Plus qu’une simple question d’homoparentalité

Article lié à la série Nip/Tuck

image nip tuck 31image nip tuck 32image nip tuck 33

Lors de la saison 2, Christian a eu un fils qui n’est pas de lui ; Julia a fait un test de paternité et sait qui est le véritable père de Matt ; Sean essaye de se réconcilier avec sa femme et d’oublier Megan et Liz, aujourd’hui célibataire, est toujours à son poste.

Le début de la saison ne présente pas d’intérêt particulier pour l’anesthésiste qui est égale à elle-même et se dispute toujours autant avec Christian. Pourtant, lors du sixième épisode intitulé « Bobbi Broderick », Liz surprend Sean et Christian en déclarant qu’elle veut un enfant. En effet, alors qu’elle est seule au bloc opératoire, Liz regarde son reflet dans une vitre et caresse son ventre. Sean arrive et lui demande si elle va bien.

SEAN  : Salut. Ça va ?
LIZ  : Oui. Une petite allergie.
SEAN  : T’as jamais fait d’allergie.
LIZ  : C’est juste mais les amis comprennent qu’avec ce genre de réponse, faut me ficher la paix. Excuse-moi. Je suis un peu à fleur de peau depuis que je prends toutes ces hormones.
SEAN  : Tu vas être ménopausée ?
LIZ  : Non, Sean. Si tu veux tout savoir, j’aimerai avoir un enfant.
SEAN  : Ah, je l’ignorais.
LIZ  : Oui, enfin les gens du centre de fécondation de South Day pensent que je devrais essayer de bien y réfléchir une fois que j’aurais pris en considération la quantité énorme de risques potentiels dus au fait d’être enceinte à mon âge avancé. J’ai encore beaucoup d’œufs à donner mais ils ne veulent pas que je les fasses féconder.
CHRISTIAN  : Waouh ! Médusa veut se reproduire ! Faut alerter les services génétiques.
SEAN  : Christian.
CHRISTIAN  : Mais non, je suis tout à fait pour. Avec les progrès de la science aujourd’hui, il n’y a aucune raison pour que nos seniors encore en forme ne puissent pas faire des bébés. Pense plutôt aux économies que tu vas faire en couches, en garderie, en petits pots lyophilisés de pois cassés.
LIZ  : T’es qu’un con ! (Elle quitte la pièce après avoir fini de se laver les mains)
CHRISTIAN  : Quoi ? Elle refuse d’accepter son âge, il faut bien que quelqu’un lui ouvre les yeux.

Ce désir d’enfant est très fort comme le montre la conversation suivante entre Liz et Christian. La décision de la jeune femme est mûrement réfléchie. Seulement il faut effectivement prendre en compte son âge. Liz a quarante ans, c’est la limite naturelle et physiologique du point de vue de la maternité pour de nombreuses femmes. En décidant d’être enceinte, elle fait courir des risques à sa vie et à celle de son futur enfant.

Cependant, Liz a conscience de ces risques mais son désir est plus fort que tout. Elle l’explique elle-même à Christian. Alors qu’ils sont tous les deux dans la salle de repos, Christian tente de lui expliquer qu’il existe d’autres solutions pour être mère.

CHRISTIAN  : Tu te rappelles, il y a quelques années, ce gamin imprudent qui est tombé sur les rails du petit train du zoo. Il s’est cogné, la femelle gorille l’a ramassé, l’a bercé jusqu’à ce que les secours arrivent.
LIZ  : Te moquer de mes efforts pour tomber enceinte c’est une chose mais me comparer à Coco la gorille, tu exagère.
CHRISTIAN  : Calme-toi Lizzie. Tu es la petite sœur que je n’ai jamais pu torturer.
LIZ  : On n’est pas de la même famille. Et d’ailleurs, on n’est même pas de la même sous espèce.
CHRISTIAN  : Coco n’était pas non plus de celle du gamin mais tu as vu ce qui s’est passé. Tu n’es pas obligé de mettre au monde un enfant pour arriver à l’aimer.
LIZ  : Écoute, je sais très bien ce que tu peux éprouver depuis que tu as perdu Wilbert mais là, ça n’a rien à voir. J’ai toujours eu envie de ressentir la vie s’épanouir dans mon ventre.
CHRISTIAN  : Alors pourquoi as-tu attendu au point de faire prendre des risques à toi et à l’enfant ?
LIZ  : C’est à cause de mon père. Quand il a découvert que j’étais lesbienne, il a dit à ma mère : « Au moins, il n’y aura pas d’enfant ».
CHRISTIAN  : Ce qui me surprend, c’est que tu te sois pas fait mettre en cloque rien que pour lui faire les pieds.
LIZ  : Non, j’ai préféré attendre. Je n’avais pas envie d’avoir un bébé par esprit de contradiction. Ce bébé et moi, on va former une famille. Et on s’aimera tous les deux quoi qu’en pensent les gens.
CHRISTIAN  : Tu sais, avec ta clinique, si les choses deviennent trop compliquées, et bien dis-toi que si jamais tu cherches un donneur. J’arrive à produire plus de semence que nécessaire.
LIZ  : Ça me secoue ce que tu me dis là. Je pense, je suis même sûre que nous devons avoir quelques attentions l’un envers l’autre toutes les années bissextiles et voilà qu’aujourd’hui tu viens m’offrir ton sperme !
CHRISTIAN  : C’est toi ou les toilettes.
LIZ  : Bon, je crois que cette conversation aurait du s’arrêter à Coco.
CHRISTIAN  : Je suis sérieux. C’est un sentiment fort de devenir parent. Et je ne voudrais pas que tu rates ça.
LIZ  : Il faut que j’y réfléchisses. Fécondation in vitro, on est bien d’accord.
CHRISTIAN  : Bien sûr, je n’ai aucune envie de coucher avec toi.
SEAN  : J’ai l’impression que je vous dérange.
LIZ  : Oui. Je suis sur le point de faire une syncope. Christian me propose de me donner son sperme.

Retour à la fiche de présentation Nip/Tuck

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre