Le Cinéma Français et l’Homosexualité – Anne Delabre et Didier Roth-Bettoni

Le Cinéma Français et l'Homosexualité - Anne Delabre et Didier Roth-Bettoni

Titre Français : Le Cinéma Français et l’Homosexualité

Titre Original : Le Cinéma Français et l’Homosexualité

Auteur : Anne Delabre, Didier Roth-Bettoni

Date de Sortie : 20 Mai 2009

Nationalité : Française

Genre : Etude

Nombre de Pages : 291 pages

Éditeur : Danger Public

ISBN : 978-2-35123-169-2

Le Cinéma Français et l’Homosexualité : Quatrième de Couverture

Contrairement aux États-Unis où la censure obligeait les cinéastes à n’évoquer l’homosexualité qu’avec prudence, le cinéma français a mis en scène dès ses débuts des gays et des lesbiennes, dans tous les registres du septième art. Souvenez-vous des films de Jean Cocteau (notamment Le Sang d’un poète en 1930), du couple formé par Edwige Feuillère et Simone Simon dans Olivia (1950) ou de l’amitié passionnelle entre Jean Gabin et son meilleur ami dans Gueule d’amour (1937).

Dans les années 70, des films comme La Cage aux folles – avec la performance exubérante de Michel Serrault en Zaza Napoli – ou La Meilleure Façon de marcher de Claude Miller montrent, au-delà de la farce et du drame, une réflexion sur la condition homosexuelle, tout comme de grandes comédies récentes comme Gazon maudit ou la série télé Clara Sheller.

Mais l’histoire de la représentation homosexuelle au cinéma et à la télévision n’est pas un long fleuve tranquille, loin de là, entre censure (Les Amitiés particulières, La Religieuse), caricatures et provocations.

Ponctué d’entretiens avec des acteurs, réalisateurs et producteurs, cet ouvrage où se côtoient des grands classiques, des comédies de série B, des succès populaires et des films d’auteur retrace une histoire moins taboue et plus chaotique qu’on ne l’imagine.

Anne Delabre et Didier Roth-Bettoni sont journalistes indépendants. Anne Delabre est l’auteur du guide Paris gayment (éd. Parigramme, 2005) et de Clémentine Autain, portrait (éd. Danger Public, 2006). Didier Roth-Bettoni a publié L’Homosexualité au cinéma (éd. La Musardine, 2007) et L’Homosexualité aujourd’hui (éd. Milan, coll. Les Essentiels, 2008).

Le Cinéma Français et l’Homosexualité : Avis Personnel

Ce livre est une étude très intéressante et approfondie de l’homosexualité dans le cinéma français. Avec une évolution chronologique mais aussi un classement par thèmes « Bon sang, mais je suis homo ! », « Rire ou faire rire, c’est si gay… », « Travestis en tout genre », « Pas gay la vie… », ce travail des journalistes Anne Delabre et Didier Roth-Bettoni offre une analyse et une vision intéressante du cinéma en France.

J’ai appris énormément de choses, découvert des anecdotes de tournages mais surtout apprécié à leur juste valeur les nombreuses interviews de réalisateurs ou acteurs qui enrichissent de manière passionnante cette œuvre. En somme ce livre est une référence qui va rejoindre ma bibliothèque et me permettre d’avoir une vision plus globale de ce qui s’est passé dans le cinéma français.

J’ai eu la confirmation que la vision américaine et la vision française sont très différentes et que la censure a agi autrement mais a quand même été présente. J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir qu’il y avait finalement toujours eu des films, en France, abordant la question de l’homosexualité masculine et féminine même si je sais que ces œuvres sont aujourd’hui quasi introuvables.

J’aurais cependant aimé que l’analyse soit plus fouillée à certains moments. Je suis parfois restée sur ma faim. Et puis je crois que quelque part, alors que la référence aux États-Unis est souvent faite, j’aurais aimé une véritable comparaison. On sait que les Américains ont vraiment construit un cinéma homosexuel et je trouve que montrer les différences culturelles et sociales aurait été réellement intéressant et éclairant pour nous qui nous construisons aujourd’hui avec cette culture mondiale.

Par contre, c’est terrible de constater que les femmes réalisatrices et auteures sont si peu nombreuses. Si vous n’aviez jamais réalisé que le cinéma était principalement masculin, ce livre, sans le vouloir, vous le montre de manière flagrante.

Un très bon ouvrage à posséder.

Le Cinéma Français et l’Homosexualité : Extraits

« Rapidement, le genre se compartimente : le porno gay devient une catégorie bien à part pour un public spécifique tandis que la scène lesbienne se transforme en passage quasi obligé de tout porno hétéro qui se respecte. Pas de films lesbiens pour les lesbiennes (alors que c’est une catégorie à part entière dans d’autres pays, les États-Unis par exemple), mais plutôt une instrumentalisation des femmes entre elles pour exciter le spectateur masculin qui voit ainsi une multiplication de la sensualité, un décuplement de son plaisir. Le batifolage au féminin est toujours une étape en attente de l’homme, ou un parcours initiatique avant d’atteindre une sexualité mâture avec un mâle. Premier film du genre, Exhibition de Jean-François Davy qui fait le portrait de l’actrice X Claudie Beccarie. Celle-ci parle de ses expérience, notamment homosexuelles, et déclare pouvoir avec des relations sexuelles avec des femmes mais garde l’amour, le vrai, pour les hommes. Encore le jackpot avec 3,5 millions d’entrées en France, et une consécration par une présentation au festival de Cannes de 1975. Dans Exhibition 2 (1976), c’est au tour de Sylvia Bourdon d’être filmée et, quatre ans plus tard, Exhibition 79 reviendra sur les pas de Claudie Beccarie. » (Page 199)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre