Orange is the New Black : Interview de Samira Wiley, l’interprète de Poussey Washington

Interview liée à la série Orange Is The New Black

Samira Wiley - Orange is the new black

Interview accordée à Trish Bendix le 28 janvier 2016 pour le site Afterellen.com

L’actrice out Samira Wiley interprète Poussey Washington dans Orange is the New Black, l’un des quelques personnages androgynes lesbiens réguliers de l’histoire de la télé. Mais ce sont sa sensibilité et ses amitiés sincères avec les autres détenues qui nous ont fait craquer sur Poussey, qui nous ont fait ressentir un immense chagrin pour elle lorsque Taystee (Danielle Brooks), sa meilleure amie, ne lui a pas retourné ses sentiments amoureux, et qui nous ont rendu l’espoir lorsqu’une nouvelle relation a été possiblement envisagée avec l’arrivée de Soso (Kimiko Glenn) dans la saison 3.

Nous avons discuté avec Samira lors de la journée Netflix de la tournée de presse de la TCA. Elle nous a dit ce qu’elle pouvait à propos de ce que l’on était en mesure d’attendre de Poussey et compagnie dans la saison 4, en incluant le nouveau personnage (inspiré de Martha Stewart), Judy King (Blair Brown).

Que se passera-t-il lorsque la saison 4 va reprendre ?

Je crois que l’on reprend là où l’on s’est arrêtés à la fin de la saison 3. Des masses de nouvelles détenues sont amenées en bus dans la prison. Il y a quelques nouveaux personnages et quelques nouveaux corps — juste des corps partout. On démarre comme ça et on avance à partir de là. À votre avis, que peut-il se passer lorsque vous avez tous ces gens regroupés dans un même petit espace ? Il y a déjà des gens dans la prison. Aussi, en tant que spectateurs, vous pouvez dire « Ok, eux font partie de la clique ». Vous savez à qui faire confiance, vous savez, en gros, quelles sont les alliances en place.

Et Poussey et So-So, est-ce que ça va arriver ?

Hum, j’espère vraiment que quelque chose va se produire. Oui ! Je crois qu’on verra ce qu’il va se passer entre elles. On partage du temps d’écran ensemble. # Poussoso !

En quoi l’amitié Taystee-Poussey change-t-elle cette saison-ci ? Avez-vous beaucoup de scènes ensemble ?

Oui, je crois que depuis que Poussey a intégré le fait que, vous savez, elles n’auraient pas ce genre de relation… Honnêtement, je crois que Poussey et Taystee sont comme des sœurs. Elles sont tout l’une pour l’autre, elles sont même plus que des sœurs. Parfois elles sont même la mère l’une de l’autre. Elles sont aussi proches que vous pouvez le devenir de quelqu’un. On parlait tout à l’heure, pendant le débat, du fait que Larry ne soit plus beaucoup présent dans la série maintenant. Le fait de faire partie de cet univers engendre un rapetissement de votre monde. Lorsque vous allez en prison, le monde entier se retrouve étranglé entre ces quatre murs. Et je pense que Poussey est en prison depuis deux-trois ans maintenant donc son monde s’est rapetissé depuis bien avant le début de la série. Et donc, à cause de ça, Taystee est son monde, ainsi que toutes les autres filles. Mais elles sont quand même ici pour s’en sortir. Poussey et Taystee ont une super relation, mais c’est toujours compliqué.

Lors de la dernière saison, nous avons vu la façon dont les choses ont été en ébullition lorsque Ruby Rose est arrivée. Anticipez-vous le fait que les gens réagissent aussi de la même façon vis-à-vis de ces nouveaux personnages ?

Judy King est un personnage tellement bien. J’entends tout le temps Blair [Brown] dire « Attendez, il faut que je dise ça ? Elle fait ça maintenant ? Ok ! » Judy est tellement surprenante qu’ici on est genre « C’est qui cette fille ? ». Jusqu’à la fin vous ne la cernez pas. Je me demande encore « Qui est-elle ? ». Le truc intéressant à mon avis c’est que l’on apprend beaucoup sur les autres personnages à mesure que les nouveaux arrivent.

Existe-il une chance pour qu’elle ait une relation romantique à Litchfield ?

Il y a toujours une chance pour qu’il y ait une relation romantique ! Il y a toujours de la place pour la romance. Vous rigolez ? La prison c’est son univers !

Cette saison a-t-elle été stimulante pour vous ?

Pour moi, Samira ? Je pense que chaque saison est stimulante. Grâce aux scénaristes très talentueux que nous avons il y a toujours quelque chose qui finit par être stimulant et qui finit par, je ne sais pas, par vous changer vous en tant que personne, même si c’est juste au niveau de l’esprit critique, par exemple « Oh mon Dieu, je n’avais jamais vu ça comme ça ». Je pense que ces quatre années où j’ai joué Poussey m’ont vraiment, vraiment aidée à grandir et m’ont aidée à voir les choses différemment. Cette saison-ci définitivement plus que n’importe quelle autre en réalité, ça ne fait aucun doute. J’ai appris plus avec elle cette saison-ci que dans n’importe quelle autre saison. Il s’est passé des choses cette saison qui, je pense, changent une vie.

En parlant de scénaristes, pouvez-vous apporter votre petite contribution au travail de Lauren ? Genre « Eh, quand tu seras avec les scénaristes, j’adorerais que… » ? Vous parle-t-elle de ce qu’elle écrit ?

Non, non. Nous ne parlons pas vraiment de la série. On a une espèce de règle du type « On ne parle pas de la série ». Donc, voilà, je ne fais rien de plus.

Interview Originale sur le site Afterellen.com

Retour à la fiche de présentation Orange Is The New Black

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre