M comme Martha

Deux femmes, un été, une séparation

Affiche : M comme Martha

Année de Production : 2014

Date de Sortie : janvier 2015

Réalisation : Lena Knauss

Scénario : Lena Knauss

Avec : Vicky Krieps (Hélène), Lena Lauzemis (Martha)

Nationalité : Allemande

Genre : Court-Métrage, Romance

Durée : 26 : 00

Titre Original : M Wie Martha

M comme Martha : Résumé

Hélène et Martha sont en couple. Elles passent quelques jours dans la maison de vacances des parents de Martha en Pologne… puis se séparent.

Hélène et Martha sont en couple. Elles passent quelques jours dans la maison de vacances des parents de Martha en Pologne... puis se séparent.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un court-métrage mélancolique sur le souvenir d'une relation

Note des lectrices : Soyez la première !
78

M comme Martha nous raconte la fin de la relation entre Hélène et Martha, deux jeunes allemandes, du point de vue d’Hélène.

Hélène, en voix off, nous fait d’abord part de tout l’amour qu’elle portait à Martha, mais aussi de ses nombreux doutes à son sujet, de son côté sauvage qui la gênait et l’empêchait de la cibler totalement. Elle pense, à tort ou à raison, ne pas la connaître entièrement et Martha elle-même ne semble pas savoir qui elle est et ce qu’elle recherche.

Hélène tente de faire durer cette relation et d’apprivoiser quelqu’un d’indomptable en n’interrogeant pas Martha sur ses sentiments. Mais alors qu’elle avait prédit sa réaction, un jour, Hélène ose tout de même lui poser « la question clé », pour reprendre ses termes. Tout se passe comme prévu : elle lui répond un « oui » qui semble sincère, mais la quitte par la suite.

L’histoire est empreinte d’une certaine mélancolie et poésie et les 26 minutes passent relativement vite, même si je dois avouer que je ne suis pas du tout sensible à ce type de narration et que, même si je ne me suis pas complètement ennuyée, le court-métrage m’a laissée très indifférente.

M comme Martha a été diffusé le 18 juillet 2015 sur Arte, mais si vous voulez le (re)visionner, vous avez jusqu’au 10 octobre pour aller le voir sur le site de replay d’Arte.

M comme Martha : Extraits

Hélène : Depuis que je la connais, je ne dépasse plus le M quand je récite l’alphabet. […] Pourquoi ce n’est pas M comme musique ? Ou comme maman ? Pourquoi c’est justement son nom à elle ?

Hélène : Parfois je soupçonne qu’elle ne me regarde pas vraiment, mais qu’elle essaie juste d’apercevoir son propre reflet dans mes yeux pour y lire une réponse. Peut-être est-ce à elle-même qu’elle est la plus inconnue.

Martha : Quoi ?

Hélène : Un instant j’ai eu peur pour toi.

Martha : Ne sois pas bête ma douce.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Un commentaire

  1. Alors, comment dire…. J’avais vu ce court-métrage en juillet et j’ai essayé à nouveau de le regarder. Sait-on jamais ? Des fois, on a des phases d’intérêt comme de désintérêt. Mais bon rien à faire, je me suis ennuyée à mourir les deux fois !! A me donner envie de regarder n’importe quel Twilight ou Hunger Games et crier au génie, c’est dire… En fait, c’est tout ce que j’aime pas dans le cinéma dit d’auteur : de l’ennui, pas un brin d’inventivité, une réalisation aussi plate que la Beauce, un ton monocorde et tellement joyeux, à vous donner envie de vous pendre ou de devenir hétéro… Bref, rien à sauver pour moi…

Répondre