N’être une femme de Salammbo

N'être une femme de Salammbo

Extrait de l'Album : Salammbô - Comédie musicale

Date de Sortie : 2008

Paroles : Pascal Revial

Musique : Pascal Revial

Nationalité : Française

Genre : Comédie Musicale

Titre Original : N’être une femme

N’être une femme : Avis Personnel

Salammbô est une comédie musicale créée par Pascal Revial d’après l’œuvre éponyme de Gustave Flaubert, écrite en 1862. L’adaptation reprend le livre et son synopsis est le suivant : « Hamilcar est parti de Carthage laissant la cité sans maîtres. Aux abords de la ville, les mercenaires, qui ont combattu pour elle, attendent leur solde. La cité décide de les recevoir pour un grand festin donné en leur honneur, dans les jardins du palais d’Hamilcar. Elle espère ainsi calmer leur impatience. Mais usés par tant d’années de guerre, las de croire aux vaines promesses de Carthage, les mercenaires se livrent à leur désespoir. Les festivités tournent vite à l’orgie et l’orgie au sacrilège. Pourtant, dès qu’apparaît Salammbô, la fille d’Hamilcar, le silence se fait et les regards se figent. Mathô, le mercenaire qui en a trop vu, trop fait, semble « en l’espace d’un battement de cils » redécouvrir qu’il a une âme. Et ni Zelda, la femme mercenaire, son amie qui l’aime en secret, ni Narr’havas, ce jeune prince venu à Carthage dans l’espoir d’épouser la fille d’Hamilcar, ne semblent plus pouvoir s’interposer entre Mathô et l’amour qui vient de naître dans ses yeux. »

Pascal Revial a eu du mal à imposer son travail et il a fallu plusieurs années avant que le cd audio ne soit disponible à la vente. Cette chanson extraite de l’album est chantée par Isma, la nourrice de Salammbô, amoureuse de la jeune femme en secret…

Paroles

Être une femme
C’est déjà pas simple tu vois
Mais être une femme
Qui aime les femmes, ça va pas
On n’choisit pas son coeur
Ni sa destination
Il faudra bien que
Je me fasse une raison

La différence
Trop lourd à porter en soi
Pourquoi suis-je pas née femme
Comme on l’entend
Matin, midi, soir
Rêver de prince charmant
Je donnerais mon âme
Pour être née autrement

Je passe le quart de mon temps
À tourner en rond
À faire des bulles
Sans que personne ne me réponde
J’en ai marre de me cacher
Assez de me ramasser
Y a-t-il un dieu pour ceux
Qui s’aiment décalés

Oh, baby
Oh come here now
Sais-tu ce que ça coûte
De te savoir si loin
Je te ferais des plats d’amour
Pour que tu ‘n t’éloignes plus jamais de nous

Laisse-toi porter
Danse avec moi
Ta tête sur mes épaules
Je serais ta maman,
Ta petite soeur, ta cousine, même ton amie
Ta confidente et bien plus la femme de ta vie

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre