L’empire d’Ellen DeGeneres : La reine du petit écran conquiert Hollywood !

Ellen DeGeneres

Article original écrit par Itay Hod le 26 mars 2015 pour le site Thewrap.com

Une émission à forte audience, une énorme masse de fans sur les réseaux sociaux, des émissions en première partie de soirée, la présentation des Oscars et le selfie le plus partagé au monde : aujourd’hui TheWrap s’intéresse à la carrière d’Ellen DeGeneres.

Lorsque Ellen DeGeneres a fait son coming-out en 1997, J.C. Penney [ndlt : J.C. Penney est une chaîne de grands magasins américaine] a rompu son contrat avec elle encore plus vite que ses prix ne chutent en période de soldes. Tout comme Chrysler [ndlt : société américaine de marques automobiles] et Wendy’s [ndlt : chaîne américaine de restauration rapide], l’enseigne a cédé sous la pression de l’American Family Association et des groupes chrétiens conservatifs, supprimant ainsi les revenus publicitaires de la sitcom Ellen.

Avance-rapide de dix-huit ans : aujourd’hui Ellen est non seulement devenue la porte-parole de J.C. Penney (et aussi d’American Express et de CoverGirl), mais elle s’est aussi débrouillée pour se hisser au top de l’industrie télévisuelle en devenant l’une des personnalités d’Hollywood les plus influentes et aimées.

« De l’extérieur, on pourrait croire qu’elle a simplement donné un gros coup de collier en matière de créativité et de productivité ces dernières années. Mais, en réalité, Ellen a travaillé extrêmement dur, sans interruption, pendant des années pour en arriver là », nous confie Jeff Kleeman, le directeur de la société de production d’Ellen, A Very Good Production.

Avec un talk-show qui cartonne, une quantité impressionnante de fans sur les réseaux sociaux, des livres devenus des bestsellers, trois nouveaux projets (et cinq autres en route), deux présentations de la soirée des Oscars et le selfie le plus partagé au monde, il semblerait qu’Ellen transforme tout ce qu’elle touche en or télévisuel.

« Quelque chose chez Ellen, dans sa voix, la fait paraître sincère et vraie auprès du public », nous dit David McGuire, le vice-directeur exécutif de la programmation de Telepictures, la chaîne qui supervise son talk-show, The Ellen DeGeneres Show. « Son authenticité est perceptible. »

Ellen DeGeneres : Des projets divers et variés

Ces jours-ci, le doigté en or d’Ellen se ressent aussi bien sur les réseaux télévisés hertziens que câblés. La première saison de son Ellen’s Design Challenge, une compétition entre créateurs de meubles, s’est classée parmi les meilleurs programmes de toute l’histoire de la chaîne HGTV. Repeat After Me, une émission de caméras cachées actuellement diffusée sur ABC, fait également un score respectable : le dernier épisode a été noté à 2,5 parmi les 18-49 ans. Et, la semaine dernière, Ellen DeGeneres nous a présenté son dernier bout de chou : One Big Happy, une comédie diffusée sur NBC, qui raconte l’histoire d’une lesbienne ayant un enfant avec son meilleur ami hétéro.

« Elle a beaucoup de choses à faire donc on ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle soit là tous les jours », nous explique Elisha Cuthbert, l’actrice principale de One Big Happy. « En revanche, je peux vous dire qu’elle a lancé le premier épisode de la série en racontant des blagues et en chauffant le public pour nous. C’était formidable. »

Elle travaille également sur au moins deux autres projets, qui seront présentés à l’industrie télévisuelle le mois prochain. De plus, une nouvelle série comique avec Idina Menzel est en préparation. Une série documentaire appelée Hello Goodbye sera aussi diffusée pour la première fois le 2 juin sur Travel Channel. Elle nous fera part des histoires de voyageurs à l’arrivée et au départ, dans des aéroports du monde entier. Enfin, un cinquième projet, inspiré de l’application à succès Heads Up !, est actuellement en développement.

En plus de cela, Ellen a trouvé le temps d’écrire un nouveau livre de décoration intérieure qui sortira en automne. Et puis, faites attention, la prochaine fois que vous jouerez à la machine à sous au casino vous verrez peut-être son visage en remportant le gros lot : chaque machine est équipée de commentaires enregistrés par Ellen et propose des jeux inspirés de son émission.

Mais Ellen ne touche pas dans le mille à chaque fois, comme en témoignent les résultats d’audience mitigés de One Big Happy, son label musical qui n’a pas remporté un grand succès et son bref rôle de juré dans American Idol.

Mais, pour l’instant, le prodige télévisuel semble insensible à l’échec, et la diversification de son empire toujours en expansion lui permet d’imposer son nom dans tous les domaines.

One Big Happy

Ellen DeGeneres, Un nom connu et reconnu

L’été dernier, Ellen a placé la barre encore plus haute en créant E.D., une marque d’objets quotidiens et de vêtements basés sur son propre mode de vie. Puis, en octobre, elle a lancé E.D. On Air spécialement pour QCV [ndlt : QCV est une société de vente via des émissions télé et sur Internet]. Cette nouvelle enseigne propose une collection saisonnière d’ameublement pour la maison. De plus, l’année dernière, The Ellen DeGeneres Show est devenu le premier talk-show quotidien américain à être exporté en Chine.

« Ellen et son équipe ont une compréhension intuitive de la logique commerciale », nous dit Chad Kawalec, le responsable de marque et créateur de The Brand Identity Center. « Ils sont en train de créer rapidement une très grande marque relative au mode de vie, tout comme Martha Stewart ou même Barbie. Il ne s’agit plus seulement de contenu télévisé, mais plutôt d’un réel investissement. »

Tous ces projets ont permis à Ellen de faire d’énormes profits. Forbes l’a d’ailleurs élue cinquième personnalité la plus influente au monde, avec un salaire annuel de 70 millions de dollars américains, juste derrière Oprah [ndlt : Oprah Winfrey, grande animatrice, actrice et productrice américaine entre autres]. Sa fortune nette est estimée à, attention les yeux : 285 millions de dollars américains.

Interrogés sur la clef du succès d’Ellen, les producteurs exécutifs du monstre télévisuel qu’est son talk-show ont répondu : son attention pour le détail et son étrange capacité à comprendre son public. « Ellen est artiste depuis qu’elle est adolescente », nous confie Mary Connelly, une productrice exécutive du talk-show. « Elle sait le temps qu’il faut attendre avant de présenter une personnalité au public, à quelle température le studio doit être et comment emporter le public avec elle afin qu’il passe un bon moment. »

C’est également ce talent qui en fait un phénomène virtuel.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre