Paris Was A Woman

Un documentaire sur les femmes célèbres, à Paris, au début du XXe siècle

Année de Production : 1995

Réalisation : Greta Schiller

Scénario : Andrea Weiss

Avec : Juliet Stevenson, Maureen All, Gillian Hanna, Margaret Robertson, Shari Benstock (Elle-même), John Bernard (Lui-même) (Académie française), Berthe Cleyrerque (Elle-même) (housekeeper for Natalie Barney), Janet Flanner (Elle-même) (écrivain, Letter From Paris, New Yorker), Giselle Freund (Elle-même) (Photographe), Samuel Steward (Lui-même) (Auteur)

Nationalité : Américaine

Genre : Documentaire

Durée : 1h 13min.

Titre Original : Paris Was A Woman

Paris Was A Woman : Résumé

Le documentaire Paris Was A Woman présente différents portraits de femmes. Des femmes principalement américaines qui s’exilèrent à Paris et y élurent domicile durant les années 1920-1930. Il s’agissait principalement d’artistes, de peintres et écrivains.

Il est question de Berenice Abbott, Gisele Freund, Djuna Barnes, Natalie Barney, Sylvia Beach, Adrienne Monnier, Gertrude Stein, Alice B. Toklas, Colette, Janet Flanner et bien d’autres.

Le documentaire Paris Was A Woman présente différents portraits de femmes. Des femmes principalement américaines qui s'exilèrent à Paris et y élurent domicile durant les années 1920-1930. Il s'agissait principalement d'artistes, de peintres et écrivains. Il est question de Berenice Abbott, Gisele Freund, Djuna Barnes, Natalie Barney, Sylvia Beach, Adrienne Monnier, Gertrude Stein, Alice B. Toklas, Colette, Janet Flanner et bien d'autres.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : L'exil féminin à Paris dans les années 20 et 30.

Note des lectrices : Soyez la première !
74

Un superbe documentaire qui présente la capitale française sous un jour nouveau. Pour une fois, elle devient le refuge de femmes. Des femmes étrangères célèbres, principalement américaines, ayant quitté leur vie toute tracée à la recherche de liberté et d’indépendance. Des femmes qui souhaitaient avant tout se consacrer à leur art et ne pas être des épouses, des mères et des femmes au foyer parfaites.

À partir d’images d’archives et de témoignages, nous découvrons la vie de ces femmes. L’appartement où elles vivaient sur la Rive Gauche, la librairie où elles travaillaient. Leurs compagnes, leurs amis et cette effervescence intellectuelle qui semble toutes les caractériser.

Pour être honnête, seuls quelques noms m’étaient familiers. Mais après ce visionnage, j’ai fait des recherches pour en découvrir plus sur certaines de ces femmes exceptionnelles. Parce qu’il faut bien reconnaître que la grande majorité était lesbienne et que, pour la plupart, j’ignorais leur existence. Heureusement, ce documentaire a comblé mes lacunes.

Une page d’Histoire de la culture lesbienne. À découvrir impérativement.

Paris Was a Woman [Import USA Zone 1]  ( DVD )

De Greta Schiller

Avec Juliet Stevenson, Maureen All, Gillian Hanna, Margaret Robertson, Shari Benstock

Prix : EUR 22,54
8 neufs & occasions à partir de EUR 17,47

(0 commentaires client)

Paris Was A Woman : Critiques Presse et Récompenses

Prix du Public au Festival International de Films de Femmes dans la Catégorie Meilleur Documentaire.
Prix du Public au Festival du Film de Berlin dans la Catégorie Meilleur Documentaire.

«  Time travel to golden ages doesn’t exist, but Paris Was a Woman is the next best thing. » (New York Times)

« A valuable and entertaining document. » Ken Eisner (Georgia Straight)

Paris Was A Woman : Extraits

Paris a souvent été dépeint sous les traits d’une femme séduisante, en qui des générations de poètes et d’artistes, de sexe masculin, ont vu leur maîtresse et leur muse. Mais la Ville-Lumière n’a pas attiré uniquement des hommes.

À l’aube du vingtième siècle, des femmes, des créatrices, affluent vers la Rive Gauche, séduites par la beauté de Paris, bien sûr, mais plus encore par ses promesses de liberté. Elles vont y créer une communauté qui leur permettra de s’adonner à leurs passions en consacrant leur vie à l’art et à la littérature. Paris n’est plus la maîtresse, ni la muse, mais devient le port d’attache d’un nouveau type de femme.

SHARI BENSTOCK  : C’est curieux, cette histoire de Paris. Ces femmes quittaient des conditions de vie qui, si elles voulaient être artiste ou écrivain, les auraient obligées à jongler entre leur métier, le mariage, la maternité et autres devoirs féminins classiques. Et elles ne le voulaient pas. Leur métier passait avant tout, elles voulaient être indépendantes. Une fois arrivées à Paris, surtout celles qui plongeaient dans la culture française d’avant-garde, elles découvraient une richesse qu’elles n’avaient pas imaginée.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre