Loving Annabelle

Une superbe histoire d'amour professeure-élève

Année de Production : 2006

Réalisation : Katherine Brooks

Scénario : Katherine Brooks, Karen Klopfenstein, Olivia Bohnhoff

Avec : Diane Gaidry (Simone), Erin Kelly (Annabelle), Laura Breckenridge (Colins), Jennie Floyd (Parent), Markus Flanagan (Michael), Gustine Fudickar (Cat Pegrum), Ilene Graff (Mother Immaculata), Michelle Horn (Kristen), Greg Joelson (Barry), Marla Maples (Lauren), Kevin McCarthy (Father Harris)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h 16min.

Titre Original : Loving Annabelle


Interview(s) :

Interview d’Erin Kelly

Loving Annabelle : Résumé

Annabelle est la fille d’une sénatrice très connue aux États-Unis. Après avoir encore causé de nombreux troubles de l’ordre public révélés par la presse, elle est envoyée dans un pensionnat catholique pour jeunes filles.

Là, elle partage sa chambre avec Colins, une adolescente solitaire et triste, Cat, une rebelle toxicomane, et Kristen, la première de la classe. Annabelle devient rapidement amie avec les trois jeunes filles et leur révèle son homosexualité.

Continuant à jouer les rebelles, Annabelle s’attire les foudres de Mother Immaculata, la directrice de l’établissement. Sa professeure de littérature, Simone Bradley, tente de la raisonner et se rapproche de l’adolescente.

Annabelle est rapidement attirée par Simone. Elle commence à la séduire mais Simone refuse de voir leur relation évoluer dans cette direction. Pourtant, plus les jours passent, plus elle prend conscience de ses sentiments amoureux pour l’adolescente.

Annabelle est la fille d'une sénatrice très connue aux États-Unis. Après avoir encore causé de nombreux troubles de l'ordre public révélés par la presse, elle est envoyée dans un pensionnat catholique pour jeunes filles. Là, elle partage sa chambre avec Colins, une adolescente solitaire et triste, Cat, une rebelle toxicomane, et Kristen, la première de la classe. Annabelle devient rapidement amie avec les trois jeunes filles et leur révèle son homosexualité. Continuant à jouer les rebelles, Annabelle s'attire les foudres de Mother Immaculata, la directrice de l'établissement. Sa professeure de littérature, Simone Bradley, tente de la raisonner et se rapproche…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : une élève amoureuse de sa professeure...

Note des lectrices : 4.12 ( 39 votes)
85

Loving Annabelle est un très beau film. Enfin une histoire professeure-élève qui se termine bien… enfin pas par une tentative de suicide, une mort ou une mutation j’entends. Katherine Brooks, la scénariste et réalisatrice est une passionnée de Mädchen in uniform, la version originale de 1931. Cela se ressent à travers l’histoire et la romance. Et Dieu que c’est bon d’avoir une représentation positive et sexy.

L’alchimie entre les deux actrices principales est excellente. Erin Kelly est parfaite en pseudo rebelle (c’est à dire qu’elle a un piercing dans le nez, des mèches blondes et une cigarette à la main) mais elle est douce, sensible, intelligente et responsable. Adorable et séduisante en somme.

Simone est un personnage complexe et intéressant. Elle était profondément amoureuse de sa meilleure amie, Amanda, mais a été dévastée par son suicide. Elle s’est alors construite une vie modèle mais étriquée dans laquelle elle n’est pas à l’aise et qui ne lui correspond pas. Annabelle agit comme un déclencheur. Elle lui fait prendre conscience de ce qu’elle est réellement et Simone est séduite par la fraîcheur et la spontanéité de son élève.

Loving Annabelle est un film vraiment réussi et actuel. Lorsqu’Annabelle confie à ses camarades qu’elle a couché avec une fille lors du jeu du « je n’ai jamais. », celles-ci sont surprises mais avant tout séduites et intriguées. Elles demanderaient presque des détails si elles le pouvaient. Elles sont vraies, jeunes et curieuses. Pareil pour la manière dont Annabelle déclare à Simone que son premier amour était une fille. Pas de cris, pas de pleurs, pas de souffrance, simplement une confidence à une amie. Les souvenirs d’un amour défunt.

L’histoire est riche et se concentre sur les débuts de leur relation. Quand la relation élève-professeur bascule dans quelque chose de plus profond et de plus amical avant de déboucher sur une liaison amoureuse. Mon seul regret est la fin. Tout arrive trop vite après leur première nuit ensemble. La surprise de Mother Immaculata, les forces de police, l’arrestation. Et pour être honnête, j’ai préféré la fin alternative à la fin réelle. Elle bouclait la boucle.

Ce long métrage pose de nombreuses questions sans apporter de réponses ou d’idées toutes faites. Annabelle est mûre et responsable et fait plus que ses seize ans. Simone malgré son âge est plutôt timorée et rêveuse. C’est Annabelle qui la séduit et prend les devants. La question de l’âge de la majorité sexuelle est ainsi abordée tout comme le consentement, les relations élèves professeurs, les textes de lois…

À découvrir absolument parce qu’à un moment ou à un autre, vous avez craqué sur l’une de vos profs. Incontestablement l’une des plus grandes réussites de l’année 2006.

Loving Annabelle : Critiques Presse et Récompenses

Audience Award au Festival du Film Outfest de Los Angeles en 2006 dans la Catégorie Film Lesbien.
Prix de la Meilleure Actrice au Festival du Film Outfest de Los Angeles en 2006 pour Diane Gaidry.

Loving Annabelle : Extraits

ANNABELLE  : Si Mother Immaculata vous disait d’enlever ce crucifix, le feriez-vous ?

SIMONE  : Pourquoi rends-tu cela si difficile ?
ANNABELLE  : La première personne dont je suis tombée amoureuse me les a donnés.
SIMONE  : Tu es encore amoureuse de lui ?
ANNABELLE  : Elle. est partie en Europe l’année dernière avec sa famille.

ANNABELLE  : Qui est-elle ?
SIMONE  : C’est Amanda.
ANNABELLE  : Vous avez l’air très proches.
SIMONE  : On a grandi ensemble.
ANNABELLE  : Où est-elle maintenant ?
SIMONE  : Elle est morte il y a quelques années.
ANNABELLE  : Je suis désolée.

SIMONE  : Je ne fume pas d’habitude.
ANNABELLE  : Moi non plus.
SIMONE  : Tu fumais quand je t’ai rencontrée.
ANNABELLE  : C’est le jour où j’ai commencé. Vous voulez partir d’ici ?
SIMONE  : Je ne peux pas emmener mes étudiantes hors du campus.
ANNABELLE  : Qui le saura ?

ANNABELLE  : Pourquoi est-ce que vous ne me parlez pas ? Vous ne m’avez pas dit un mot depuis deux semaines.
SIMONE  : Je ne peux pas faire ça.
ANNABELLE  : On ne fait rien de mal.
SIMONE  : Je ne peux pas faire ça.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

4 commentaires

  1. J’ai adoré ce film!! Mais j’ai définitivement du mal avec les fins de ce genre… Non! :(

  2. Loving Annabelle est un des meilleurs films romantiques lesbiens (mieux que Bloomington). La relation entre les deux jeunes femmes met du temps même si leur attirance est flagrante. Le poids des relations passées vient agrémenter cette touchante histoire.

  3. LE premier film lesbien que j’ai vu, par solidarité pour une pote amoureuse d’une de mes profs, et je dois dire que j’en suis pas ressortie indemne. Je crois que j’ai eu ma révélation divine avec ce film alors mon avis sera loin d’être objectif.
    Histoire rapide, certes, mais prenante et touchante. Ne parlons meme pas de la fin, heureusement qu’il y a la fin alternative pour les bisounours! :)
    A voir!

  4. pour ma part, je suis bon public et j’ai bien aimé le film.

    je l’avais d’ailleurs trouvé trop court… (peut être parce que j’attendais un peu plus de développement?)

Répondre