Laurel Canyon

La découverte de la liberté et de l'insouciance

Année de Production : 2001

Réalisation : Lisa Cholodenko

Scénario : Lisa Cholodenko

Avec : Frances McDormand (Jane), Christian Bale (Sam), Kate Beckinsale (Alex), Natascha McElhone (Sara), Alessandro Nivola (Ian)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame

Durée : 1h 42min.

Titre Original : Laurel Canyon


Interview(s) :

Interview de Lisa Cholodenko

Laurel Canyon : Résumé

Sam est un étudiant en médecine spécialisé en psychiatrie. Cet homme à la vie bien rangée et très ordonnée est obligé de déménager et d’aller s’installer à Los Angeles avec sa fiancée, Alex. En attendant de trouver un appartement, ils vivent tous les deux chez la mère de Sam, Jane.

Jane est une productrice de disques, très libre et rock’n roll. Elle est indépendante et couche avec un jeune chanteur qu’elle essaye de lancer, Ian.

Sam a hâte de quitter la maison de sa mère alors qu’Alex, une femme pourtant très sage, se laisse petit à petit séduire par cette ambiance libérée faite de plaisir et de débauche.

Sam est un étudiant en médecine spécialisé en psychiatrie. Cet homme à la vie bien rangée et très ordonnée est obligé de déménager et d'aller s'installer à Los Angeles avec sa fiancée, Alex. En attendant de trouver un appartement, ils vivent tous les deux chez la mère de Sam, Jane. Jane est une productrice de disques, très libre et rock'n roll. Elle est indépendante et couche avec un jeune chanteur qu'elle essaye de lancer, Ian. Sam a hâte de quitter la maison de sa mère alors qu'Alex, une femme pourtant très sage, se laisse petit à petit séduire par cette…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une héroïne bisexuelle.

Note des lectrices : 0.45 ( 1 votes)
58

Un homme et une femme qui ont jusqu’à présent tout maîtrisé, contrôlé leur vie dans les moindres détails et tout planifié sont confrontés à la réalité et au tumulte de la vraie vie. Sam et Alex sont ensemble depuis des années et comptent se marier. Mais l’arrivée ou plutôt le retour de Jane, la mère de Sam, va profondément les bouleverser.

Parce que Jane a toujours vécu comme elle le désirait, parce qu’elle s’est toujours laissé porter par le plaisir et a assouvit ses désirs en se moquant des conséquences, elle va leur prouver que rien n’est acquis. Alex est séduite par la personnalité de Jane et de Ian. Elle aime leur spontanéité, leur insouciance, leur liberté et se laisse aller pour la première fois de sa vie.

Dès le début du film, la bisexualité de Jane est connue lors d’une discussion entre Sam et sa mère. C’est d’ailleurs le jeune homme qui aborde la question de sa relation avec Veronica et de l’intensité de celle-ci. L’attitude d’Alex envers Jane est clair. Elle expérimente des sensations qu’elle n’a jusqu’à présent jamais ressenti et se laisse porter par son désir.

Les acteurs sont excellents, Frances McDormand et Kate Beckinsale en tête. Elles sont tout simplement magnifiques et époustouflantes. Christian Bale est lui aussi remarquable et juste.

Un drame intimiste qui peut apparaître lent au premier abord mais qui mérite d’être vu pour découvrir qu’à travers des gestes anodins, chaque acte à des conséquences à plus ou moins grande échelle.

Site Officiel (en anglais)

Laurel Canyon : Critiques Presse et Récompenses

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes en 2002.
Sélection Officielle au Festival International du Film de Toronto.
Sélection Officielle au Festival du Film de Sundance.
Sélection Officielle au Festival du Film de Cannes.

« Very sexy movie! Frances McDormand isn’t just good, she’s fantastic!  » Richard Roeper (Ebert & Roeper)

« This is a plum part, and McDormand gorges herself!  » Anthony Lane (The New Yorker)

« Smart, sexy, and free-spirited!… A sensational performance by Frances McDormand!  » Dennis Dermody (Paper Magazine)

Laurel Canyon : Extraits

SAM  : C’est ton nouveau mec.
JANE  : Ouais.
SAM  : Ca se passe comment ?
JANE  : Super.
SAM  : Oui.
JANE  : C’est un garçon qui me plait. Je suis très heureuse.
SAM  : Ouais.
JANE  : On a une relation très intense. Probablement la plus intense que j’ai eu de ma vie. Même avec Bobby.
SAM  : Waou. T’avais pas une relation intense avec ce mec. là. Randy.
JANE  : Randy ?
SAM  : Ah oui, Randy. Le mec, Randy, qui boitait. Il vivait ici quand j’avais 12 ans.
JANE  : Ronnie.
SAM  : Ronnie.
JANE  : Oui, j’avais une relation avec Ronnie qui n’était pas particulièrement intense.
SAM  : Et avec Veronica ?
JANE  : Veronica.
SAM  : Ca a été intense avec elle, non ?
JANE  : On a arrêté de coucher ensemble au bout de trois mois. Enfin bref. Ian me comprend. C’est complètement différent.
SAM  : Ben c’est super. C’est super Jane.

SARA  : Je voulais juste m’assurer que tu allais bien.
SAM  : Oui. Oui. Je prends juste un jour de congé pour santé mentale.
SARA  : Oh. Et ta santé mentale, ça va ?
SAM  : Je n’ai pas pu m’occuper de la mienne. J’ai trop à faire avec celle de tous les autres.
SARA  : Ca n’est pas vrai, cette chose que tu m’as dite hier.
SAM  : Quelle chose je t’ai dite hier ?
SARA  : La chose à propos de mon coeur. Elle n’est pas vraie du tout. Je ne peux pas commander à mon coeur. Et puis, je ne voudrais pas le faire, même si je le pouvais.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre