Anne Rambach

Anne Rambach

Biographie

Anne Rambach, née en 1970, en Bretagne, est une écrivaine et éditrice française.

Après des études de Lettres Modernes, elle s’engage dans la lutte contre le Sida. De 1991 à 1996, elle fait partie de l’association Act-Up Paris, dont elle devient vice-présidente en 1994. Elle est alors amenée à participer à la rédaction du livre d’Act-Up sur le Sida. Durant cette même année 1994, elle se rend deux fois au Japon pour la conférence mondiale sur le sida à Yokohama, pays auquel elle va très vite vouer une passion sans bornes et dont elle s’inspirera pour la rédaction d’une trilogie.

Parmi ses autres chevaux de bataille il y a la défense des droits des gays et lesbiennes et des sans-papiers dans lesquels elle va beaucoup s’impliquer.

En 1997, elle fonde avec Marine Rambach, sa compagne, les Éditions Gaies et Lesbiennes, qu’elles dirigent jusqu’en 2008. Ensemble, elles écrivent de nombreux romans sentimentaux homosexuels tels que Cœur contre cœur ou encore Embarquement pour l’amour.

En 2000, elle sort son premier roman policier, Tokyo Chaos, dont l’héroïne est une inspectrice américano-japonaise un peu obnubilée par les armes à feu, du nom de Junko Go. Ce premier livre est vite suivi de Tokyo Atomic en 2001, trilogie qui sera complétée par Tokyo Mirage. Dans une interview donnée à la Cité Bisexuelle, elle explique d’où lui est venue cette passion pour le Japon, présente dans ses trois romans : « Je suis allée au Japon deux fois. Ma passion est d’abord esthétique. Graphisme, design, architecture, le Japon moderne est très inventif. La dimension exotique est également importante : le Japon est un pays proche de nous (c’est une démocratie riche), et une culture très différente. Pour implanter un récit qui à la fois soit compréhensible pour le public français, et ménage une grande part à l’inconnu, à la découverte, c’est intéressant. Et puis, je cherchais un décor urbain grandiose et ultra-moderne ». S’en suit un autre livre, Les Intellos Précaires, écrit avec Marine Rambach, qui se veut un portrait de ces nouveaux précaires que sont les petites mains de l’édition, de la presse, de l’enseignement, de la recherche, des musées, des bibliothèques. Cette collaboration ne s’arrête pas là, elles publient ensemble un autre livre, La Culture Gaie et Lesbienne, dont le sujet est très bien résumé par le site L-éditorielles : « Est-il possible de fonder une identité sur des pratiques sexuelles ? Cette question  a longtemps animé de nombreuses réflexions sur la nature et l’existence des identités gaies et lesbiennes. Mais comme le démontrent avec brio Anne et Marine Rambach, auteures des Intellos Précaires et fondatrices des Éditions Gaies et Lesbiennes, cette question n’appelle pas nécessairement une réponse liée aux seules pratiques sexuelles. La culture gaie et lesbienne, comme un écho au Dictionnaire des cultures gaies et lesbiennes paru sous la direction de Didier Eribon, fait le point sur les débats actuels qui mobilisent notre communauté et rappelle certains repères historiques forts utiles. Identité, communauté, culture… Ces mots sont souvent source de discorde aussi bien chez les homos que chez les hétéros. Lesbiennes de culture gaie, féministes favorables à la mixité, Anne et Marine Rambach se proposent d’examiner ces concepts à la lumière de leur expérience militante (à Act-Up) et éditoriale, en leur redonnant une portée et une profondeur longtemps ignorées. La communauté est-elle soluble dans l’universel ? N’est-il pas contradictoire de critiquer l’identité quand on s’y réfugie avec délectation ? La non-mixité chez les lesbiennes comme chez les gais est-elle absolument nécessaire ? La revendication de droits pour les homosexuel(le)s constitue-t-elle un danger pour la société ? Dans quel passé s’ancre l’actuelle revendication d’une loi contre l’homophobie ? Qu’en est-il de l’homoparentalité aujourd’hui ?
Autant de questions qui alimentent une réflexion basée sur des faits et non sur une idéologie pour témoigner de la question gaie et lesbienne de l’intérieur vers l’extérieur. Une réflexion qui dépasse le clivage de la seule sexualité et qui témoigne de la portée politique, artistique, économique et sociale d’une communauté qui ne doit plus être synonyme de ghetto en repli sur soi mais d’ouverture ».

Puis en 2004, elle publie un thriller se déroulant à Miami intitulé Success Story.

Suite à cela, elle commence une série de thrillers basée sur le personnage de Diane Harpmann, journaliste pigiste, mi-bretonne mi-juive, habitant le quartier chinois de Paris, avec les romans Bombyx et Parfum d’Enfer, respectivement sortis en 2007 et 2008.

Son dernier ouvrage en date, Ravages, sorti début 2013, retrouve le personnage de Diane Harpman, et traite du scandale et des conséquences de l’utilisation de l’amiante, le tout mêlé à une intrigue typique du style d’Anne Rambach.

Histoire d'un Coming-Out

Anne Rambach partage sa vie avec sa compagne, Marine Rambach. Sur le site de la Maison des Écrivains et de la Littérature, elle se décrit comme tel : « Je suis parisienne, j’ai une femme, deux enfants, un chat, et j’aime la pluie, les tempêtes en mer, Paris et la Grèce contemporaine ».

Bibliographie

Embarquement pour l’Amour (1997)
Tokyo Chaos (2000)
Tokyo Atomic (2001)
Les Intellos Précaires (2001) (avec Marine Rambach)
Tokyo Mirage (2002)
La Culture Gaie et Lesbienne (2003) (avec Marine Rambach)
Success Story (2004)
Cœur contre cœur (2005)
Les lois de l’amour (2005)
Bombyx (2007)
Parfum d’Enfer (2008)
Les Nouveaux Intellos Précaires (2009) (avec Marine Rambach)
Ravages (2013)

A propos de Jessica Yarck

Chroniqueuse Chargée de la Section Personnalités

Répondre