Patience et Sarah de Isabel Miller

Patience et Sarah de Isabel Miller

Titre Français : Patience et Sarah

Titre Original : A Place For Us

Auteur : Alma Routsong sous le pseudonyme de Isabel Miller

Date de Sortie : 1969 aux Etats-Unis, 2004 en France

Nationalité : Américaine

Genre : Roman d'Amour, Roman Historique

Nombre de Pages : 283 pages

Editeur : Dans l’Engrenage

ISBN : 2-915342-05-9

Patience et Sarah : Quatrième de Couverture

Voici un roman essentiel dans l’histoire de la littérature lesbienne nord-américaine : il raconte l’histoire véridique de deux jeunes femmes originaires du Connecticut qui éprouvent un amour réciproque dès leur rencontre en 1816, et déploient dès lors constance et courage afin de se donner les moyens de vivre ensemble, dans un monde encore à construire.
Mêlant l’aventure, l’histoire et la délicatesse de la construction littéraire, Patience et Sarah porte l’écho de deux voix vibrantes et familières.

« « Emmène-moi avec toi. »

En prononçant cette phrase je compris sans le savoir, c’était ce que j’avais voulu dire depuis le début. »

Patience et Sarah : Avis Personnel

Patience et Sarah fait partie des premiers romans lesbiens positifs. Vous savez, ces livres rares qui apparurent dans les années 70-80 et qui essayaient de ne plus montrer de lesbiennes dépressives qui se suicidaient par amour ou redevenaient subitement hétérosexuelles grâce à l’homme parfait. Au même titre que Déserts du Cœur (Desert Hearts), ce livre est donc inattaquable parce qu’il appartient à l’histoire. Grâce à lui, la construction sur une image positive de nombreuses femmes homosexuelles a pu être possible.

Découpé en paragraphe alternant le point de vue de Sarah puis celui de Patience, le roman se dévore du début à la fin. L’histoire coule simplement et l’écriture, sensible et claire, accroche sans que l’on s’en aperçoive. On dévore ces pages en se demandant pourquoi ça s’arrête subitement là alors que l’histoire ne fait que commencer. C’est vrai après tout, l’histoire d’une vie à deux.

Evidemment, parce que je dois quand même me plaindre un peu, j’ai trouvé que les deux héroïnes tombaient un peu trop vite amoureuses à mon goût ou alors que ce n’était pas assez montré. En même temps, on était en 1969, il ne fallait pas trop en dire non plus. N’attendez donc pas de scène d’amour crue et détaillée, c’est tout en métaphores et sous-entendus, ce qui rend ces moments assez géniaux.

Saviez-vous d’ailleurs que le roman ayant été refusé de toutes les maisons d’éditions pour cause de contenu lesbien positif, c’est Alma Routsong, Isabel Miller, l’auteure elle-même, qui le publiera par ses propres moyens. Il en fallait de l’engagement et de la force pour avoir sa chance il y a quelques années encore.

À découvrir, évidemment.

Patience et Sarah : Extraits

« Sarah était vêtue d’une robe.
« Ne dis rien », supplia-t-elle. Cette robe lui serait parfaitement allée si cela ne l’avait pas rendue malheureuse au point de baisser la tête et de se tenir voûtée, l’air renfrogné. Elle me rappela un chien qu’un été, nous avions tondu pour lui éviter de souffrir de la chaleur ; il s’était caché jusqu’à ce que son poil eût repoussé. Je dois avouer que nous l’y avions poussé en ne cessant de nous moquer de lui. Il avait un aspect terriblement comique… Sarah aussi. Mais le souvenir de l’épisode du chien me commanda de faire comme si de rien n’était. Je me contentai de dire :
« J’ai une carte de l’état de New York, que je suis en train de nous copier. Et attends de voir ce que j’ai d’autre…
– Ma mère m’a dit que ce serait plus convenable pour un dimanche.
– Écoute -moi !
– Je ne peux pas. C’est à cause de cette maudite robe. »
Comme j’avais déjà envie de rire, cette dernière remarque déclencha tout. Elle se joignit à moi – pas très joyeusement d’abord, puis de bon cœur. « Mince, je me demande comment tu fais pour supporter ça. Le bas de la jupe traîne et la neige s’y colle. J’ai l’air d’un mouton couvert de chardons. Et puis où est-ce que tu mets tes mains ?
– Là dis-je en lui tendant les miennes. À présent que tu es une femme, je peux te traiter comme telle. » (Pages 38-39)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre