LIG : un dispositif de soutien financier dédié aux lesbiennes et à leurs projets

lig fonds de dotation féministe et lesbien

La LIG (Lesbiennes d’Intérêt Général) est le premier fonds de dotation féministe et lesbien.

Créée par des lesbiennes, la LIG, qui est un organisme à but non lucratif, a pour but d’aider les lesbiennes à visibiliser, financer et décupler leurs initiatives, encourager leurs projets, susciter des vocations, et agir pour l’affirmation individuelle et collective des lesbiennes.

Les femmes derrière la LIG sont entièrement bénévoles et mettent leurs compétences acquises dans les secteurs de la recherche, du journalisme, de l’action associative, de la culture et du mécénat au service de ce projet.

Un fonds de dotation leur a semblé être l’outil idéal pour remplir l’objectif de la LIG puisque cela permet de recevoir des dons et des legs qui seront réinvestis par la suite dans des projets via des bourses, des prix ou des subventions.

Pour illustrer, voici quelques exemples des actions de la LIG :

  • Financement de bourses de recherche et interventions dans le cadre militant, sportif, universitaire
  • Aide à la création de lieux de vie collectifs pour les lesbiennes âgées et/ou dépendantes
  • Amélioration de la visibilité des lesbiennes dans l’espace public
  • Aide à l’accueil et à l’hébergement de réfugiées lesbiennes
  • Mise en place de recherches scientifiques et médicales et sensibilisation du corps soignant aux spécificités de la santé des lesbiennes, bisexuelles et trans

Si vous voulez en savoir plus, déposer un projet ou contribuer à ce désir de renforcer la solidarité dans la communauté lesbienne féministe, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de la LIG.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

2 commentaires

  1. Il y a une petite erreur sur le lien à la fin de l’article, il me semble que c’est plutôt celui-là : http://fondslesbien.org/

    Et ce n’est pas Monique Louicellier qui a initié la LIG, elle a initié un autre fonds lesbien pour soutenir les projets des lesbiennes dites « séparatistes ». Ça je le signale parce que vu certaines de ses prises de position, je suis intimement convaincue que l’équipe d’Univers-L ne souhaite pas s’y associer :)

Répondre