour vous présenter, qui sont les membres de Belladonna 9 CH ?

Nous sommes des soeurs jumelles, nées sous le signe des barjots…!
L’une chante, l’autre aussi, Agnès la brune fait des envols de mouette au saxophone, souffle dans une cornemuse et une bombarde, chante et sautille. Michèle la blonde (désolées on n’a pas fait exprès !) chante, s’agite à sa guitare électrique, s’assagit à l’accordéon et se défoule sur son cazou (10 ans de conservatoire diplômes à l’appui !). Sur scène, la complicité nous colle à la peau, c’est toujours une grande explosion de pouvoir communiquer avec le public !

Le groupe a une longue expérience, qu’est-ce que vous retenez de ces années passées ?

Une éternelle jeunesse dans notre façon de voir les choses: rien ne nous arrête ! Nous savons toujours mieux nous adapter aux problèmes techniques, parce qu’il y en a toujours ! Nous avons sûrement « mûri », nos chansons sont plus abouties !! Comme on nous dit ! Mais il est évident que nous n avons pas perdu nos exigences, nous avons beaucoup appris de la scène et aussi ce que nous n’aurions jamais voulu savoir !! Nous avons donc du métier maintenant ! Et nous sommes encore plus jumelles !

Vous avez joué dans de nombreux pays dont le Japon, comment peut-on arriver à créer un tel following et l’intérêt de programmateurs du monde entier quand on fonctionne avec une petite structure indépendante ?

A un moment les productions aimaient les groupes qui étaient originaux ! Il y a 10 ans, on a beaucoup tourné en Italie et en Espagne dans les milieux alternatifs et anars, à l’époque où les squats fonctionnaient en Italie et à la fin de la Movida en Espagne. Aujourd’hui il y a encore un milieu alternatif qui marche bien en Suisse et en Allemagne.

Vous venez de sortir Vamos Pomelos, ce n’est pas votre premier disque ?

C’est notre 4ème, et on en est très fières !
Le 1er, en 93, s’appelait Marée Haute, on l’a enregistré à la cave, en live, avec des trous dans le sol pour les casques et l’ingé son au-dessus à la table de mixage ! Le 2ème, Marseilles (97), a bénéficié d’une production en studio par le label indé parisien « le loup du faubourg ». Le 3ème, Morsures (2001) est une autoprod’ et ce dernier album a été entièrement enregistré, mixé et masteurisé sur cubase sx02, avec un copain musicien et ingé son, Olivier, et surtout on a loué de bons micros ! On peut pas faire l’économie des micros, c’est la base d’un bon son…les voix et les instruments ressortent super bien.
Toujours des chansons textes et musiques sont composées par nous deux sans rivalité: c’est Michèle qui fait tous les arrangements et la programmation sur cubase ; Michèle fait l’abeille et Agnès remue les ailes !! Nous avons toujours travaillé ensemble sur nos créations, c’est presque naturel !
Michèle fait des remix des morceaux belladonna pour ses soirées DJ.

Est-ce une nouvelle étape dans votre carrière ?

Peut-être ! On a exploré d’autres influences (tzigane et électro en particulier), et surtout il est plus homogène au niveau du style, grâce à cubase le son est plus transparent et plus dynamique ; et plus joyeux parce que c’est la vie! 😉
On fait maintenant des concerts mais aussi des projets scéniques avec d’autres intervenants (vidéo, djs, danseuses..) on se « mélange » plus qu’avant !

J’y ai entendu l’expression de deux courants musicaux qui se télescopent, je dirais une musique plus orientale inspirée des Balkans et de la dance music un peu house. Ce cross-over est-il représentatif du style « Belladonna 9 CH » ?

Tout à fait, on est très marquées par l’orient toutes les deux, et par la musique tzigane, la musique de cirque… Surtout on aime mélanger les styles et les influences, et les instruments anciens avec l’électronique… On vient du rock et on retrouve cette énergie là dans une certaine house. « La sardine à l’huile » par exemple: la house tribale, celle qu’on préfère !

« Belladonna 9 CH » ça guérit de quoi au fait ?

La Belladonne est une plante vénéneuse, la plante des sorcières. Belladonna9ch soigne le mal par le mal : elle guérit la fièvre, les vertiges, les hallucinations, la danse de st guy…

Interview Originale sur le site musiciens.biz

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre