Les Contrées de l’Ange de Cyril Quéméner

Les Contrées de l'Ange de Cyril Quéméner

Titre Français : Les Contrées de l'Ange

Titre Original : Les Contrées de l'Ange

Auteur : Cyril Quéméner

Date de Sortie : 01 Novembre 2011

Nationalité : Française

Genre : Roman d'Amour, Roman d'Aventure

Nombre de Pages : 462 pages

Éditeur : Éditions Terriciaë

ISBN : 978-2-916529-72-1


Interview(s) :

Interview de Cyril Quéméner pour le site Univers-L.com

Les Contrées de l'Ange : Quatrième de Couverture

Né à Enghien-les-Bains dans le Val d’Oise, Cyril Quéméner s’entoure et se nourrit de mots depuis son enfance, objets délicats qu’il se plait à ciseler au gré de ses envies. Il vit actuellement à Évreux en Normandie où il se consacre essentiellement à la littérature. Oscillant un temps entre l’écriture scénaristique et le roman (il a écrit une dizaine de scénarii ainsi qu’une vingtaine de nouvelles), il poursuit au final son chemin sur cette seconde voie, sachant l’entreprise périlleuse mais au combien passionnante. Il écrit beaucoup et est influencé dans son travail par les romanciers Français et Russes du XIXème siècle, ainsi que par des auteurs plus contemporains tels que Charles Bukowski ou Haruki Murakami. Son goût pour l’étrange et l’impromptu le pousse à développer des univers empreints de sensualité, d’humour et de mélancolie. Son écriture est étonnante, tant par l’imagination, le délire ou le ton unique qu’il parvient à déployer. Ses récits sont des mélanges de sensations improbables où se confrontent, dans un rythme narratif saisissant, la complexité des sentiments humains avec cette difficulté qu’éprouvent certains êtres à vivre dans un monde où ils se sentent à part, comme rejetés.

Léa n’est définitivement pas un ange comme les autres.

Égarée sur notre belle planète, elle est en charge de soulager l’âme des humaines sur le point d’accéder au paradis.

Alors qu’elle vient de débarquer à Marseille, elle tombe sous le charme envoûtant de Karine, une humaine aussi belle que volcanique. Son petit univers, bloqué depuis longtemps, se remet à tourner délicieusement autour de cet astre coloré.

Car quelque chose s’est grippé dans l’étrange cheminement de sa vie ; une blessure encore vive, écharde vissée en plein coeur. Celle d’une révolutionnaire dont elle est éperdument tombée amoureuse durant la révolution d’Espagne de 1936, et qui ne cesse de se rappeler à son souvenir.

Au fil de récits rocambolesques et picaresques, d’un humour insensé et d’une imagination explosive et débridée, le destin conduira Léa jusqu’à un dénouement inattendu, aux frontières d’un univers sans limites, aux confins de tous les possibles.

Les Contrées de l'Ange : Avis Personnel

Les Contrées de l’Ange est un pavé de 462 pages mais des grandes pages écrites en tout petit ! Du coup quand j’ai vu arriver ce roman je me suis dit que j’allais avoir du mal à le terminer. Eh bien pas vraiment, loin de là. L’écriture est fluide, efficace et très agréable et le tout se dévore à une vitesse impressionnante. Il y a de l’imagination, des répliques très drôles qui m’ont fait rire toute seule et puis un côté sexy et sensuel que je n’attendais pas, même si la couverture pouvait donner quelques indices en ce sens.

Dès les premières pages j’ai été intriguée et captivée par le personnage de Léa. Qui était-elle donc ? Quel était son travail ? Quel âge avait-elle ? Que faisait-elle dans cet hôtel ? Il faut dire que Léa, au début, à part avoir envie de coucher avec toutes les femmes qu’elle voit, elle ne nous livre pas grand-chose sur elle. Rapidement on comprend pourtant que c’est un ange et surtout que c’est une véritable obsédée sexuelle. Elle est droguée au sexe c’est juste pas possible ! Et en même temps c’est drôle parce que les anges ne sont pas censés avoir des défauts humains. Et Léa elle est bourrée de défauts. C’est d’ailleurs ces défauts qui m’ont fait l’aimer. Elle aime coucher avec des femmes. Jamais d’hommes, toujours des femmes. Elle ne sait pas parler quand elle est impliquée émotionnellement et comme elle s’implique émotionnellement presque avec toutes les femmes qui partagent sa couche ça devient vite compliqué. Elle est désabusée et en même temps continue à croire en l’être humain. Bref, c’est un personnage attachant et intéressant.

J’ai beaucoup aimé découvrir ses aventures et le roman m’a plu dans son ensemble. J’ai un seul petit regret ou incompréhension, ça dépend comment on le voit. La double histoire de Léa. Elle vit aujourd’hui à Marseille et quand elle entend parler de son premier amour ressuscité, elle nous entraîne dans le passé de la guerre d’Espagne. Même si tout ce qui est autour de la guerre est intéressant, j’ai trouvé cette section du livre un peu trop longue. On comprend qu’elle est amoureuse c’est sûr mais en même temps le flash-back est trop long et nous fait presque oublier qu’elle a rencontré quelqu’un dans le présent qui lui plaît énormément. Du coup la fin a manqué de puissance pour moi à cause de ces réminiscences trop présentes. D’autant plus qu’elle est assez surprenante la fin. Mais je ne veux pas gâcher votre plaisir.

Et pour vous donner encore plus envie de lire le livre, c’est un homme qui a écrit un roman presque entièrement féminin où Dieu est une femme. Quand on jure, on dit « Par la Déesse ! » Je trouve que ça sonne bien. Et puis les anges sont tous des femmes aussi. Ça c’est fait. Et évidemment, les femmes elles couchent toutes entre elles, c’est mieux. Une femme aurait écrit ça on l’aurait accusée d’être sexiste, non ?

Un bon roman, qui a des qualités et des défauts mais qui au final se laisse bien lire.

Contrées de l'ange (Les)  ( Broché )

par Cyril Quéméner

Prix : EUR 19,00
6 neufs & occasions à partir de EUR 15,99

2.0 étoiles sur 5 (1 commentaires client)

Les Contrées de l'Ange : Extraits

« – Réception du Dauphin, soupira rien que pour moi celle qui m’avait accueillie à mon arrivée.
– Pouvez-vous redire ça s’il-vous-plaît ?
– Réception du Dauphin, répéta-t-elle après un petit temps de surprise.
Un ruisseau menu coulait maintenant dans mon ventre.
– Ici la chambre… (Je m’allongeai au milieu de mes draps défaits et lorgnai du côté de la commode) la chambre 24. J’aimerais que l’on monte mon petit déjeuner.
– Mais, fit-elle étonnée à l’autre bout, c’est qu’il est trois heures de l’après-midi.
– Ah oui ! jouai-je l’ingénue. Si tôt que ça ?
Son rire me cueillit au milieu du baratin que je m’apprêtais à lui servir, mettant sens dessus dessous ma bouche intime.
– Vous devez être l’étrangère qui n’a pas donné signe de vie depuis trois jours. Dans ce cas, je vous conseillerais quelque chose de plus consistant qu’un petit déjeuner.
Je lui répondis alors que j’observais fixement le plafond :
– Vous avez une voix douce.
– Je ne crois pas, murmura-t-elle après un délicieux silence. Pour le savoir, il vous faudrait plus qu’un petit déjeuner.
– Et bien dans ce cas, vos attentions parviendront peut-être à me combler.
Le plafond avait raté son but en beauté. En fait, cela ne rate presque jamais. Que je veuille draguer une femme qui m’attire et je ne peux faire autrement que de m’emberlificoter dans d’incroyables conversations chargées de lourds sous-entendus. Heureusement, cela n’eut pas cette fois-ci l’effet désastreux que je redoutais tant.
– Patientez un petit quart d’heure me commanda-t-elle et je vous monterai ça moi-même.
– Je ne bouge pas de la chambre, terminai-je en raccrochant.
Sauf erreur de ma part, j’eus l’impression d’avoir participé à une tout autre conversation que celle que s’échangent habituellement hôtelière et cliente. » (Pages 6-7)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre