No Bikini

Comment un haut de maillot de bain fait toute la différence

Affiche : No Bikini

Année de Production : 2007

Réalisation : Claudia Morgado Escanilla

Scénario : Ivan Coyote, Claudia Morgado Escanilla

Avec : Matreya Fedor (Robin), Christine Lippa (Professeur de Natation), Apollonia Vanova (Mère de Robin)

Nationalité : Canadienne

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 9 minutes

Titre Original : No Bikini

No Bikini : Résumé

Robin est une petite fille de 7 ans. C’est le début de l’année et elle commence ses cours de natation. Malheureusement, son maillot de bain deux pièces n’est pas du tout à sa taille. Elle décide alors de régler le problème en enlevant le haut.

À partir de là, tout le monde va la considérer comme un garçon et elle ne va rien faire pour rétablir la vérité…

Robin est une petite fille de 7 ans. C’est le début de l’année et elle commence ses cours de natation. Malheureusement, son maillot de bain deux pièces n'est pas du tout à sa taille. Elle décide alors de régler le problème en enlevant le haut. À partir de là, tout le monde va la considérer comme un garçon et elle ne va rien faire pour rétablir la vérité…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Très réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
61

No Bikini est un court-métrage est intelligent. Il présente le passé de Robin, une enfant de 7 ans à travers le regard de celle-ci aujourd’hui devenue adulte. C’est Robin adulte qui raconte ce qui lui est arrivé, à une période donnée de sa vie.

Tout commence par un corps flottant sur le dos, dans l’eau. Et la voix narrative explique alors « J’ai changé de sexe une fois. J’avais 7 ans à l’époque. » Dès ces quelques mots le spectateur est accroché. Il a envie de savoir de quoi il est question et regarde évoluer ce corps dans l’eau en comprenant qu’il est loin d’être anodin.

Il y a des passages qui font sourire voire rire. Ce maillot de bain essayé avec maman pour pouvoir assister aux cours de natation et qui ne convient pas du tout, cette prof de natation qui fait peur mais fascine à la fois, le fait d’être un garçon qui n’a peur de rien sauf de plonger du grand plongeoir. Bref, ce sont les choses vitales et importantes de la vie d’un enfant de 7 ans.

Et ce qui est vraiment génial et bien fait c’est ce décalage entre la petite fille qui se fait passer pour un garçon, que tout le monde prend pour un garçon parce qu’elle n’a pas de haut et cette narratrice adulte qui raconte cette histoire en sachant tout ce que cela pose comme question.

Cela sonne terriblement juste et vrai. On sent que Robin ne se demande pas, une fois le premier test passé auprès de la prof de gym, si ce qu’elle fait est mal. Elle est trop contente de pouvoir faire ce qu’elle veut et être ce qu’elle souhaite, loin des questions de sexe et de genre.

Et la fin, avec la médaille, c’est tout simplement génial. La maman outrée qui lit le carnet de notation aussi.

Un très beau court-métrage maîtrisé du début à la fin dont le scénario est un petit bijou de sensibilité, d’humour et de provocation. À voir sans restriction aucune.

No Bikini : Critiques Presse et Récompenses

Meilleur Court-Métrage au Festival du Film Gay et Lesbien de New York en 2008.
Prix de Public au Festival International du Film Gay et Lesbien de San Francisco en 2008.

No Bikini : Extraits

ROBIN : J’ai changé de sexe une fois. J’avais 7 ans à l’époque. La piscine où j’ai grandi sentait comme n’importe quelle piscine. C’est le truc concernant les piscines. La même odeur. Peu importe où vous êtes.

ROBIN : J’étais devenu un garçon qui n’était effrayé par rien… Peut-être juste par une chose. Je ne faisais pas semblant. J’étais tout simplement.

MERE DE ROBIN : Ça a été un plaisir d’avoir Robin dans notre programme. Votre fils a passé avec succès son premier niveau et est prêt pour le niveau suivant. Il a montré qu’il était très prometteur et nous suggérons que vous l’inscriviez à notre programme de compétition.

ROBIN : Comment pouvais-je lui expliquer que ce n’était pas ce que j’avais fait mais ce que je n’avais pas fait. Je n’avais pas menti parce que personne n’avait demandé. Et je ne m’étais pas, ne serait-ce qu’une seule fois, sentie nue.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre