Jumping The Gun

Une relation amoureuse version express

Affiche : Jumping The Gun

Année de Production : 1996

Réalisation : Jane Schneider

Scénario : Hilary Beaton

Avec : Georgia-Troy Barnes (la blonde), Jenny Vuletic (la brune)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Court-Métrage

Durée : 9 : 08 minutes

Titre Original : Jumping The Gun

Jumping The Gun : Résumé

Une jeune femme se réveille chez une autre après une relation d’un soir. En se promenant à travers l’appartement de sa conquête, elle se met à découvrir que cette dernière est romancière et leur imagine un avenir à deux. De la lune de miel, belle et sans accrocs à la fin abrupte après tromperie…

Une jeune femme se réveille chez une autre après une relation d’un soir. En se promenant à travers l’appartement de sa conquête, elle se met à découvrir que cette dernière est romancière et leur imagine un avenir à deux. De la lune de miel, belle et sans accrocs à la fin abrupte après tromperie…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Amusant. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
70

J’ai adoré ce court-métrage que j’ai pris au second degré sans la moindre difficulté. C’est un travail qui concentre en quelques minutes ce qu’est une femme. Et ici en l’occurrence, ce qu’est une femme homosexuelle. Le premier dialogue situe déjà parfaitement l’action quand nos héroïnes déclarent toutes les deux qu’elles n’ont pas l’habitude de coucher le premier soir et surtout pas avec une inconnue. Il ne faudrait pas reconnaître que ça leur est déjà arrivé quand même, elles sont des femmes, il doit forcément y avoir plus.

Ensuite, on comprend rapidement que notre blonde n’apprécie pas vraiment que son hôte préfère faire la grasse matinée au lieu de s’envoyer en l’air. Et la découverte de cet appartement qui ne correspond pas du tout à ses attentes est une désillusion supplémentaire. Heureusement, comme beaucoup de femmes, elle est douée d’une imagination débordante et va rendre sa dulcinée conforme à ses rêves, tout comme le lieu où elle habite.

En quelques instants on a le droit à la grande passion amoureuse, à l’amour avec un grand A, accompagné d’un succès professionnel et d’une fusion à toute épreuve entre nos deux tourterelles. Et puis comme beaucoup d’histoires, ça se complique et ça se termine tout aussi vite. Là où c’est très fort c’est que cela se déroule juste dans l’esprit de notre héroïne blonde.

J’avoue, je pense que cette histoire parle en priorité aux femmes et aux lesbiennes. Qui n’a pas fantasmé sur sa vie ou ses relations. Et puis la fin est quand même très osée j’ai trouvé.

Un excellent court-métrage qui a certes un peu vieilli au niveau des coiffures et des tenues vestimentaires mais qui garde tout son sens.

Jumping The Gun : Extraits

LA BRUNE : Je ne suis pas très douée dans cette situation.
LA BLONDE : Moi non plus.
LA BRUNE : Tu préfères chez toi ou chez moi ?
TOUTES LES DEUX ENSEMBLE : Chez toi.
LA BRUNE : Tu ne sais pas à quoi ça ressemble.
LA BLONDE : Non mais je peux imaginer…

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre