Billie Jean King

Billie Jean King

Biographie

Billie Jean King est née Billie Jean Moffitt le 22 Novembre 1943 à Long Beach en Californie. Cette américaine ancienne joueuse professionnelle de tennis est connue pour avoir été Numéro 1 Mondiale en 1966, 1967, 1968, 1971, 1972 et 1974 et pour avoir remporté 12 Tournois du Grand Chelem en Simple et 27 en Double (16 en Double Dame et 1 en Double Mixte).

Elle est née dans une famille méthodiste conservatrice, d’un père pompier et d’une mère femme au foyer. Son jeune frère, Randy Moffitt est devenu joueur professionnel de base-ball et a passé douze années dans le circuit américain.

Billie Jean a suivi des études au lycée polytechnique de Long Beach avec d’aller à l’Université d’Etat de Los Angeles (CSULA) parce que ses parents ne pouvaient ni lui payer Standford ni UCLA. Même à l’Université elle devait cumuler deux emplois pour vivre.

C’est en 1959, à tout juste 15 ans que Billie Jean débute en Grand Chelem. Elle participe à de nombreuses compétitions et perd régulièrement. C’est en 1960 que Billie Jean remporte son premier tournoi adulte à Philadelphia. De 1960 à 1965 ses résultats sont relativement irréguliers et c’est entre 1966 et 1975 que Billie Jean remporte la plupart de ses récompenses. Elle gagne en effet 32 de ses 39 titres de Grand Chelem à cette période.

Le 17 Septembre 1965 elle épouse Lawrence King à Long Beach. Elle avorte en 1971 et expliquera plusieurs années plus tard qu’elle a fait ce geste parce qu’elle pensait à cette époque là que son mariage n’était pas suffisamment solide pour élever un enfant. L’avenir lui donne raison puisque Lawrence et elle divorcent en 1987.

Tournant important dans la carrière de la joueuse, le match de légende intitulé « La Bataille des Sexes » qu’elle dispute en 1973 contre Bobby Riggs. Ancien Numéro 1 Mondial de Tennis dans les années 1940, ce dernier, alors âgé de 45 ans, s’est à l’époque reconverti dans les matchs d’exhibition à succès. Machiste et provocateur, il critique très régulièrement et publiquement le tennis féminin qu’il juge « inférieur à celui pratiqué par les hommes ». Il déclare même qu’« aucune joueuse en activité ne pourrait jamais venir à bout d’un retraité ». Après avoir battu Margaret Court quelques mois plus tôt, il lance un défi à Billie Jean King, meilleure joueuse du moment. Cette dernière commence par refuser avant d’accepter devant une importante compensation financière.

C’est donc le 20 Septembre 1973 à Houston que cet événement médiatique majeur se joue. Billie Jean King gagne le match devant plus de trente mille spectateurs et environ cinquante millions de téléspectateurs estimés dans trente-sept pays. Bien que contesté au niveau de la comparaison homme-femme, ce match apporte une crédibilité considérable à l’image du tennis féminin dans l’opinion publique.

Billie Jean continue de jouer entre 1976 et 1983 de manière plus ou moins régulière. Elle prend finalement sa retraite et se retire du circuit WTA en 1983. Ensuite, du milieu des années 90 à 2002, elle devient capitaine de l’équipe américaine de Fed Cup.

Il est à noter que Billie Jean King a créé la WTA en 1973. En fait, en 1970, les femmes sont toujours traitées différemment des hommes et moins rétribuées financièrement. Cette année là, Gladys Heldman, fondatrice et directrice du magazine World Tennis, instaure un circuit professionnel exclusivement féminin et autonome. Soutenue par « the Original Nine », neuf joueuses professionnelles dont Billie Jean King, elle crée plusieurs tournois. En 1973, Billie Jean King termine ce qui avait été débuté en créant véritablement la WTA qui a pour but de défendre l’intérêt des joueuses et de rassembler un maximum d’épreuves féminines au sein d’une même compétition. Cette unification ne sera effective qu’en 1983 où les hommes les femmes se partagent pour la première fois à l’US Open des primes égales.

Histoire d'un Coming-Out

Après un mariage et un divorce, c’est en 1968 que Billie Jean King prend véritablement conscience de son intérêt pour les femmes. En 1971, elle débute une liaison avec sa secrétaire, Marilyn Barnett. Mais Billie Jean mettra finalement un terme à celle-ci lorsqu’elle sera connue du public en Mai 1981.

Lorsque cette relation lesbienne devient publique en 1981, Billie Jean King est la première athlète professionnelle connue à faire son coming-out en tant que gay. Elle a expliqué plus tard en interview qu’à cette époque elle avais souhaité prendre sa retraite mais qu’elle n’avait pas pu parce qu’elle devait payer le procès.

En 2007, lorsque Billie Jean King aborde la question de ce procès plus de 26 ans, après, elle déclare : « C’était vraiment dur pour moi parce que j’ai été outée et je pense que vous devez le faire à votre propre rythme. 50% des gays savent qui ils sont à l’âge de 13 ans, j’étais dans les autres 50%. Je n’aurais jamais épousé Larry si j’avais su. Je ne lui aurais jamais fait subir cela. J’étais totalement amoureuse de Larry quand j’avais 21 ans. »

Le 09 Décembre 2007, Billie Jean King a expliqué lors d’une grande interview : « Je voulais dire la vérité mais mes parents étaient homophobes et j’étais dans le placard. En plus de cela, des personnes m’avaient dit que si je parlais de ce que je vivais, ce serait la fin du circuit féminin. Je n’aurais pas pu être plus profondément dans le placard. J’avais une famille homophobe, un circuit qui risquait de mourir si je faisais mon coming-out, le monde est homophobe et ouais, j’étais homophobe. Si vous parlez avec des gays, des bisexuels, des lesbiennes et des transgenres, vous trouverez beaucoup d’homophobie à cause de la manière dont nous avons tous grandi. L’un de mes grands objectifs avait toujours été d’être honnête avec mes parents et je ne l’ai pas pu pendant un long moment. J’ai essayé d’aborder le sujet mais j’ai estimé que je ne le pouvais pas. Ma mère aurait dit “Nous ne parlons pas des choses comme ça” et j’ai été facilement arrêté parce que j’étais de toute façon réticente. J’ai terminé avec des troubles alimentaires parce que j’essayais moi-même d’endormir mes propres sentiments. J’aurais eu besoin de capituler bien plus tôt que je ne l’ai fait. A l’âge de 51 ans je suis finalement capable de parler de cela correctement avec mes parents sans avoir à peser mes mots plus longtemps avec eux. Ca a été un tournant pour moi comme ça signifiait que je n’avais plus aucun regret. »

En  décembre 2013 Billie Jean King a été choisie par le président des États-Unis Barack Obama pour faire partie de la délégation américaine aux Jeux Olympiques de Sotchi. Une fierté pour cette militante de l’égalité des droits qui s’oppose à la politique de Vladimir Poutine et notamment la loi « anti-propagande homosexuelle ».

Aujourd’hui Billie Jean King réside entre Chicago et New York avec sa partenaire Ilana Kloss.

Palmares

VCTOIRES EN SIMPLE

1966 – The Championships, Wimbledon          G. Chelem
1967 – The Championships, Wimbledon          G.
1967 – US Women’s National Champ’s, Forest Hills   G. Chelem
19/01/68 – Australian Championships, Melbourne       G. Chelem
24/06/68 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
1970 – Italian Open, Rome
06/01/71 – BMC Invitation, San Francisco
14/01/71 – BJ King Invitation, Long Beach
21/01/71 – VS of Milwaukee, Milwaukee
25/01/71 – VS of Oklahoma City, Oklahoma City
04/02/71 – VS of Chattanooga, Chattanooga
26/02/71 – VS Nationals, Boston
18/03/71 – US Indoors, Detroit
22/04/71 – VS of San Diego, San Diego
17/05/71 – German Open, Hambourg
12/07/71 – Rothmans North of England Champ’s, Hoylake
19/07/71 – Austrian Open, Kitzbühel
02/08/71 – VS Int’l, Houston
09/08/71 – US Clay Court Champ’s, Indianapolis
01/09/71 – US Open, Forest Hills        G. Chelem
14/09/71 – VS of Louisville, Louisville
27/09/71 – VS Thunderbird, Phoenix
23/10/71 – Embassy Indoor GBR Champs, Wembley
12/01/72 – BMC Invitation, San Francisco
21/03/72 – VS of Richmond, Richmond
17/04/72 – VS Conquistadores, Tucson
22/05/72 – Roland-Garros, Paris         G. Chelem
12/06/72 – W.D. & H.O. Wills Open, Bristol
26/06/72 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
28/08/72 – US Open, Forest Hills        G. Chelem
11/09/72 – Four Roses Classic, Charlotte
25/09/72 – VS of Phoenix, Phoenix
19/02/73 – VS of Indianapolis, Indianapolis
11/06/73 – John Player Nottingham Open, Nottingham
25/06/73 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
30/07/73 – VS of Denver, Denver
01/10/73 – VS of Phoenix, Phoenix
23/10/73 – VS of Hawaii, Hawaii
19/11/73 – Tokyo Gunze Classic, Tokyo
14/01/74 – VS of San Francisco, San Francisco
28/01/74 – VS of Washington, Washington
18/02/74 – VS of Detroit, Detroit
18/03/74 – Akron Open, Akron
25/03/74 – S & H US Indoors, New York
11/06/74 – John Player Nottingham Open, Nottingham
27/08/74 – US Open, Forest Hills        G. Chelem
13/01/75 – VS of Sarasota, Sarasota
23/06/75 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
21/03/77 – Lionel Cup, San Antonio
10/10/77 – Thunderbird Classic, Phoenix
17/10/77 – Colgate BraZil Open, Sao Paulo
24/10/77 – Borniquen Classic, San Juan
21/11/77 – Gunze Invitational, Tokyo
05/12/77 – Bremar Cup, Londres
10/09/79 – Toray Sillook Open, Tokyo
29/10/79 – Stockholm Open, Stockholm
18/02/80 – Avon Champ’s of Detroit, Detroit
25/02/80 – Avon Champ’s of Houston, Houston
08/09/80 – Toray Sillook Open, Tokyo
07/06/82 – Edgbaston Cup, Birmingham
06/06/83 – Edgbaston Cup, Birmingham

VICTOIRES EN DOUBLE

1961 – The Championships, Wimbledon          G. Chelem
1962 – The Championships, Wimbledon          G. Chelem
1964 – US Women’s National Champ’s, Forest Hills   G. Chelem
1965 – The Championships, Wimbledon          G. Chelem
1967 – US Women’s National Champ’s, Forest Hills   G. Chelem
1967 – The Championships, Wimbledon          G. Chelem
24/06/68 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
1970 – Italian Open, Rome
22/06/70 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
06/01/71 – BMC Invitation, San Francisco
14/01/71 – BJ King Invitation, Long Beach
21/01/71 – VS of Milwaukee, Milwaukee
25/01/71 – VS of Oklahoma City, Oklahoma City
04/02/71 – VS of Chattanooga, Chattanooga
09/02/71 – Philadelphia Indoor Champ’s, Philadelphia
26/02/71 – VS Nationals, Boston
22/04/71 – VS of San Diego, San Diego
10/05/71 – London Hardcourt Champ’s, Hurlingham
17/05/71 – German Open, Hambourg
14/06/71 – Rothmans GC Champs, Londres
21/06/71 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
12/07/71 – Rothmans North of England Champ’s, Hoylake
19/07/71 – Austrian Open, Kitzbühel
26/07/71 – Ford Capri Women’s Tournament, Venice
02/08/71 – VS Int’l, Houston
09/08/71 – US Clay Court Champ’s, Indianapolis
États-Unis Linda Tuero            6-1, 6-2
20/09/71 – Pacific Southwest Champs, Los Angeles
27/09/71 – VS Thunderbird, Phoenix
10/12/71 – Benson & Hedges Int’l, Christchurch
15/02/72 – VS of Oklahoma City, Oklahoma City
07/03/72 – Maureen Connolly Brinker/VS of, Dallas
21/03/72 – VS of Richmond, Richmond
27/03/72 – Caribe Hilton Invitational, San Juan
22/05/72 – Roland-Garros, Paris         G. Chelem
19/06/72 – Rothmans Queens Club, Londres
26/06/72 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
18/09/72 – VS Golden Gate Classic, Oakland
19/02/73 – VS of Indianapolis, Indianapolis
28/02/73 – VS of Detroit, Detroit
05/03/73 – VS of Chicago, Chicago
16/04/73 – VS of Jacksonville, Jacksonville
11/06/73 – John Player Nottingham Open, Nottingham
18/06/73 – Rothmans GC Champs Queens Club, Londres
25/06/73 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
30/07/73 – VS of Denver, Denver
14/01/74 – VS of San Francisco, San Francisco
28/01/74 – VS of Washington, Washington
18/02/74 – VS of Detroit, Detroit
25/02/74 – VS of Chicago, Chicago
18/03/74 – Akron Open, Akron
09/04/74 – VS of Boston, Boston
22/04/74 – VS of Philadelphia, Philadelphia
11/06/74 – John Player Nottingham Open, Nottingham
27/08/74 – US Open, Forest Hills        G. Chelem
14/10/74 – VS Champ’s, Los Angeles             Masters
06/01/75 – VS of San Francisco, San Francisco
13/01/75 – VS of Sarasota, Sarasota
03/03/75 – VS of Boston, Boston
27/10/75 – US Indoors, Charlotte
01/03/76 – VS of San Francisco, San Francisco
29/03/76 – VS of Philadelphia, Philadelphia
04/10/76 – Thunderbird Classic, Phoenix
10/10/77 – Thunderbird Classic, Phoenix
24/10/77 – Borniquen Classic, San Juan
05/12/77 – Bremar Cup, Londres
02/01/78 – VS of Washington, Washington
16/01/78 – VS of Houston, Houston
20/02/78 – VS of Detroit, Detroit
27/02/78 – VS of Kansas City, Kansas City
13/03/78 – VS of Boston, Boston
03/04/78 – Bridgestone Doubles, Salt Lake City
10/04/78 – Family Circle Cup, Hilton Head
28/08/78 – US Open, Flushing Meadows        G. Chelem
18/09/78 – World Tennis Classic, Montréal
13/11/78 – Colgate Series Champ’s, Palm Springs
25/06/79 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
01/10/79 – US Indoors, Minneapolis
05/11/79 – Porsche Grand Prix, Filderstadt
26/11/79 – Toyota Classic Melbourne, Melbourne
03/12/79 – Building Society NSW Open, Sydney
02/01/80 – Colgate Champ’s of Washington, Washington
14/01/80 – Avon Champ’s of Kansas City, Kansas City
21/01/80 – Avon Champ’s of Chicago, Chicago
18/02/80 – Avon Champ’s of Detroit, Detroit
25/02/80 – Avon Champ’s of Houston, Houston
03/03/80 – Avon Champ’s of Dallas, Dallas
17/03/80 – Avon Circuit Champ’s, New York            Masters
31/03/80 – Bridgestone Doubles, Tokyo
21/07/80 – Central Fidelity Int’l, Richmond
26/08/80 – US Open, Flushing Meadows        G. Chelem
21/11/82 – National Panasonic Open, Brisbane
28/03/83 – Bridgestone Doubles, Tokyo
18/04/83 – United Airlines Tournament, Orlando
06/06/83 – Edgbaston Cup, Birmingham
26/09/83 – US Indoors, Hartford
06/02/84 – VS of Chicago, Chicago

VICTOIRES EN DOUBLE MIXTE

1967 – US Women’s National Champ’s, Forest Hills   G. Chelem
1967 – The Championships, Wimbledon          G. Chelem
1967 – Internationaux de France, Paris            G. Chelem
19/01/68 – Australian Championships, Melbourne       G. Chelem
25/05/70 – Internationaux de France, Paris      G. Chelem
21/06/71 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
01/09/71 – US Open, Forest Hills        G. Chelem
25/06/73 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
27/08/73 – US Open, Forest Hills        G. Chelem
24/06/74 – The Championships, Wimbledon    G. Chelem
01/09/76 – US Open, Forest Hills        G. Chelem

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre