Just Me

Est-ce qu’il y a d’autres homosexuels que vous dans votre famille ?

Affiche : Just Me

Année de Production : 2007

Réalisation : Amy Neil

Scénario : Amy Neil

Avec : Amy Neil (Elle-Même)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage

Durée : 22 : 00 minutes

Titre Original : Just Me

Just Me : Résumé

Amy Neil est une lesbienne qui assume son homosexualité depuis de nombreuses années quand elle apprend, au détour d’une conversation avec sa famille, que son arrière-grand-mère connaissait une lesbienne. Elle se met donc à faire des recherches sur cette amie en question et découvre qu’elle était très très proche de son arrière-grand-mère. Cette dernière était-elle lesbienne ?

Amy Neil est une lesbienne qui assume son homosexualité depuis de nombreuses années quand elle apprend, au détour d’une conversation avec sa famille, que son arrière-grand-mère connaissait une lesbienne. Elle se met donc à faire des recherches sur cette amie en question et découvre qu’elle était très très proche de son arrière-grand-mère. Cette dernière était-elle lesbienne ?

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Très réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
80

Just Me est un court-métrage magnifique que j’ai adoré regarder. Je crois que je n’oublierai jamais cette histoire et la manière à la fois drôle, décomplexée et pourtant très sérieuse, avec laquelle l’auteure raconte cette histoire et parle de sa famille. C’est un vibrant hommage à la famille je trouve.

La scénariste et réalisatrice de ce film qui se met à nu à travers cette œuvre se nomme Amy Neil. Elle est lesbienne et elle le sait. Lorsqu’elle fait son coming out à sa famille et leur présente sa petite amie, celle-ci est bien accueillie et tout se passe au mieux. Mais, alors qu’elle aborde la question de sa grande famille, elle fait ce que nombre d’homos font en parlant de leur propre famille, elle déclare être la seule gay à sa connaissance. Lorsque sa grand-mère lui parle d’une amie de son arrière-arrière grand-mère qui avait tout d’une lesbienne, Amy s’interroge. Son arrière-arrière-grand-mère était-elle lesbienne ? Elle se lance alors dans la reconstitution du passé de celle qu’elle appelait Nana.

Il est intéressant et beau de voir tout le respect et la pudeur du court-métrage qui a parfois des accents de documentaire. On sent à quel point l’auteure tient à sa famille et aime sa Nana. Mais ce que j’ai trouvé particulièrement incroyable c’est la découverte de la vie de son ancêtre. Cette vie si dure et si dévouée aux autres où elle arrivera pourtant à trouver sa place, un peu différemment de ce qu’on attendait d’elle. Et la rencontre avec la petite amie potentielle est forte dans le sens où même si Amy Neil désire une réponse, elle n’est pas prête à poser directement la question et à mettre une femme mal à l’aise pour savoir.

Et finalement on réalise que pour connaître d’autres homos dans une famille, il faut avant tout que la parole soit libre et que la personne elle-même s’identifie comme homosexuelle.

Ce qui est marrant c’est qu’à la fin du visionnage, je me suis demandé s’il y avait d’autres gays que moi, dans ma famille…

Just Me : Extraits

AMY NEIL : Quand j’avais une trentaine d’années, je vivais librement en tant que lesbienne à New York City. C’était à 3 000 km de ma famille en Californie et c’était le plus loin où je pouvais aller sans quitter le pays. Je gardais toujours contact avec ma famille et un jour ma grand-mère a téléphoné.

AMY NEIL : On a parlé de la famille et je lui ai dit que, d’aussi loin que je sache, j’étais la seule homosexuelle. Elle s’est souvenue d’une vieille tante qui venait aux réunions de famille avec une autre femme. Son nom était Mary French. Mary Bourd French ? Mon arrière-arrière grand-mère ? […] Avait-elle une amante ? Ma nana était-elle lesbienne ?

AMY NEIL : J’ai toujours eu le sentiment d’être différente étant enfant. Comme si j’étais née dans une famille d’étrangers. C’était comme si j’avais été adoptée…

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. j’ai bien aimée ce court métrage , c’est vrai qu’ il est magnifique

Répondre